Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike - BMW: Le Reitwagen Racing confirme Pitt et bien d'autres !

Dans Moto / Sport

Superbike - BMW: Le Reitwagen Racing confirme Pitt et bien d'autres !

Nous vous l'annoncions le 14 décembre et l'officialisation est arrivé. Le team Reitwagen Racing, celui-là même qui aura le privilège d'aligner les deux S 1000RR privées que BMW a lâché en plus de ses deux machines officielles pour le plateau du mondial Superbike 2010, n'aura pas des airs de structure au rabais. Aux côtés d'un Roland Resch qui était assuré de son guidon depuis le début, Andrew Pitt se fera un plaisir de revenir en mondial après quatre années d'absence. C'est donc bien lui qui fera les tours de roues de la sportive teutonne à Eastern Creek, en Australie, en janvier, et non Matt Mladin, comme un moment subodoré.


Mais ce n'est pas tout. Le boss de l'écurie Alfred Inzinger a bel et bien aussi embauché Johan Stigefelt, orphelin de sa structure Stiggy, comme manager technique alors que, last but not least, un certain Petter Goddard fera sera des effectifs, en tant qu'ingénieur châssis. Rappelons que l'ancien pilote australien officiait jusque là pour Öhlins.


Le Reitwagen Racing impressionne donc déjà sur le papier. Pour voir ce que cela va donner sur la piste, il faudra donc attendre le test d'Eastern Creek, qui seront suivis d'autres à Phillip Island avant de rejoindre la troupe du mondial à Portimao en février.


Mots clés :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Alfred Inzinger de retour ! Il a lancé sa boisson énergisante, concurrente de Red Bull en Autriche, vers 1993. Dès les premiers succès commerciaux, ce jeune homme alors âgé de 25 ans a flambé : maison de grand luxe, tous les signes extérieurs de richesse, et une écurie de course moto, Promotor. Il embauche Troy Corser fin 94, pour piloter une Ducati semi-usine dans le championnat du Monde WSB, avec Mike Hale comme coéquipier. Corser sera vice-champion du Monde en 1995. Pour 1996 Inzinger embauche John Kocinski à la place de Hale, et Corser décroche le titre mondial. Inzinger passe un accord avec Yamaha pour fonder une écurie de GP500, avec Luca Cadalora et Troy Corser. Mais il a vu un peu grand, et il s'avère incapable de payer ses pilotes, son matériel, les frais... Il cède in extremis, juste avant le début de saison, son écurie à WCM, qui refuse d'honorer les contrats des pilotes. Corser, qui n'a pas reçu sa rémunération de 1996 et ne touche pas un centime depuis le début de l'année, roule sur un mulet de l'année précédente. Il claque la porte à la mi-saison. Entre temps, Inzinger et Power Horse disparaissent des circuits... en moto comme en F1, où Power Horse était sponsor.  A en croire sa com, il aurait remonté la pente grâce à ses ventes de Power Horse dans les pays arabes, où sa boisson se vendrait mieux que Red Bull, et le voilà donc revenu, toujours aussi flambeur bien qu'il ait désormais 41 ans. Il est aussi un personnage important de l'église de scientologie, classée comme secte en France...Un personnage controversé, pour le moins ! Mais une écurie de plus en mondial SBK, de nos jours, on ne crache pas dessus.

Par Anonyme

Oui je m'en souvient, bravo belle mémoire, j'aurais été incapable de me souvenir de power horse!! Bien renseigné l'ami, ça change des commentaires minable de d'habitude!! Gaz!!

Par Anonyme

Le Team ne fait pas une mauvaise affaire avec Pitt. Mais j'aurai bien voulu voir Mladin face à ses propos et aux cadors du WSBK. Bravo pour les commentaires sur le boss Inzinger, Corser doit halluciner de voir revenir l'énergumen aux affaires!

Par Anonyme

et en plus avec bmw.... (qui emploie corser maintenant...)

Par Anonyme

Super ,enfin une conversation sans tordu balançant des insultes a tout va. Merci a toi "16h24",je ne connaissais pas ce personnage mais grace a toi ce n'est plus le cas. Ce gars a l'air bien tordu,mais il vient avec des billes pour la moto,a notre époque ça se refuse pas. 

Par Anonyme

Ici "16:24" ; Merci, vos appréciations font plaisir. Pour Corser pas de souci, il a poursuivi Inzinger et récupéré au moins une bonne partie de ce que le scientologue lui devait :-) S'il reste une dette ça sera plus facile de se faire payer, d'un box à l'autre :-D. Mais bon, outre les ennuis financiers, cette histoire a torpillé la carrière de Troy en GP quand même... Champion d'Australie en 93, champion AMA en 94 (premier non américain à réussir ça), vice-champion du Monde en 95 et champion du Monde en 96 (le plus jeune de l'histoire alors), devant Kocinski et Fogarty, ça démarrait fort ! Et puis ce bazar en 97, un nouveau titre mondial WSB qui ne lui échappe qu'au matin de la dernière course 1998 à cause d'une rupture de moteur qui le jette par terre au warm up, une année 99 difficile dans le team de Fogarty (redoutable politicien celui-là, un vrai Anglais), deux très belles saisons sur l'Aprilia RSV en 2000 et 2001, trois saisons fichues avec la Petronas, et enfin le retour au titre mondial avec la Suzuki Alstare en 2005... Qui sait ce que ce pilote-metteur au point d'exception aurait fait en GP500 dans des conditions normales ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire