Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Dossier : les motos et scooters électriques, que choisir?

Dans Moto / Pratique

Dossier : les motos et scooters électriques, que choisir?

Il semblerait que la fin du moteur thermique soit inéluctable. La pénurie de pétrole arrivera un jour ou l'autre et il va bien falloir changer notre mode de consommation et de déplacement. Et ces dernières années, de nombreuses entreprises et quelques constructeurs ont travaillé d'arrache-pied pour proposer au public quelques modèles moto et scooter un peu plus viable qu'il y a une dizaine d'années. Il est temps pour nous de faire un point sur un marché qui ne cesse de s'étendre, surtout dans l'automobile, et qui commence à attirer l'attention des plus grosses marques. N'en déplaise aux irréductibles ne jurant que par l'essence.


Certes plutôt destiné à un marché de niche pour le moment, il est pourtant le reflet (parfois très éloigné) de ce que pourrait être notre avenir. Et rejeter ce type de technologie, est faire preuve d'une certaine mauvaise foi. Des marques comme Zero Motorcycle ont d'ailleurs fait de l'électrique la base de leur business. Il peut aussi servir d'énorme coup marketing comme nous l'avons vu avec le Livewire. Un concept balancé l'année dernière par la dernière marque que nous aurions attendu sur ce type de marché : Harley-Davidson, mais nous y reviendrons.


On peut d'ailleurs prendre toute la mesure de l'impact de cette révolution avec l'évolution législative qui encadre le développement sur le territoire avec l'objectif pour le gouvernement d'instaurer près de 2 millions de VE d'ici à 2020 avec 4,4 millions de points de recharge (90% en milieu privatif). D'ailleurs la directive Européenne 2014/94/UE pousse dans ce sens avec le déploiement « infrastructure pour carburants alternatifs » (normalisations, subventions, barème d'un point de recharge pour 10 véhicules, etc.). En ce qui concerne le deux-roues, on est dans le flou, comme d'habitude, mais les points essentiels à savoir pour un futur acquéreur, pour le moment, est de connaître la compatibilité avec son permis de conduire. De ce côté-là, on peut noter de la manière suivante :


  • 4 kW = 50 cm3 (pas de permis)
  • Jusqu'à 8 kW = 125 cm3 (permis B+7h de formation ou permis A)
  • Plus de 8 kW = Permis A ou A2.

Mais avant de vous présenter ce qui se fait sur le terrain, et peut être vous décider à acheter une machine « écolo », un petit tour sur le plan théorique pour savoir de quoi l'on parle. Il s'agit là d'une explication de base du fonctionnement d'un moteur électrique, car suivant les marques, les technologies et les développements sont très différentes, et souvent gardés très jalousement.


Actuellement, il faut bien différencier les scooters et les motos car si ces dernières commencent à développer des puissances intéressantes ( de 40 à 70 chevaux), du côté du meilleur ami du citadin, la grande majorité a une puissance équivalente à un 125cm3. Pour rappel, la différence entre un moteur thermique et un électrique est la gestion de la puissance. Pour un moulin à essence, le couple monte progressivement pour atteindre un pic max de puissance (c'est celui indiqué sur une fiche technique : XX Nm à XX tr/min). Pour un électrique, il n'y a pas de courbe de puissance a proprement parler car il est immédiat et constant sur toute la plage d'exploitation. Il suffit de regarder les Buggy du Tourist Trophy pour s'en rendre compte.


Sur le marché, le développement d'un moulin électrique passe par l'utilisation de batteries de type Lithium (Polymère et Ion le plus souvent) et qui peuvent se recharger sur une prise traditionnelle de 220 Volts. Il faudra pour la plupart des véhicules quelques heures de recharge pour atteindre les 100% de capacité et pour bien moins cher que l'essence rapport au kilomètre.


Et même si de ce côté-là, il y a eu de progrès de fait en 5 ans, l'autonomie et la gestion du poids de la machine restent les bêtes noires des constructeurs. Beaucoup de batteries augmentent l'autonomie, mais plombent le poids de la moto et inversement : diminution des batteries = perte de poids mais perte également d'autonomie. Un juste milieu pour le moment difficile à atteindre. Heureusement la voiture apporte son lot de solution avec par exemple (en simplifiant beaucoup, beaucoup) un système de dynamo qui utilise la rotation des roues, ou encore l'inertie pour recharger les batteries tout en roulant.


Émissions polluantes inexistantes, puissance immédiate, prix de la recharge dérisoire… Vu comme cela, l'électrique paraît vraiment idyllique et on se demande encore pourquoi le déclenchement d'achat se fait mal ? Et bien, l'autonomie et le prix d'investissement seraient la base du problème. Et le manque de choix ?


Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, il existe plus d'une vingtaine de constructeurs qui se sont lancés dans la fabrication des deux-roues électriques. Certains existent encore, d'autres ont complètement disparu. Et pour s'y retrouver, voici donc un dossier qui vous aidera à faire votre choix dans un marché encore bien jeune et sur des modèles parfois qui ressemblent à une vaste blague.


Il s'agit d'une sélection sur une base de machines existantes encore en 2016, car sur internet, il est facile de s'y perdre avec des infos encore présentes pour des modèles qui ont disparu. Et surtout un choix de véhicules qui, pour nous, semble le plus viable en terme de matériaux, de technologie et sur la possibilité d'un suivi d'entretien correct.


Portfolio (2 photos)

Mots clés :

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Petite précision sur la moto Volta, c'est une création espagnole, de Barcelone exactement. Son vraie nom est Volta BCN. Noun electric se charge de l'importation en France.

Par Anonyme

 Vous citez dans votre dossier la marque de scooters électriques XOR Motors. Leur projet XO2 est né en 2011. Pas mal d'infos au début et des présentations en salons. Mais depuis depuis 2015, silence radio ... Avez-vous des informations récentes sur ce projet dont vous vous faites l'écho ? Merci de votre réponse. Cordialement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire