Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore

Dans Moto / Equipement

Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore

Scott renouvelle sa gamme de casques cross et propose pour milieu de gamme le 400. Nous avons fait son essai. Voici ce qu'il faut en retenir.


L'américain fait table rase avec le passé et affiche à son catalogue un couvre-chef capable clairement de rivaliser avec la concurrence. Looké et léger, le 400 a de sérieux arguments pour faire pencher la balance de son côté.


Si on reprochait à la marque de proposer des heaumes vieillissants, il faut avouer qu'elle a fait de sérieux efforts dans le domaine même si on regrettera encore un panel de décos trop pauvre. Deux pour être précis : Comp2 comme ici pour notre essai ou uni (blanc uniquement). Le milieu de gamme nous laisse d'autant plus sur notre faim que les arrêtes coupées à la serpe lui offrait un côté agressif plus que séduisant…


A y regarder de plus près son coup de crayon n'est pas sans rappeler un autre casque déjà essayé dans nos colonnes : le Marushin RS-MX (pour vos rafraichir la mémoire, c'est ici).


POIDS PLUME


On reprochait le surpoids général de la gamme américaine, c'est aujourd'hui fini. Avec 978 grammes vérifiés pour une taille S, la nouveauté ne craint pas grand monde et se classe parmi les meilleurs toutes catégories confondues, capable même de mettre la dragée haute à des casques presque deux fois plus chers. Bravo.


Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore


Mais le couvre-chef ne s'arrête pas là et en profite pour limiter son encombrement en offrant un volume réduit tellement appréciable une fois sur la tête.


Une fois chaussé on sera surpris par les joues fines qui s'arrêtent très tôt sur le visage ainsi que par les imposantes découpes prévues pour les oreilles ou encore la longueur de la mentonnière. L'ensemble mis bout à bout donne l'impression d'un maintien insuffisant. Heureusement cette sensation s'estompera rapidement pour disparaitre totalement.


A l'usage l'américain se montre agréable avec une doublure confortable qui ne mettra pas des heures pour sécher. Démontable facilement, et heureusement en vue de son coloris gris salissant dès que l'on met les roues dans la terre, elle n'a pu être mise en défaut durant la totalité de nos essais, lavages inclus.


Le tour du propriétaire se clôturera par les jugulaires (avec fermeture de type double D) imposées en arrière qui dérangeront certains.


UNE CONCEPTION SIMPLE


Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore


Ici pas de chichi mais le strict minimum. Scott ne succombe d'ailleurs pas à la déferlante neck brace et campe sur ses positions avec une coque sans spoiler inférieur. Le 'ricain propose une partie arrière qui n'intègre pas de forme particulière même si les parties latérales inférieures sont quant à elles en adéquation avec la protection cervicale.


Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore


Pas de protège-nez amovible mais un fixe que l'on aurait aimé plus grand, histoire d'éviter toute intrusion et jet de pierre.


Voyons le positif, la quasi-totalité des masques trouveront leur place sans batailler pour l'insertion. Dommage que les points d'ancrage de la visière soient autant désolidarisés de la coque, accrochant trop souvent l'élastique de votre masque lors de son extraction. On se réconfortera avec des ventilations suffisantes qui éviteront de transformer votre tête en cocotte minute.


En dynamique le poids réduit fait merveille en limitant réellement la fatigue. Côté prise au vent pas de surprise le 400 s'en sort bien avec un aérodynamisme plus qu'appréciable même en Supermotard.


Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore


AU FINAL


Impressionnant de légèreté le 400 sait préserver vos cervicales vous permettant ainsi de rouler la journée entière sans fatigue. Au maintien déstabilisant de prime abord, le Scott peut compter sur un intérieur doux et une finition correcte. Cependant restent quelques détails fâcheux comme des jugulaires imposées très en arrière, une visière rigide dont l'embase accroche l'élastique du masque ou une trop pauvre déclinaison colorée. Rien de bien grave en somme vues les prestations dynamiques de cette nouveauté qui propose un rapport qualité/ prix très bien placé…


Essai Scott 400: un bon rapport qualité/ prix... et plus encore


Portfolio (1 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire