Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !

Dans Moto / Nouveauté

Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !

Comme chaque année, c'est Harley Davidson qui ouvre le bal des nouveautés. Pas de véritable nouveau modèle pour le moment, mais l'apparition d'une nouvelle motorisation pour sa gamme Touring. C'est donc officiellement que le Twin Cam disparaît pour 2017 au profit d'un 1745 cm3 doucement nommé le Milwaukee-Eight. Caradisiac Moto a donc choisi le Road King pour tester ce nouveau moulin. Essai.


Il s'agit d'un changement qui s'opère tous les 15 ans environ sur la gamme. L'apparition de ce 9ieme moteur annonce surtout une évolution sur l'augmentation des performances, mais aussi une diminution de la pollution avec la mise aux normes Euro 4 pour l'Europe. Le Milwaukee-Eight a demandé aux ingénieurs de la marque près de 4 ans de travail et 18 mois de tests en condition réelle pour aboutir à cette prochaine génération. Les puristes fustigeront que rien ne vaut un bon vieux moteur Panhead, mais comme chaque constructeur se doit d'évoluer pour rester compétitif et à jour des diverses normes, ce 107 a bien besoin d'une petite chance parce que, d'après Harley, il ne perd rien de sa puissance, même en Euro4 !


Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !


Le Road King quant à lui, hormis le moteur, ne reçoit que quelques évolutions, mais qui le laissent esthétiquement identique à la version 2016 (idem pour le Classic). Donc visuellement, il ne perd rien de l'étiquette américaine. Il suffit d'ailleurs de se poser à un endroit pour avoir toujours un mot ou le regard intéressé d'un passant. Notre version d'essai était d'ailleurs drapée d'un coloris bi-tons noir et jaune. Ce dernier peut d'ailleurs laisser dubitatif car d'un côté il donne une vraie originalité, mais de l'autre… et bien… On dirait un jaune d'œuf laissé un peu trop longtemps à l'extérieur de son frigo. Ce sera une affaire de goût. Le montage et les matériaux sont soignés avec ce mélange paradoxal de montage brut « à l'ancienne » comme l'armature des valises latérales et de l'autre l'attention portée à dissimuler les éléments modernes. Le seul changement esthétique est la forme des sorties d'échappement qui passent de droits à biseautés.


Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !


Cette HD est entièrement équipée pour tailler la route avec tout l'équipement nécessaire : une large bulle, des feux additionnels avec bouton va-et-vient placé derrière le phare principal, des pare jambes à l'avant et à l'arrière (on protège les valises en même temps), des repose-pieds pour le pilote (avec double sélecteur) et le passager, 2 valises latérales rigides et étanches (environ 64 litres) avec des nouveaux systèmes d'attaches rapides, et une selle tournée sur le confort. Le « tableau de bord » fixé sur le réservoir, ne change pas avec compteur de vitesse, compte-tours électronique et rapport de vitesse engagée, indicateur d'autonomie, un trip total, 2 partiels, une jauge d'essence et une horloge. La navigation se fait sur le commodo de gauche où il y a également la gestion du régulateur de vitesse.


Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !


C'est à l'intérieur que tout se passe

L'arrivée du nouveau moteur a aussi été l'occasion pour la marque de faire quelques aménagements sur la partie cycle entre autres. Déjà, le cadre est devenu plus étroit pour accueillir le 1745 cm3, la boîte à air devient beaucoup plus grosse pour augmenter l'admission de plus de 50%, et les valves d'échappement ont été déplacées plus à l'arrière pour diminuer les remontées de chaleur sous les jambes. Et pour finir, le Road King opte pour un refroidissement à air (avec un radiateur à huile) et d'un embrayage hydraulique. Les suspensions ont également été revues à l'avant comme à l'arrière pour rigidifier la tenue de route et éviter le louvoiement dans les courbes. On notera également la présente de molettes sur les suspensions arrière qui offre un réglage de précontrainte sur une 20aine de millimètre.


Le moteur bicylindre en V de 1745 cm3 dispose de 4 soupapes et 2 bougies par cylindre qui développe 13,8 daN.m de couple à 3 500 tr/min. Il a été développé dans l'optique de le rendre très souple à l'exploitation en diminuant les à-coups à l'accélération, même en 6ième, et de privilégier la puissance en bas et en mi-régime. Comme l'ensemble de la gamme Harley aujourd'hui, il dispose de la norme Euro4. La marque annonce aussi une diminution des vibrations tout en conservant le bruit typique du Road King. Sur le papier ça s'annonce bien, il est temps pour nous de le prendre en main et de découvrir cette nouvelle motorisation.


Essai Harley-Davidson Road King 2017 : un moteur tout neuf !


Portfolio (42 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire