Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Superbike - Nürburgring: Le coeur n'y est plus chez Ducati Althea

Dans Moto / Sport

Superbike - Nürburgring: Le coeur n'y est plus chez Ducati Althea

A quatre courses du but et ses quelques 100 points encore à distribuer, le titre n'est mathématiquement pas encore perdu pour Carlos Checa qui compte 70,5 longueurs de retard. Mais le cœur n'y est plus au sein d'un team Althea qui se sent floué par un règlement qui défavorise, selon lui, ses Ducati.


Une vielle rengaine souvent entonnée par les tenants du twin bolognais tout au long de l'histoire de la catégorie. Mais cette fois-ci, on peut peut être y prêter un peu plus d'attention. Tant à Moscou que sur le tracé du Nürburgring ce week-end, les 1098R en fin de carrière ont souffert face aux quatre cylindres. Et c'est à l'aune de ces difficultés que Carlos Checa explique ses nombreuses chutes qui ont émaillé son parcours 2012, tout comme son meeting allemand :


« L'accident fait partie de ces choses » regrette l'Espagnol. « Nous faisons ce que nous avons à faire, soit attaquer fort pour rester avec les leaders. C'est dommage d'avoir chuté en première manche car j'avais fait un bon départ et j'avais une bonne moto. J'ai pu dépasser beaucoup de pilotes malgré un cale pied manquant et je n'avais pas un mauvais rythme. J'ai pu ramener quelques points. »


«La deuxième manche nous a offert un meilleur résultat, mais nous n'avons jamais été en mesure de nous battre pour la victoire. Nous manquions d'accélération. Je considère que c'est devenu à présent un jeu déséquilibré. Nous continuons pourtant à attaquer et à faire le boulot en poussant aux limites notre matériel. »


Des considérations partagées par le patron du team Althea Genesio Bevilacqua qui a même parlé d'un retrait en fin de saison. Pourtant, le staff Ducati considère toujours cette équipe comme son fer de lance dans son projet 1199 Panigale en 2013. A ce propos, Carlos Checa n'a toujours pas signé...


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

ahah je me marre pendant des années ducati a ete favoriser par le reglement y gagnait tout et la qu'il ne le sont plus ben y sont  a leur place!!!un moteur ducati qui fais un bruit de tondeuses a gazon c'est sur que ca n'avanc e pas face a un quatre cylindres!!!mdrrrrrrrrrrrrrr

Par Anonyme

Dépassées en Grand Prix, dépassées en Superbike... Y vont bien chez Ducati

Par Anonyme

200 cm3 de plus que les 4 cylindres et ils estiment qu'ils sont lésés   !!!!!!   trop fort         :ddr:

Par Anonyme

Ducati avec leur technologie d'avant JC. Le superbike avait été créé par deux frangins italiens, pour relancer l'économie de la moto italienne. Donc ils avaient fait un réglement qui était suffisement pénalisant pour les japonais, pour que les Ducati gagnent. Alors pour les novices de la course moto, on pouvait voir après, le titre "Ducati world champion". Super, sauf que le novice y savait pas que les Ducaii avait le réglement en leur faveur! Plus légères, plus de ccm3, plus de ci, plus de ça. Contrairement au japs qui devaient rouler avec des moteurs bridés, cylindrée réduite, etc. Alors Ducati, si ils l'ont un peut dans le cul, ça leur fait du bien! Ils n'ont cas sortir une fois pour toute un moteur qui s'appelle un moteur et non pas une pompe à purin. Apprilia l'a bien fait avec eur V4.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire