Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Supersport - Interview Jean Marc Dossios: Bicou le Grec nous dit tout !

Dans Moto / Sport

Supersport - Interview Jean Marc Dossios: Bicou le Grec nous dit tout !

C'est ce que l'on peut appeler une figure des paddocks. Depuis trente ans, il est des coulisses de la vitesse moto alors qu'au départ rien ne le disposait vraiment à y entrer. Mais par passion, il a fait son trou, sa réputation et a acquis une expérience que beaucoup lui envient. Jean Marc Dossios est pourtant un homme discret si ce n'est même mystérieux ce qui lui vaut quelques surnoms pas piqué des vers comme le « Magicien de Modène » ou encore, et surtout, « le Grec ».


Mais travailler dans l'ombre ne signifie pas pour autant être un intrigant. On peut même être diablement efficace puisque c'est grâce à lui que l'on aura deux pointures en mondial Supersport cette saison: Fabien Foret et Sébastien Charpentier. Des programmes qui n'ont pas été si faciles à monter. Pour Caradisiac.moto, le « gourou » nous livre ses formules magiques et sa conception de la vie. Passionnant à plus d'un titre !


Jean Marc, Foret recasé sur une Kawasaki et Charpentier de retour sur une Triumph, voilà de la bel ouvrage !


C'est un travail de longue haleine qui a mené à ce résultat. Pour Fabien, c'est six mois de démarche lente et compliquée, c'est avancer à pas de loup et ça vient tout juste d'être verrouillé. Il fallait cette Kawasaki à Fabien. Elle lui va bien et il va faire quelque chose cette saison. Pour Sébastien, il est venu me retrouver après une période 99-2004 où nous avons collaboré ensemble. Pour lui, la démarche est différente. Il vient apporter son expérience, il ne vient pas pour casser la baraque tout de suite.


Comment vois tu la saison de l'un et de l'autre ?


Je suis très confiant pour Fabien. Je le vois au minimum dans les trois premiers. Tiens, je fais les paris sur les trois premières courses: Podium à Phillip Island, quatrième ou cinquième à Portimao et podium à Valence. Après on voit où on en est et on clarifie l'ambition de l'année. Je reste convaincu que nous entrons dans un nouveau cycle positif de trois ans pour Fabien. Lors des derniers tests, on a tourné avec une boite standard et Akira a reconnu en étudiant les datas que le moteur pouvait donner plus. On a donc une seconde sous le pied. Actuellement, on est assez bien alors que l'on réunit toujours le pilote et la moto. Les deux sont à 90% actuellement. Après les trois courses, la quintessence sera acquise et Fabien tirera de la moto ce qu'il a l'habitude de tirer: 115% !


Supersport - Interview Jean Marc Dossios: Bicou le Grec nous dit tout !


Et Sébastien ?


Rappelons l'évidence. Il revient après deux ans et des pilotes qui sont revenus il n'y en a que 2,5 sur 300. Donc l'état d'esprit est totalement différent. « Charpente » apportera son expérience au team pour développer la moto et à Pirelli qui l'a pris comme pilote de développement. C'est un challenge intéressant et il sera essentiel qu'il y prenne plaisir. Là aussi, je vais te faire le pronostic sur trois courses: à Phillip Island il sera à deux secondes de la pole, à Portimao il va prendre une claque et ne fera pas mieux que douzième et à Valence je le vois huitième. Après, on verra. Sébastien est aussi passé maître dans l'art de saisir les opportunités.


On remarquera que tes deux protégés se retrouvent sur une troisième moto d'un constructeur.


Hé oui, je suis devenu le spécialiste des troisième motos ! Et ça me fait vraiment plaisir de réunir ces deux amis depuis l'âge de dix ans. Être au milieu de ça, c'est géant.


Jean Marc, quel a été ton parcours ?


Je suis acupuncteur de formation et j'ai travaillé dans l'auto école. Je me suis toujours attaché à comprendre comment les choses sont arrivées, à chaque expérience, et j'accorde une place essentielle à l'humain. Je me suis occupé de beaucoup de pilotes comme Kocinski, Hailwood et bien d'autres.


Supersport - Interview Jean Marc Dossios: Bicou le Grec nous dit tout !


Tu parles de cycles notamment pour Fabien, tu penses que les choses n'arrivent pas fortuitement ?


Je crois aux signes, aux cycles et à « l'énergitique ». C'est ma méthode, ma façon de voir la vie. Tu peux subir et réagir à ton environnement, à ce qui t'arrive. Moi j'essaie de comprendre comment elles arrivent en prenant en compte différents paramètres. Je cherche à donner un sens aux choses, les signes ne sont jamais anodins. Tiens, regarde, les pilotes ont leur rite. Valentino Rossi a son cérémonial avant de monter sur sa moto? Il s'agenouille, se met en boule devant elle. Valentino considère sa moto comme une entité vivante capable de conscience.


Wahou ! On comprend que l'on te donne des surnoms aussi évocateurs ! Tiens, d'où vient ce « Bicou le Grec » ?


Bicou est un surnom affectueux donné par Charpentier et Foret, que j'ai volontiers adopté. Le Grec, ça vient de l'intonation de mon nom et effectivement mon grand-père était Grec. C'est un surnom donné par un gars qui était le sosie de Napoléon mais aussi un soudeur hors pair, un spécialiste du cadre et un ancien mécano d'Estrosi. C'était il y a trente cinq ans, il s'appelait Edouard Morena et il avait la faculté de donner des surnoms en deux minutes à tout le monde. Je l'ai gardé aussi, mais lui je l'ai perdu de vue. Si quelqu'un sait ce qu'il est devenu, je suis preneur.


Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bravo! belle carrière! et les gens dans l'ombre sont souvent ceux qui donnent le plus.. J'aime beaucoup quand il dit qu'on peut subir et réagir à son environnement et à ce qui nous arrive....Donner un sens aux choses.....aux plus belles bien sûr et ne pas laisser la vie nous prendre le meilleur mais le vivre et surtout vouloir le vivre....:lover:

Par Anonyme

 Mon papa c'est le plus fort ! Je t'aime, aussi fort aux courses qu'à la maison !

Par Anonyme

Super interessant comme article , merci caradisiac pour l'interview !

Par Anonyme

À mon Maître à penser, celui qui m'as appris à réfléchir et non à fléchir, mon guide, mon père,  "Valentino considère sa moto comme une entité vivante capable de conscience." Oui! Tu m'as amené à voir le monde comme ça aussi. Tout est lié dans l'univers. La Conscience est là partout et là où on as envie de la placer. La Conscience c'est être intime avec l'existence et les mécanismes de l'univers, l'engrenage des choses. "Je cherche à donner un sens aux choses, les signes ne sont jamais anodins."    -Le sens comme sémantique σημαίνω (semaino), "signifier, indiquer" ou σήμα     (SEMA), "signe, marque" en grec. Mais il y a aussi:    -le sens comme l'orientation, la direction ou le vecteur.    -et le(s) sens comme la (les) perception(s). Et l'intuition et le sixième sens ne sont pas des manifestations magiques et surnaturelles. L'intuition est la capacité à faire la synthèse de ce que les CINQ SENS perçoivent. Le sixième sens est l'éther ou la "quintessence" des CINQ SENS en plein action. CONCLUSION: "les signes ne sont jamais anodins.". En d'autres mots les signes (les expériences et les rêveries) ne sont jamais insignifiants.     Travailler sur son intuition, son sixième sens ou son CENTRE c'est chercher à comprendre le language de l'univers qui dans ces "signes" ou son language nous donne la direction et le mouvement à suivre.    En danse contemporaine j'ai appris que les erreurs, les faux pas, les mauvais échanges ont aussi leurs places, leurs sens dans ce mouvement et contribuent souvent au bon déroulement du grand mouvement. Les erreurs, les faux pas, les mauvaises rencontres sont ainsi parceque nous les jugeons ainsi.  Tu as raison tout les métiers, activités, choix mènent à travailler sur le centre, sur soi. Merci Papa, et puis Maman qui est dans l'ombre de l'homme de l'ombre, car grâce à vos visions du monde que vous m'avez transmises, j'ai pu accéder à toute la poésie, la consonance et le sens de ma vie que je savoure pleinement et en toute conscience!  Votre grande fifille.

Par Anonyme

 Pas mal l'article... PS : perso étant nissart... Bicou si il s'avait ce que c'est ^^... C'est l'équivalent de biloute chez les chti... c 'est affectif ça c'est sur... c'est pas pour rien que le pote a estrosi avait ce surnom culture du sud oblige

Par Anonyme

 Merci pour cet interview d'un type discret et vraiment sympa, qui ne se la raconte pas. On s'est croisé quelques heures sur un circuit et j'ai juste trouver un type généreux, disponible. Et c'est une belle histoire que tu nous permets de vivre, à nous spectateur et à tes 2 gladiateurs Fabio et Charpentier. Bonne route pour 2010

Par Anonyme

Les Grecs sont des tarlouzes:oui:

Par Anonyme

Grâce au Grec on va voir courir Mister Foret et Mister Charpentier .... l'Homme de l'ombre aux mains magiques nourrit de sa passion un sport exigeant fait de défis permanents. Merci!!!

Par Anonyme

We love you! you're the best! Keep doing what you're doing: it works!!! yay!

Par Anonyme

Quelqu'un de vrai..il y en a si peux dans les paddocks.. A bientot au pays du sourire.., on commence a couper les tecks.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire