Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

Endurance - Bol d’Or : la poisse mécanique pour Masbou

Dans Moto / Sport

Endurance - Bol d’Or : la poisse mécanique pour Masbou

Après avoir disputé une bonne qualification, Alexis Masbou, Louis Rossi et Matteo Ferrari partageaient le sentiment de pouvoir accomplir quelque chose de grand lors de ce 81e Bol d’Or. Et les premiers moments de la course semblaient d’ailleurs le confirmer puisque l’Albigeois effectuait une très belle remontée lors de son premier relais pour prendre la tête de la catégorie stock. Malheureusement, juste avant de rendre la Kawasaki ZX-10R à Louis Rossi, il tombait à court d’essence suite à une panne de son tableau de bord. Le trio chutait alors à la cinquantième et dernière place.

Nullement découragés, les pilotes Chrono Sport reprenaient la piste et effectuaient une remontée incroyable pour revenir à la cinquième position de la catégorie stock, moment choisi par le moteur de leur machine pour rendre définitivement la main.

Un week-end qui s’achève donc avec un abandon mais qui, malgré cette désillusion, aura apporté son lot de satisfactions avec notamment, des chronos qui, sans cette malchance, auraient dû permettre à Alexis Masbou et ses équipiers de se battre pour la victoire.

Alexis Masbou : « nonobstant nos difficultés, nous avons malgré tout disputé un week-end solide avec la quinzième place au général et la troisième de la catégorie stock lors des qualifications. Nous savions que nous avions la possibilité de jouer les avant-postes de la catégorie. Matteo a lancé les hostilités et il l’a très bien fait dans le sens où, pour sa première participation à une course de 24 heures, il a réussi à garder sa position.

Il a su gérer toutes ces nouveautés avec brio. Ensuite, j’ai effectué un très bon premier relais en remontant progressivement jusqu’à aller chercher la première place de la catégorie stock et le top 10 du général. Malheureusement, en raison d’un voyant défectueux sur le tableau de bord, nous sommes tombés en panne d’essence et le temps de ramener la moto, nous nous sommes retrouvés à la cinquantième et dernière position à 10 tours des leaders.

Nous avons ensuite entamé une belle remontée jusqu’à 5 h 20 du matin où nous étions revenus dix-septième et cinquième stock. C’est à ce moment que notre moteur a décidé de nous lâcher et de nous contraindre à l’abandon. Nous sommes forcément déçus même si je suis extrêmement content des efforts de mes équipiers pendant la course. Ça aurait pu payer mais la mécanique a eu raison de cette semaine riche en émotion et en a décidé autrement. » 

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire