Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants

Dans Moto / Sport

FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants

Suite au communiqué de presse commun entre le FFMC et la FFM, Emmanuel Barde délégué interministériel à la sécurité routière demande un doit de réponse. Le voici.


Nous vous en avions parlé début décembre (retrouvez ici notre sujet), la FFMC et la FFM dénonçaient de manière commune le côté répressif de la lois obligeant le port de gants homologués en deux ou trois-roues avec un côté image d'Épinal concernant le sudiste trop caricatural à mon goût…


L'affaire revient donc sur le tapis (ou sur le bitume) avec un droit de réponse demandé par monsieur Barde, le voici :


"Le bureau national de la FFMC


Droit de réponse de monsieur le délégué à la sécurité et à la circulation routières


L'obligation de port des gants n'est pas un effet de manche


Dans un communiqué commun, la FFM et la FFMC s'élèvent de façon véhémente contre l'obligation du port de gants de motocyclisme certifiés, en vigueur depuis le 20 novembre dernier.


La FFMC contestant systématiquement toute obligation faite à ses 10.000 adhérents (sur 3 millions d'usagers de 2RM environ), ce communiqué n'a rien d'étonnant. Il est beaucoup plus surprenant venant d'une fédération sportive, délégataire de mission de service public bénéficiant de subventions de l'Etat (5% de son budget évalué à 20 millions d'euros, cf. l'interview publié dans Moto Revue du 2 novembre 2016). Sauf erreur de ma part, les règlements de la FFM sont imposés aux licenciés (et non laissés à leur libre arbitre) et s'ils ne les respectent pas, les sanctions sportives sont parfois très lourdes. Or, pour la mise en œuvre de la politique publique de sécurité routière, le Gouvernement, à travers la DSCR, dispose de prérogatives qui lui permettent de « fixer un cadre » (on peut retenir aussi le terme imposer) au service de l'intérêt général auquel appartient la sécurité des usagers de 2RM. C'est exactement la même logique qui prévaut et que respecte la FFM dans ses règlements sportifs.


Cette dernière a beau jeu d'évoquer « trop de règles tue la règle » alors qu'elle-même fait évoluer les siennes chaque année. Je rappellerai juste qu'en matière d'équipement, la dernière obligation faite aux usagers de 2RM date de 1973 : port du casque. J'ai d'ailleurs lu récemment, et je m'en félicite, que la fédération internationale de motocyclisme annonçait l'obligation du port d'un airbag en championnat du monde de vitesse 2018 nous montrant ainsi très clairement la direction vers laquelle nous devons aller.


FFMC/ FFM vs Emmanuel Barde: droit de réponse sur l'obligation du port des gants


La FFM et la FFMC semblent ignorer que le ministère de l'intérieur compte de très nombreux motocyclistes en son sein (près de 10.000 dans la police et la gendarmerie) mais aussi parmi les fonctionnaires de ses administrations centrales, moi le premier. La FFM et la FFMC ne sont donc pas les seules à connaitre l'importance d'un équipement.


Des premiers retours de terrain que nous avons pu constater auprès des commerçants, les ventes de gants de motocyclisme certifiés CE ont plus que doublé en l'espace d'un mois, ce qui prouve tout le bien fondé de cette mesure. Sans cette obligation, plusieurs dizaines de milliers d'usagers de 2RM se seraient trouvés sans protection ou mal protégés.


Et cela, peu importe la région, la météo ou la culture locale. Le goudron est aussi râpeux à Lille qu'à Marseille.


Ceux qui, grâce à cette mesure, pourront s'épargner séquelles, handicaps, greffes de peau, longs arrêts de travail, ne tarderont pas à remercier l'État d'avoir fait, une nouvelle fois, preuve de bon sens pour sécuriser la pratique du 2RM.


Emmanuel Barbe


Délégué à la sécurité et à la circulation routières"


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

La sécurité routière semble dénier à la FFMC le droit de représenter l'ensemble des motards (ce ne serait que l'avis de 10000 personnes sur 3 millions !!). Elle est bien bonne, celle-là ! Qui est venu les chercher pour participer, en tant que représentants des motards, au CNSR mis en place à la fin de l'année 2012 ? A ce moment là, ils avaient tellement besoin de la FFMC qu'ils ont même accepté de supprimer l'obligation du brassard fluo... A ce moment-là, la FFMC était bien représentative de la communauté motarde. Au fait, la "division moto" de la sécurité routière, elle est représentative de quoi ? Elle qui a voulu mettre en place un CT moto, dont personne ne veut, ni les motards, ni les sociétés de contrôle ? PS : ce serait bien aussi de publier la réponse de la FFMC au "droit de réponse" de la SR

Par Anonyme

 L'obligation de porter des gants est une bonne chose, car ils sont encore nombreux à rouler sans pendant la période estivale. Qu' il fasse chaud ou non, j'ais toujours porté des gants. Le goudron même chaud est une vrai râpe !!!!!!! De plus j' ais fait l' acquisition d' un gilet airbag, à mon âge je suis beaucoup moins souple en cas de chute. Bonne route, prudence à tous.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire