Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Superbike - Interview exclusive d'Alain Roger: "Un week-end enrichissant pour Aprilia"

Dans Moto / Sport

Superbike - Interview exclusive d'Alain Roger: "Un week-end enrichissant pour Aprilia"

Alain Roger est, en ce lundi deux mars, un homme heureux. Le premier servant d'Aprilia dans l'hexagone a en effet passé un excellent week-end, se délectant des résultats de la nouvelle bombe de Noale lors de sa première apparition dans une compétition officielle d'un mondial Superbike qui ouvrait sa saison en Australie du côté de Phillip Island, tandis que du côté de la toile, les dix premières RSV4 proposées avec une récompense ont été commandées en quelques heures. De quoi donner le sourire à ce fidèle de la marque transalpine qui a bien voulu nous faire part de sa satisfaction, en exclusivité:


Alain Roger, quel bilan tirez-vous de cette première sortie de la RSV4 en mondial Superbike ?


C'est au-delà de nos espérances. Une deuxième place sur la grille après une belle Superpole de Max, une deuxième manche solide du même Biaggi qu'un ultime incident de course a privé d'une quatrième place acquise, c'est vraiment exceptionnel lorsque l'on sait que l'on espérait simplement être dans les dix ou quinze en qualification et seulement finir les courses.


Qu'est-il arrivé à Max dans la seconde manche ?


Dans l'emballement final pour le podium, il a été gêné et il est tombé à basse vitesse. Il a pu relever la moto et finir quinzième. C'est la course. C'est dommage pour lui car il avait fait un si beau week-end qu'il méritait d'en finir avec une belle récompense. Mais ce n'est que partie remise.


Sa première course a été moins facile. Quelles ont été les améliorations apportées entre les deux manches ?


Les techniciens ont descendu la plage d'utilisation moteur, ils ont favorisé la motricité. La RSV4 regorge de puissance, elle a été chronométrée à 307 km/h. Elle est déjà l'une des plus rapides alors qu'elle n'en est qu'à ses débuts. Il nous faut encore la cerner et la maitriser. N'oublions pas que nous partons d'une feuille blanche avec des choix techniques inédits. Nous n'avons donc aucune référence, mais aussi une marge de progression certaine.


Superbike - Interview exclusive d'Alain Roger: "Un week-end enrichissant pour Aprilia"


La puissance est donc la caractéristique majeure de la RSV4 ?


La technologie du V4 fait que nous avons réellement une grande réserve de puissance. Maintenant il nous faut l'exploiter au travers de l'optimisation de notre châssis tout aussi inédit, de notre électronique, il nous faut avoir de la motricité. Cette moto est encore loin d'être au point, il y a encore pas mal de développement à faire. Il nous faut rouler et rouler encore. Nous sommes loin de son potentiel.


Technologie, puissance, électronique, la RSV4 a fait débat dans le paddock. Francis Batta pour Suzuki a carrément douté de sa légalité. Un mot là-dessus ?


Je crois que certains dans le milieu devraient prendre un peu de recul. Je rappelle que nous avons passé toutes les normes d'homologation. Nos 250 motos ont été homologuées, le modèle arrive mi-avril en concession soit avant celui de BMW. Maintenant, on a peut être découvert que la RSV4 fait partie d'une nouvelle génération de Superbike. C'est la plus moderne du plateau, et de très loin. On ne peut la comparer à aucune autre actuellement et elle s'annonce déjà comme redoutable. Je peux comprendre que cela agace.


A vous écouter, avec un tel potentiel, vous allez tout casser !


Non, non, nous restons humbles. L'année 2009 est une année de développement. Après la mi-saison, on commencera à chercher le résultat, peut être un podium, mais l'objectif est d'être au bilan dans les dix premiers au championnat.


Superbike - Interview exclusive d'Alain Roger: "Un week-end enrichissant pour Aprilia"


Sinon, dans l'absolu, que vous a inspiré cette entame de saison ?


La saison s'annonce mouvementée ! Chaque manche sera différente. Je suis aussi heureux de voir Régis Laconi revenir dans le haut du tableau. C'est notre seul Français, c'est important. Il a produit un week-end formidable, ça va lui donner le moral. C'est d'autant plus fort que Phillip Island est avant tout un circuit de pilotage.


En parallèle, on a pu passer commande pour les premières RSV4 sur la toile, avec une récompense pour les dix premiers. Commet s'est déroulée cette opération ?


De manière exceptionnelle ! En moins de quatre heures, les dix premières motos étaient parties. Dès le samedi, c'était bouclé. Il y a eu une très forte réactivité.


Aprilia c'est aussi la 250 en Grand Prix. Une atmosphère de fin de règne avec ce Moto2 qui arrive ?


Cette année, le GP250 présente un plateau convenable, et il y aura de la bagarre. Ce sera un beau championnat et je pense que Mike Di Meglio en sera un des animateurs. Il fait de bons essais actuellement et il est vraiment solide dans sa tête.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire