Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Audrey Rossat après Villebret

Dans Moto / Sport

Audrey Rossat après Villebret

Comme c'est devenu une habitude voici le récit du championnat de France à Villebret d'Audrey Rossat :


"C'est une fois de plus sous la pluie que s'est déroulée cette troisième manche du France.


Deux banderollées dans des prairies dont une avec du sous-bois et une ligne de 7kms.


L'organisation avait concocté un enduro assez difficile et la pluie qui est venue s'y ajouter a rendu le circuit limite impraticable.


Le samedi ça passait encore bien, mais il y avait beaucoup de coupantes dans les liaisons et dans les spéciales. Pour les féminines, le parcours était plus que simplifié, moins fatigant qu'une journée au Trèfle ! A mon avis, l'organisation a sous-estimé le niveau des féminines en nous associant systématiquement aux 50cc sur toutes les shuntes. Nous avons tout de même des 125cc , pour certaines un 250 et je pense que nous avons démontré à plusieurs reprises que nous étions capables de faire aussi du franchissement.


Petite réflexion personnelle : Est-ce la recrudescence des féminines au France qui entraîne ce phénomène d'un championnat féminin au rabais ?


Audrey Rossat après Villebret


Audrey, ici au centre

Au niveau des temps en spéciales, ce fut assez mitigé, de bons chronos…et des moins bons !


La ligne et une spéciale où je chute me font perdre beaucoup sur Alice mais j'assure tout de même ma deuxième place avec une large avance.


Dimanche matin, le drame ! Pas grand-chose à dire: dès les premiers kilomètres de chemins après quelques passages de bourbiers, la moto s'est arrêtée. Croyant que la panne était due aux passages répétés dans l'eau, j'ai changé de bougie, rechangé de bougie, vidé la cuve…RIEN .


Au bout d'une heure, je me suis décidée, avec un autre pilote qui était aussi en panne, à pousser jusqu'à la prochaine route.


Je vous passe les galères d'enduristes que j'ai vécues à ce moment là, cela fera partie de mes anecdotes à raconter pour mes vieux jours !


Prochain rendez-vous à la Rand'Auvergne, d'ici là, je fais un break bien mérité, je vais juste travailler ma condition physique et bichonner ma moto qui en a bien besoin."


Audrey


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire