Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Insolite: quand les Pères Noël motards recontrent le père fouettard

Dans Moto / Loisirs

Insolite: quand les Pères Noël motards recontrent le père fouettard

C'est un Conte de Noël qui a tourné à l'aigre du côté de la ville de Poitiers. Le 15 décembre dernier, l'association Motards poitevins faisaient sa troisième traversée de la ville avec leurs machines et déguisés en Pères Noël. Le but ? Récolter des jouets pour les défavorisés du Resto du coeur. Résultat ? Cinq cents cadeaux offerts mais aussi une plainte à la Préfecture pour nuisances sonores et infraction au code de la route...


Un histoire affligeante aux mauvais relents d'intolérance, d'égoïsme, de lâcheté et de motophobie. Avant Noël, 474 motards ont revêtu l'habit du Père Noël, pris leur moto et s'en sont allés arpenter un parcours dans les rues de Poitiers pour faire une moisson de cadeaux à offrir aux infortunés des Restos du cœur. Evidemment, ça n'est pas passé inaperçu et, d'ailleurs, les organisateurs, qui en étaient à leur troisième édition dans le genre, avaient missionné vingt cinq de leurs membres pour se charger de la régulation.


Un spectacle qui n'a pas plu à tout le monde. Dans chacun de nous sommeille un père fouettard et celui-là est allé déposé plainte à la Préfecture. Johnny Martin, un des organisateurs, est désemparé :


« Que récoltons-nous ? Une plainte pour nuisance sonore et non respect du code de la route. Alors oui, par un beau dimanche après-midi, nous avons traversé Poitiers en jouant du klaxon et de la poignée de gaz, notre façon à nous d'exprimer notre joie, tout autant qu'un convoi de mariés le fait, sans pour autant s'attirer les foudres de quelques rabats joie… Tout cela n'aura duré, à tout casser, qu'une poignée de minutes à chaque coin de rue du centre-ville, pour au final mettre autant de jouets possibles sous les sapins d'enfants défavorisés.


Oui mais voilà, nous sommes motards, des blousons noirs, des voyous qui ne respectent rien, ni personne… Et ça malgré tous nos efforts, nous ne changerons jamais dans le regard des ignorants… »


Tim Timers, également de l'encadrement a ajouté : « On a reçu plein de messages de soutien lors de la balade. Ça fait mal au cœur. C'est sûr qu'on était plus nombreux que prévu, donc plus bruyants. Mais que cette personne tente donc de récolter à notre place un demi-millier de jouets pour les plus malheureux ! » Plus de 4 000 soutiens ont été recensés sur la page Facebook de l'association. Celle-là même qui avoue qu'elle jettera l'éponge si cette histoire finit par une sanction. Et tant pis pour les Restos du Coeur...


Source


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

certainement bien des gens qui critiquent et qui ne font rien que de s occuper pour la majorité de leur petit bien être ? bien français comme regard , les politiques doivent se frotter les mains , ns n avancerons plus beaucoup avec ces mentalités qui foisonnent en ce moment

Par Anonyme

 honte a la personne qui a porté plainte. 

Par Anonyme

ils me font bien rire tous ces beaufs qui font 2.000 km par an avec leur grosse bobonne sur leur bouse hors d'âge, ils donnent une bien piètre image du monde de la moto

Par Anonyme

avant tout, motard, c'est un état d'esprit, et ne se juge pas forcement aux kilometres au compteur!

Par Anonyme

@tof : c'est vrai, c'est un état d'esprit, mais c'est valable pour tout dans la vie, il faut aimer ce qu'on fait et donner le meilleur de soi-même. Maintenant, un bon motard est forcément quelqu'un qui a de l'expérience et de la maturité, en plus d'avoir l'envie et l'enthousiasme. Etre bon, c'est avoir roulé dans toutes les conditions et en toute saison, en accumulant les kilomètres et en voulant toujours s'améliorer. Les accidents aussi aident à évoluer, à se remettre en question, à rouler plus "juste". Une bonne condition physique est indispensable, une attention de tous les instants, une paire de couilles et une bonne dose de fatalisme. Et surtout, se dire que la vie est courte, et que ce qui est pris n'est plus à prendre, envers et contre tous les envieux, les aigris et les "je vous l'avais bien dit" ou "c'est bien fait pour sa gueule". Qui a le droit de me dire que je roule trop vite si je roule à 200? Je suis plus en sécurité en roulant vite car je suis concentré et focalisé sur la route, alors que si je me traîne, mon esprit vagabonde et je ne suis plus attentif. Et c'est pas un gilet ou un casque fluo qui vont me sauver la vie...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire