Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant

Dans Moto / Equipement

Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant

Des plus sobres, le Wizzard n'en est pas pour le moins abouti. Essai d'un gant Held mi-saison tant technique qu'attachant.


Ceux qui veulent un gant looké passez votre chemin, Held propose ici un équipement des plus sobres. Tout de noir vêtu le Wizzard est une sorte de force tranquille. Pour séduire, Held a misé sur de grands noms du monde des access' comme Gore ou Superfabric.


TIMIDE MAIS SANS COMPLEXE


Sans avoir l'air d'y toucher l'allemand suit son bonhomme de chemin. Présent depuis le début 2014 le Wizzard est loin d'être un best-seller et pourtant… Sobre sans pour autant être triste il est capable de faire son job de gant mi-saison sans aucun problème.


Dans son élément en milieu urbain il peut sortir de la ville sans difficulté ne rechignant pas à quelques excursions autoroutières ou balades roulantes si toutefois le rythme reste correct. Non pas que le gant avoue ses limites à vitesse répréhensible mais en s'attardant sur sa conception on comprend vite qu'il n'est pas une star de la vitesse en vue du strict minimum des protections.


Pas de coque rigide ni de d30 qui viendraient au secours d'un bitume trop collant. A la place Held a préféré greffer de la mousse, aussi épaisse qu'un sandwich SNCF, sur la tranche de la main, au niveau de la première phalange et sur la paume qui sur cette dernière se voit recouverte de Superfabric.


Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant


Urbain on vous dit ! Ultra souple le cuir d'agneau est un modèle de confort. Si il taille un peu grand (attention lors de l'achat) il vous ira comme un gant dès le premier enfilage. Pas besoin de rodage les premiers tours de roues seront identiques à ceux du mois suivant : c'est simple on l'oublie immédiatement…


QUEL TEMPS DE M…


Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant


Le Sud n'est plus ce qu'il était ! De la flotte, de la flotte et encore de la flotte.


Si l'on espère une baisse des impôts locaux en vue de cette météo pourrie (c'est décembre… on peut toujours rêver) il faut bien avouer qu'un tel climat est une aubaine pour tester l'étanchéité d'un équipement.


Et sur ce point Gore fait encore des merveilles, d'autant plus qu'ici vous avez droit à la version X-Trafit (pour faire simple la membrane est laminée) éliminant toute présence d'eau stagnante et d'humidité entre la dite membrane et la partie externe du gant.


Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant


L'importance d'un tel procédé prend ici toute son ampleur permettant d'optimiser au max le volume final.


La pluie ne lui fait pas peur avec un niveau d'étanchéité remarquable, dommage que le fabricant n'ait pas pensé à mettre des pads antidérapants au niveau de l'index et du majeur ce qui aurait faciliter la prise des commandes sans louper.


On se rattrapera avec la bande essuie-glace qui fera son office sans broncher.


AU CHAUD


L'allemand n'est pas un gant hiver mais donnera cependant le change en ville durant la saison froide. Mi-saison le Wizzard est plus chaud qu'il n'en a l'air avec un laminage bien fait et une doublure thermique Pique Push Pull qualitative.


Encombrement mini, fin à souhait il offrira une bonne préhension des commandes quel que soit le type de deux-roues. Bien pensé il pourra compter sur une large bride de serrage, enrichie d'éléments antidérapants, facilement manipulable même ganté…


Nous bouclerons cet essai par le système de pression sur le haut de la manchette permettant l'union des gants lors de leur stockage ou séchage, une bonne idée pour ne plus courir après l'une ou l'autre main...


Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant


ALORS


Avec un tarif lui interdisant d'office certaines bourses le Wizzard a néanmoins de sérieux arguments pour séduire. Léger (108 grammes vérifiés pour une taille 10), extrêmement souple, fin à souhait l'allemand mise sur une technique omniprésente avec notamment un laminage de la membrane Gore-Tex qui fait recette.


Held enfonce le clou avec un confort sans faille. On lui reprochera cependant l'absence de pads antidérapants sur les doigts et un look trop discret qui le fond dans la masse… dommage en vue des qualités du gant !


Essai gant Held Wizzard: discret... et pourtant


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire