Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Blues For Findlay

Dans Moto / Sport

Blues For Findlay

Le Blues For Findlay c'est surtout toute la communauté motarde qui l'a ce blues depuis samedi soir alors que l'on apprenait le décès à son domicile de Vaucresson (Hauts-de-Seine), à l'âge de 71 ans de Jack Findlay.


Blues For Findlay


Il fut l'un des héros de l'unique Grand-Prix de Paris et personnage centrale du film racontant son aventure extraordinaire que nous devons au français Jérôme Laperrousaz : Continental Circus (tourné en 1969 avec une BO de Gong incluant le titre "Blues For Findlay" justement).


Le pilote de légende australien au casque "floqué" d'un kangourou aura eu ses heures de gloires et une seule minute de silence observée sur le circuit Bugatti, dimanche au Mans avant le départ des courses du Grand Prix de France. Ce vrai symbole de vélocité australienne est aussi certainement honoré par celle de ses "petits enfants" de la piste actuels (Bayliss, Stoner et Vermeulen).


Il a été le premier pilote à gagner sur une moto deux temps et à apporter à Suzuki sa première victoire en 500cc (Grand Prix d'Ulster 1971). Durant sa carrière, entre 1958 et 1978, il a remporté trois victoires et 24 podiums dans la catégorie reine.


Vice-champion du monde en 1968 derrière l'Italien Giacomo Agostini, Jack Findlay avait remporté le Championnat du monde Formule 750 en 1975. La plus belle victoire a ses yeux fut arriva en 1973 lorsqu'il bat Barry Sheene au fameux Tourist Trophy. Après sa retraite sportive en 1978, à 43 ans s'il vous plaît, il avait été directeur technique de MotoGP.


«La moto ne m'intéresse pas en dessous des 200 km/h» ( Libération du 12 mai 2000), il fut donc le premier à passer les 300 km/h alors pilote essayeur chez Michelin après sa longue carrière en compétition.


Nous adressons nos plus sincères condoléances à la famille de Jack Findlay.


Celle du sang et celle de la moto qui ne faisait qu'une pour ce pionnier de la moto, ce "guerrier" comme le définissait Randy Mamola.


Portfolio (4 photos)

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

sincéres condoléances à la famille de ce tres grand champion !

Wil

Par Anonyme

merci pour tout Monsieur Findlay ,un vrai dur

Par Anonyme

Une légende qui incarne le combat des pilotes privés contre les pilotes d'usine. Bravo Mr Jack.

Par Anonyme

ce mec est exemple pour tout le monde l'expomple que dans la vie si on veut on peut le faire car ce gars é un as il a su montrer que ce n'était pas forcement les champions du monde comme agostini ou autres qui était les seuls stars Findlay tu restera a jamais dans mon coeur toutes mes condoléances a sa famille (un peu tardive dsl) merci jack pour tout é encore bravo

Par Anonyme

j'aimerais tant avoir 2 autocollants  de  kangourou qui se trouvaient sur les motos participant à la course (en hommage à JF)dont participait Phil Read en 2008 au cours du GP de France au Mans Merci si l'on peut m'aider

Par Anonyme

On dirait un peu Joël Robert:voyons:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire