Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Billet d'humeur - Ducati Hyperstrada: Démarche sincère ou esbroufe ?

Dans Moto / Salon

Billet d'humeur - Ducati Hyperstrada: Démarche sincère ou esbroufe ?

Chez Ducati, décidément, on se plaît à brouiller les pistes et à faire de ses motos des produits ductiles. Tandis que chez la concurrence, on sort des motos inédites en déclinant les canons du segment visé, à Borgo Panigale, on prend une machine de la gamme pour l'envoyer au front d'un théâtre d'opération qu'elle n'était sensée jamais connaître au moment de percevoir sa feuille de route. A Milan, Ducati nous a fait le coup deux fois : d'une part avec un custom Diavel changé en GT, et, d'autre part, une Hypermotard grimée en trail pour s'affirmer Hyperstrada.


D'où cette question : cette frénésie de la versatilité affirme-t-elle une démarche sincère vers le motard en lui offrant une base vraiment retravaillée pour la vocation promise, ou trahit-elle un opportunisme mercantile accommodant l'existant pour forcer le destin et occuper le créneau sans investir outre mesure sur le produit ?


Prenons le cas de l'Hyperstrada. Elle est à l'identique d'un Hypermotard au confort et à l'autonomie qui n'engagent en rien au voyage au long cours. Avec 16 litres dans le réservoir et des suspensions taillées pour découper les virolos à la serpe, on se voit mal ouvrir un nouveau chapitre des congés payés. La fiche technique, entre les deux, est un copier-coller. Et c'est peut être même pire puisque l'Hyperstrada prend un embonpoint de 6 kilos.


Billet d'humeur - Ducati Hyperstrada: Démarche sincère ou esbroufe ?


Alors, certes, la selle est différente, la bagagerie est là et le saute-vent a été retravaillé, tout comme le guidon. La hauteur de selle, aussi, a été réduite de 20mm, et en option une selle peut même doubler la mise. Mais est-ce suffisant pour crier à un nouveau modèle que d'aucune commencent déjà à appeler « baby Multistrada » ? Voire !


Regardons chez les concurrent direct, qui oppose la Dorsoduro. Aprilia avait déjà saisi la tendance et le potentiel de ses gros Supermotard, qui, eux-mêmes, ont aussi fait évoluer le genre en l'éloignant de ses bases. Lorsque nous avions essayé la 1200 de seconde génération, nous avions bien vu l'intention avec ce kit bagagerie. Pour autant Noale n'avait pas crié à la nouveauté. Mais il est vrai, également, qu'à part la fonctionnalité du kit de rangement, il n'y avait rien de neuf sous le soleil de Sicile.


Alors ? Tant chez Ducati que chez Aprilia, les deux Supermotards sortis de leur terrain de jeu jouissent des derniers raffinements technologiques dédiés à la performance et à la sécurité. La Dorsoduro ne prétend pas être autre chose que ce qu'elle est avec un 1 200cc plein de santé alors que l'Hyperstrada assure qu'elle est différente en jouant à la marge de sa matrice Hypermotard qui ne roule, à présent, qu'avec un 820cc de 110 ch. 12 790€ pour la native de Bologne, 10 990€ pour celle de Noale, un tarif auquel il faut ajouter la bagagerie optionnelle pour l'Aprilia. Mesdames, Messieurs, faites vos jeux...


Billet d'humeur - Ducati Hyperstrada: Démarche sincère ou esbroufe ?


Portfolio (2 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire