Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.

Dans Moto / Equipement

Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.

Mondialement connu pour ses échappements, Leo Vince s'est lancé dans les accessoires en carbone. Présentés au grand public en 2009 au salon de Milan, nous avons voulu juger de leur savoir-faire en ce domaine.


Créée en 1954, la société transalpine propose un catalogue riche en échappements, allant du deux au quatre temps mais aussi depuis peu en accessoires carbone. Honda, Kawasaki, KTM, Suzuki et Yamaha cross et enduro ont donc désormais le droit d'avoir un régime italien à base de fibre.


De l'enjoliveur de réservoir aux protections de disque (avant et arrière) en passant par les guide-chaine, les semelles ou encore les protège-étriers ou chaine, Leo Vince cible juste et propose du matos qualitatif.


AUTOCLAVE


Réalisées totalement en carbone pour une meilleure résistance de la structure mais aussi pour ne pas prendre du poids de façon superflue, les pièces italiennes sont usinées en autoclave grâce à des matrices permettant un polissage naturel de chaque composant.


Leo réalise la production de A à Z allant de la conception, jusqu'à la réalisation finale que vous trouverez dans le magasin en bas de chez vous, avec un cahier des charges qui répond aux exigences de la discipline que vous pratiquez. En clair pour donner un exemple, un sabot enduro ne sera pas identique à celui du cross…


UNE QUALITÉ BIEN PRÉSENTE


Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.


Afin de juger du côté qualitatif des produits nous avons décidé de passer au crible une semelle moteur et une protection additive gauche ainsi qu'une protection d'étrier arrière qui viendront se greffer sur une Honda CRF450.


Sans bavure, avec un vernissage qui séduira même les plus perfectionnistes d'entre vous, les pièces reçues se montrent bien réalisées et flatteuses pour l'utilisateur avec de surcroit un numéro de série imposé sur la partie cachée de la pièce, augmentant le côté unique et racing de cette dernière, mais aussi la signature du manufacturier suffisamment discrète.


Dans le blister on trouve tout le nécessaire au montage, qui sera bienvenu lors de l'imposition sur la japonaise.


MONTAGE


Outre des vis un peu petites qui ont des difficultés à mordre le début du filetage lors de la première mise en place de la semelle moteur, pas grand chose à mettre au débit du manufacturier.


On appréciera l'ajustage aux petits oignons donnant l'impression d'unicité de la pièce… ce qui est loin d'être le cas avec tous les dealers de carbone !!


Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.

Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.


Perforés aux emplacements opportuns, ces accessoires ressemblent plus à des produits présents au catalogue du constructeur qu'à des adaptables. Rien à redire, c'est du sérieux. J'aurais cependant aimé une perforation du carbone au niveau du bouchon de vidange facilitant ainsi l'entretien du moteur… mais bon c'est pour trouver un point négatif.


RIDE


Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.

Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.


Pas de surprise, le matos tient le choc sans broncher ni montrer des signes de fatigue. Ni les roulages pistards ni les démontages/remontages ou la chaleur du moteur n'affectent le carbone. Vous pouvez y aller, la qualité est au rendez-vous.


Essai Leo Vince gamme "Carbon Fiber": une finition sans reproche.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire