Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Superbike - Aprilia: Superbike et Rallye-Raid sont les priorités

Dans Moto / Sport

Superbike - Aprilia: Superbike et Rallye-Raid sont les priorités

Avec Gigi Dall'Igna il est la nouvelle éminence grise du sport chez Piaggio, en lieu et place de Giampiero Sacchi qui a choisi de quitter le groupe après dix ans de bons et loyaux service. Leo Mercanti, lors de la présentation officielle de la nouvelle RSV4 qu'Aprilia va aligner en mondial Superbike cette saison, avec l'aide de la compagnie aérienne du patron, Alitalia, a profité de l'occasion pour tracer les grandes lignes de la future stratégie de Noale dans le domaine de la compétition. Un exposé en deux parties: le Superbike et le Rallye Raid. Que le milieu du GP125 en prenne bonne note, les Grands Prix font partie du passé !


« Le départ de Sacchi a été motivé par la nouvelle stratégie d'Aprilia » commence le ponte qui avait salué au préalable la contribution de son ainé à la gloire du blason transalpin. « Aprilia veut intensifier son activité aux Etats-Unis et en Asie. Cela passera par une augmentation de l'implication en Superbike, activité clé pour le développement de notre image. Le Rallye Raid et le Superbike sont nos futurs immédiats. »D'où la marche arrière toute notée en Moto 2 cet hiver, une discipline où « il y aurait eu trop de confusion. » En raison du moteur unique d'origine Honda.


Superbike - Aprilia: Superbike et Rallye-Raid sont les priorités


D'ambitions en Moto GP d'ici deux ans, pas un mot, à croire que l'échéance 2012 avec son arrivée du litre de cylindrée n'a pas bouleversé les transalpins. Et ce ne sont pas les nouvelles réticences des constructeurs japonais sur le sujet qui vont les enthousiasmer. Car c'est de cohabitation entre les 800 et les 1 000 dont on parle à présent et non de table rase du passé. De quoi refroidir et d'ailleurs Carmelo Ezpeleta a reconnu qu'aucun nouveau constructeur ne l'avait contacté pour compléter sa grille de départ d'ici deux ans. Un aveu qui concerne aussi BMW.


Pour autant, le Superbike a beau être un pilier assumé de la politique sportive de Noale, ce n'est pas une raison pour s'acoquiner avec n'importe qui. Mercanti a tenu à le faire savoir en expliquant pourquoi il n'y aurait pas de RSV4 cliente cette saison chez Guandalini: « C'est parce que nous avons estimé que cette équipe n'avait pas la qualité technique requise. Nous pensons avoir fait le bon choix. »


Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire