Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté

Dans Moto / Equipement

Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté

Connu et reconnu pour ses protections cervicales, Leatt a plusieurs cordes à son arc dont notamment les casques. Essai du GPX 5.5 Composite.


Protections cervicales, pare-pierres, gilets, coudières, genouillères… Leatt propose une multitude d'équipements pour le motard routier et off-road. Aujourd'hui le fabricant complète son offre avec un casque TT : le GPX 5.5 Composite.


Des solutions innovantes mixant calotte en composite, calotin avec mousses 3D à multiples densités et turbines 360° sont à mettre à son crédit.


POUR NE PLUS PARTIR EN VRILLE


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


La grosse nouveauté réside dans ces turbines qui devraient amoindrir la vélocité des chocs (de -30 à -50%) tout en limitant de 20 points la rotation du casque donc du cerveau. Vous l'aurez compris la finalité est de ralentir le choc via un système anti-rotation reprenant en sens inverse le mouvement de rotation de la tête lorsque cette dernière vrille.


Impossible de vérifier les dires du fabricant mais comme toujours l'accent est mis sur la sécurité, un point d'honneur qui fera passer certaines prestations au second plan.


Ici c'est clairement le confort qui en pâtit avec une rigidité telle que vous hésiterez à enfiler votre heaume (même remarque quand il faudra l'enlever) avec en prime un côté abrasif des tissus qui se rappellera à votre bon souvenir quelques minutes après la désincarcération. Une fois en place on ne parlera pas encore de confort mais vous y serez relativement bien… Un point faible surtout lors des longues balades en Enduro ! Voyons le bon côté le Leatt restera en place quelle que soit votre discipline, la question est de savoir si l'argument est suffisant d'autant plus que la concurrence placée dans le même segment tarifaire fera aussi bien sans vous arracher les oreilles !


STORMTROOPER


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


Avec un look façon soldat de l'Empire (Star Wars) le GPX 5.5 Composite ne ressemblera pas aux autres casques off-road.


Outre la coque particulièrement travaillée (on aimera ou non) le sud africain pâtit de son coloris blanc monochrome qui augmentera le côté "plastoc" des aérations nid d'abeille indignes pour un tarif dépassant les 400 euros. Aérations qui se montreront cependant particulièrement efficaces. L'off-road impose une bonne ventilation celle de notre casque d'essai est purement et simplement excellente, un plus qui vaut de l'or.


Mention spéciale pour les mousses de la mentonnière facilement démontables en vue d'un lavage. On émettra cependant quelques réserves concernant leur durée de vie dans le temps.


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


Leatt soigne les détails avec un intérieur foncé (qui ne craindra donc pas de se salir) démontable facilement jusqu'aux mousses de jugulaire, un emplacement latéral permettant le passage d'un Hydroback, une forme de coque compatible avec les protections cervicales, un système de déverrouillage rapide des joues via deux tirettes ou encore des vis de visière prévues pour casser en cas de chute. Bien vu même si on aurait apprécié une visière plus souple.


Avec 1 322 grammes vérifiés pour une taille S le couvre-chef est loin de faire partie des poids plume de la catégorie mais il saura néanmoins se faire oublier en dynamique. Stable il offrira un champ de vision suffisamment dégagé tout en laissant passer la quasi totalité des masques tout en les maintenant bien en place.


Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté

Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté

Essai Leatt GPX 5.5 Composite: un casque compacté


BILAN


C'est donc un bilan somme toute moyen qui ressort de nos différents roulages. Si l'on veut bien croit le boni sécuritaire des turbines sud africaines on restera sur notre faim avec un confort ou plutôt une absence totale de confort, un enfilage plus que pénible et un poids indigne de sa gamme.


Le GPX 5.5 Composite a cependant de vrais arguments comme une ventilation exceptionnelle, un excellent maintien et un bon comportement en dynamique… reste à savoir si ces points positifs seront suffisants en vue du prix et de ce que propose la concurrence… rien n'est moins certain…


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire