Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Piaggio Medley 125 : le SH en ligne de mire

Dans Moto / Nouveauté

Essai Piaggio Medley 125 : le SH en ligne de mire

Révélé pour la première fois lors de la dernière édition du salon de Milan, le Piaggio Medley 125, remplaçant du défunt Carnaby, s'inscrit judicieusement entre le nouveau Liberty et le luxueux Beverly. Ce scooter à grandes roues destiné au marché mondial inaugure une nouvelle génération de moteur plus connu sous l'appellation i-Get, propose un grand coffre ainsi que le système Stop&Start. Décliné en 125 et en 150 (exclusivement réservé pour le marché italien), le Medley sera également disponible en version S au tarif identique de 3290 €. Le dernier-né de la marque italienne cible le Honda PCX, le Yamaha N-Max 125 mais aussi et principalement le Honda SH.


Piaggio continue de renouveler et d'enrichir sa gamme de scooters typés grandes roues avec l'arrivée de ce Medley dont les Italiens mais aussi les marchés d'Europe du Sud raffolent. Fabriqué au Vietnam à l'usine de Vinh Phuc (tout comme le Liberty 2016), le Medley résulte d'une synergie parfaite entre le Liberty et le Beverly. Plus cossu que le frêle scooter d'entrée de gamme, il s'apparente comme un Beverly en réduction, un peu à la croisée des mondes entre les deux modèles déjà existants. Car au jeu des sept familles, bien malin celui ou celle qui trouvera d'importantes modifications esthétiques, Piaggio n'a pas fait dans l'originalité en terme de design mais l'ensemble demeure efficace et homogène avec des lignes adoucies et plutôt bien proportionnées. La face avant reste similaire à celles du Beverly et du Liberty, tout comme le phare principal, de même, le dernier-né de la fratrie dispose de la fameuse ''cravate'' qui se matérialise par un insert métallique montée en position verticale. Les feux de position à l'avant et à l'arrière héritent de projecteurs à leds.


Essai Piaggio Medley 125 : le SH en ligne de mire


Boudé dans nos contrées faute d'espace de rangement suffisant, les scooters grandes roues semblent progresser en la matière. Les constructeurs continuent de se pencher sur la question, c'est le cas des ingénieurs chez Piaggio : en effet, la migration du réservoir d'essence (7 litres) sous le plancher a permis d'accroître la capacité du coffre : la soute propose une superficie totale de 36,2 litres suffisant pour y glisser un casque modulable et un jet à écran. Le catalogue des accessoires contient deux types de top case respectivement de 30 et 37 litres en plus. De plus, il est possible de se munir de la plateforme multimédia, toujours en option. En revanche, les deux compartiments dissimulés à l'intérieur ne sont pas très logeables mais l'un deux comporte un port USB. Enfin , le plancher (presque plat) peut dépanner pour un petit sac via l'accroche-sac au tablier. Le bouchon de réservoir à clé n'est pas monté sur charnière mais le fait qu'il soit plus accessible que sous la selle facilite la phase de remplissage.


Sous les yeux du pilote trône une instrumentation comprenant trois cadrans analogiques (jauge à essence, compteur de vitesse, température moteur) et un pavé LCD (odomètre, trip 1, trip 2, horloge, température extérieure), autant d'informations que l'on peut faire défiler grâce au bouton ''mode'' placé au comodo droit. En parallèle des témoins usuels classiques, on trouve ceux de l'ABS et du Stop&Start. Si ce système est déjà actif sur les Honda PCX, SH et Forza, il s'agit d'une grande première chez Piaggio. Le procédé par l'intermédiaire d'un alterno-démarreur reste le même : une fois enclenché via la commande au guidon droit, le moteur se coupe au bout de 4 secondes (lorsque le moteur est chaud) à l'arrêt au feu rouge permettant de patienter en silence et de réduire la consommation de carburant. Il suffit de solliciter à nouveau les gaz pour repartir. Rappelons que ce système peut-être désactivé.


Essai Piaggio Medley 125 : le SH en ligne de mire


Enfin, le Medley se pare de deux béquilles pour le stationnement : une latérale à coupe-circuit et une centrale relativement facile à déployer. le passager appréciera sans nul doute la présence de longues poignées de maintien et de deux plateformes escamotables pour les trajets urbains ou péri-urbains.


Portfolio (31 photos)

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire