Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable

Dans Moto / Equipement

Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable

Après un gel du développement dans le secteur du deux-roues depuis quelques années, Puma revient avec ses 1000, revues et corrigées. Nous avons testé leur dernière évolution V3. Voici ce qui ressort de ces bottes racing.


Troisième et dernière version en date les (1000) V3 n'évoluent que très peu face au millésime précédent, seul un œil averti trouvera l'exercice facile. Normal me direz-vous puisqu'il s'agit ici d'une évolution et non pas d'un remaniement en profondeur.


La botte racing garde ses grandes lignes et son style inimitable. Il faut bien l'avouer elles ont de la gueule ces bottes et rien que ça suffit presque à les acheter.


UN LOOK D'ENFER


Il est clair que les designers de la marque féline ont bien bossé en proposant une botte au look inimitable, mixant finesse et sportivité. Dans leur livrée noire elles séduisent tout particulièrement.


On aimera la finition soignée, le raccordement des différentes pièces sans fausse note et pour beaucoup le pad antidérapant pour le sélecteur de vitesse uniquement sur le pied gauche. Trônant fièrement le logo latéral est désormais surinjecté (et non plus cousu comme par le passé) pour gagner en poids mais aussi en souplesse.


En comptant ses sliders nylon venant en remplacement de ceux en zinc, c'est dans l'ensemble presque 300 grammes que le fabricant a réussi à grappiller face à la déclinaison V2. Les 1 255 grammes vérifiés sur notre balance ne placent pas cette V3 dans les poids plumes, faisant pâle figure face à des TCX RS2 (retrouvez ici leur essai) mais la situe dans la moyenne de ce qui se fait dans cette catégorie.


Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable


LES POINTS RETRAVAILLÉS


On vous l'a déjà dit il s'agit d'une évolution donc ne vous attendez pas à chausser une botte inédite. Ce n'est pas pour autant que Puma nous sert un équipement identique au précédent.


Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable


En effet le fabricant a particulièrement bossé sur le confort et le feeling, points faibles de sa devancière. On retrouvera notamment un chausson interne (fixe) proposant un meilleur calage du talon.


Puma n'a pas choisi la facilité en interdisant toute fermeture éclair. Si cette attention est un véritable plus en confort face à la concurrence pourvue de zips placés à l'intérieur elle se fera payer avec un talon qui a encore tendance à se décoller, mais cette fois seulement lors de la marche.


La semelle gagne enfin en souplesse, appréciable, d'autant plus que le feeling au niveau des repose-pieds et des commandes en général n'en sera que meilleur. On apprécie clairement le boulot fait par l'allemand.


COLLÉ SERRÉ


Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable


L'absence d'ouverture interdira au cou de pied fort de se glisser dans ces nouvelles 1000 mais si ce n'est pas votre cas vous apprécierez leur douceur interne.


Si ces bottes ne sont pas des plus faciles à mettre et à enlever le temps jouera pour vous avec une amplitude grandissante le temps passant. Ne pensez pas pour autant qu'elles vont se détendre à l'infini il n'en n'est nullement question !


L'ajustement se fera par lacets façon corset au niveau du tendon d'Achille. Simple à utiliser il fera son office sans discuter.


Une fois chaussées les bottes se montrent agréables à l'usage sans point dur ni élément blessant.


On remarquera le tissu interne plus respirant que par le passé. On appréciera la semelle interne amovible facilitant le séchage tant après les roulages pluvieux que les séances pistardes. Notons qu'une version perforée mieux adaptée à la belle saison ou au circuit est également présente au catalogue : la vented.


Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable


Sur le thème de l'aération il faut bien avouer que nos modèles d'essais sont limites et s'orienteront d'eux-mêmes vers les roulages hivernaux (attention aucune membrane étanche) tout en proposant un niveau de respirabilité honorable.


L'accroche au niveau des repose-pieds est dans la norme tout comme son antidérapant.


La protection n'a pas été oubliée avec un ensemble d'éléments tant sécurisants que bien faits, capables d'englober la quasi totalité de l'articulation sans que l'on s'en rende compte.


Puma a d'ailleurs opté pour des systèmes « Ghost Doctor » et « Exo Low » qui ne limiteront nullement l'amplitude de vos pieds, vous laissant totalement libre de vos mouvements que vous rouliez sur route ou sur piste. Irréprochables d'autant plus que les bottes reçoivent une certification CE toujours aussi appréciable!


Essai bottes Puma 1000 V3: évolution notable


BILAN


Sans être une révolution cette version V3 de la 1000 évolue tranquillement, corrigeant les points faibles de sa devancière sans pour autant les faire totalement oublier. Si le feeling se voit meilleur au même titre que le maintien du talon on aurait aimé mieux sur ce dernier point, heureusement uniquement lors de vos déplacements piétons.


Plus légères les bottes se montrent confortables à l'usage même si leur principal atout face à la concurrence reste indéniablement le look ô combien réussi !!!


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire