Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Suzuki GSF 650 Bandit N : remise de peine

Dans Moto / Nouveauté

Suzuki GSF 650 Bandit N : remise de peine

Avec cette évolution, la reine des roadsters a eu droit à la plus conséquente évolution de son histoire. Une deuxième vie qui lui assure de nombreux atouts face à une concurrence de plus en plus ardue.


Visuellement, la ligne de la Bandit évolue peu. Elle adopte une casquette de phare, un nouveau garde-boue avant, des écopes latérales, une nouvelle coque arrière et un ensemble selle-guidon réglable en hauteur. Le tableau de bord reçoit un compteur digital complet avec jauge à essence, 2 "trip" et une horloge.


L'équipement de série proposé par la Bandit, défie encore la concurrence. Pour un peu plus de 6 000 euros, vous disposerez d'une béquille centrale, de crochets pour attacher quelques bagages et d'un logement suffisant sous la selle pour entreposer un vêtement de pluie ou une trousse à outils. Et pour 500 euros de plus Suzuki propose l'ABS. En revanche la peinture fait toujours défaut, elle reste fragile et les micro-rayures sont vite apparentes.


Musculation carcérale


Si les changements esthétiques ne sautent pas aux yeux quand on compare cette 650 à l'ancienne 600, les progrès à la conduite sont immédiatement perceptibles. Mais tout d'abord la plus grosse évolution provient du moteur. Son 4 cylindres en ligne refroidi par air et huile passe à 650 cm3. L'alésage des cylindres a été augmenté de 2,9 mm. Et avec des pistons plus larges, si la puissance reste inchangée (78 ch.), le couple lui offre désormais 0,5 mkg supplémentaires (6,5 mkg).


Cette augmentation de cylindrée est immédiatement perceptible au niveau du couple. La 600 manquait cruellement de reprise, alors que la 650 épargne les rétrogradages. Le moteur, beaucoup plus plein à mi-régime permet de belles accélérations, toujours maîtrisables, alors que la conso reste stabilisée à 6,6 L/100 km. Passé les 7 000 tr/mn le roadster s'enhardit et emmène tout son petit monde au delà des 180 km/h. Il faudra toutefois s'accrocher en raison de nombreuses turbulences.


Libérée pour bonne conduite


Si le caractère moteur s'est bonifié, la partie cycle aussi a été peaufinée. Les ressorts de fourche ont été modifiés, ainsi que le cadre et l'hydraulique. Le Suzuki y gagne une tenue de route -déjà performante- encore plus rigoureuse. Sa prise en main est naturelle en ville. Réactive et super maniable, c'est la machine idéale pour le parcourt lent...


Et lorsque l'horizon se dégage, le train avant inscrit la machine en courbe avec une précision chirurgicale. D'autant que la monte de pneus de GSX-R améliore la précision. Que ce soit en ville ou sur route, le gain en agrément au quotidien est conséquent. Alliant confort et précision, la Bandit ne surprend jamais son pilote. Le freinage pourtant puissant manque tout de même de mordant pour la version sans ABS.


Bandit 650 S


Version semi-carénée de la Bandit 650, la Version S se classe dans la catégorie des motos routières. Elle adopte une tête de fourche spécifique avec bulle haute, et en option un sabot moteur et des écopes. Les nouveautés apportées en 2005 sont semblables à sa petite sœur, la Bandit N.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je reprend le paragraphe intitulé: Bandit 650 S Dans celui-ci il parle d'écopes en option. Ceci m'interresse car j'en recherche mais impossible! Si quelqu'un pourrait m'aider!!! Merci.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire