Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Interview de Jean-Michel Cavret, Directeur de BMW Moto France, la 1000 RR qui roulait au Bol d'Or avait déjà 8000 kms

Dans Moto / Sport

Interview de Jean-Michel Cavret, Directeur de BMW Moto France, la 1000 RR qui roulait au Bol d'Or avait déjà 8000 kms

La seule BMW engagée au 73ème Bol d'Or a terminé la course en 12ème position, la preuve d'une grande fiabilté de cette nouveauté de la marque Allemande qui met de gros espoir sur cette moto. Par habitude, nous parlerons de la catégorie Superbike appelée maintenant EWC.


BMW commercialisera cette moto très attendue le 5 décembre prochain chez tous les concessionnaires de la marque.


Vous terminez le Bol d'Or en 12ème position avec la 1000 RR et 4ème stocksport, êtes-vous satisfait du résultat et qui est à l'origine de ce projet Bol d'Or.


Tout à fait satisfait. C'est un gros concessionnaire Polonais, Sikora, qui est à l'origine de la mise en place. Notre filiale Française n'a pris la décision de s'impliquer que le 18 juillet dernier. Satisfait, mais nous aurions pu faire mieux.


A Magny Cours, du coté d'Adélaïde, la moto arrive à 280 km/h et il y a un freinage qui vous amène à 50-60 km/h, sur ce circuit il y a beaucoup de freinages appuyés. On s'est aperçu qu' avec les pneus Michelin, ils tenaient à peu près deux heures, des pneus que nous ne connaissions pas. Avec Michelin, on a eu une assistance formidable, on s'est rapproché d'eux au cour de l'été. Malheureusement, nous avons du changer les plaquettes de frein toutes les heures pour des raisons de sécurité, à cause de ces freinages. Si nous n'avions pas eu ce problème de plaquettes de frein, on aurait été mieux au classement.


Le règlement de l'endurance demande que l'on ait un même produit de série.


C'est le cas, il suffit que la commercialisation soit faite dans l'année et ce sera le 5 décembre prochain.


Etiez-vous confiant sur la fiabilité du moteur sur 24 heures pour une première en France.


Oui, quand on a vu les deux motos à Barcelone qui ont terminé toutes les deux en bonne position sans aucun problème, il n'y avait aucune raison pour que ce ne soit pas la même chose au Bol d'Or à Magny-Cours.


Avez vous eu l'aide de l'usine.


Alors on a eu l'aide de l'usine pour nous fournir quelques pièces détachées au cas ou, parce que comme la moto n'est pas encore commercialisée, le réseau pièces détachées n'est pas encore mis en place, on a pu se procurer quelques pièces, des pièces standards, des pièces stock.


Vous finissez 4ème SST et 12ème du général, votre résultat va t-il encourager BMW ou vous même à plus s'impliquer en endurance.


Je suis directeur de l'activité moto BMW France depuis 20 ans et ça a été un cadeau d'anniversaire de présenter cette nouvelle moto parce que comme vous le savez, il n'y a pas de mondial du deux roues cette année, c'était bien vis à vis des 45000 spectateurs du bol d'or.


C'est mon vœux le plus cher en tant que responsable de l'activité moto BMW France que nous ayons l'année prochaine un programme mondial, le EWC « Endurance Word Championship » mais vous imaginez bien que cette décision n'est pas de mon ressort.


Je pense que cette démonstration à Barcelone et au Bol d'Or devrait logiquement inciter l'usine à regarder de plus près si c'est possible ou pas, et c'est mon vœux.


Si BMW venait officiellement en endurance, pensez vous qu'une victoire au Bol d'Or ou aux 24 h du Mans soit envisageable dans les 2-3 ans.


Je pense que oui, objectivement, quand on voit cette moto standard qui finit 12ème et on sait que des plaquettes de frein existent sur le marché pour améliorer le problème des relais, je pense qu'il y a de grandes chances de faire un résultat très rapidement, je suis extrêmement confiant. A condition que l'on ait une équipe structurée, les pneus Michelin, etc.


Quand on envisage 2010 - 2011, là on parle d'un Team Officiel au niveau de l'usine, mais l'usine est déjà engagée sur deux programmes sportifs conséquents, le WEC et le Superbike. Est-ce que l'usine peut ou veut s‘engager sur un programme endurance ou est-ce qu'elle souhaite faire soutraiter ce type de programme à une de ses filiales, je ne suis pas encore en mesure de le dire.


Je serais absolument ravis d'être aux 24 h du Mans 2010 parce que c'est au mois d'avril, au début des ventes de motos. Il a fait un temps splendide à Magny Cours mais si nous avions eu un temps exécrable comme au Mans, cela nous aurait donné un avantage du fait de l'ABS et du "traction control" de série qui donne un avantage à la moto, la combinaison ABS " traction control" nous aurait avantagé, on aurait eu un plus.


Dans ce cas, vous changeriez de catégorie, vous passeriez en Superbike.


On peut aussi imaginer viser les deux catégories, on peut s'engager au plus haut niveau en Superbike mais aussi viser la victoire en superstock, la superstock est la moto la plus proche de la moto des clients, donc je pense qu'il y a des clients qui seraient contents.


Vous étiez attendu au virage par le monde de la moto comme tout nouvel arrivant dans une compétition, le résultat prouve que la moto est fiable.


La moto, elle est bien née, c'est une confirmation de Barcelone, la moto est fiable, la moto de pré-série de Barcelone je crois qu'elle avait 25000 kms de développement. Vous multipliez par deux les kms, les pilotes d'essais sont des pilotes qui tapent dedans, celle que nous avons récupéré pour le Bol d'Or, elle avait 8000 kms d'essais, on peut considérer quelle avait 16000 kms d'usage normal.


Vous me dites que ce n'était pas une moto neuve et qu'elle avait déjà roulé autant que çà.


Tout à fait, ce sont des motos de développement qui ont beaucoup roulé, et malgré ses 8000 kms, nous n'avons pas eu le moindre problème.


Cette moto du Bol d'Or sera présentée le week-end prochain au festival moto à Vincennes sur le stand BMW et également les 1er, 2 et 3 octobre, 49 avenue de grande armée à Paris chez BMW Motorrad Etoile et il y aura une moto de pré-série en exposition qui est une moto très proche de celle que les gens pourront acheter à partir du 5 décembre. La moto sera vendue en dessous de 16000 euros.


Cette moto est produite dans l'usine de Berlin et BMW fait des lancements européens depuis plusieurs années, c'est à dire que tous les pays d'Europe vont lancer cette moto le 5 décembre dans toutes les concessions européennes.


Cette moto est très attendue, nous avons été obligé de faire un système de pré-commande de façon à réserver sa moto, le premier qui commande sera le premier servi. Si vous avez des lecteurs intéressés, je leurs recommande chaudement de se précipiter chez leur concessionnaire BMW. Suite au bol d'or en France, on risque d'avoir quelques délais.


La production des 1000 RR qui seront mises en vente à partir du 5 décembre a déjà commencé depuis quand.


La production a commencé en septembre pour le monde, pour pouvoir faire un lancement le même jour en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, ce sera un peu décalé, mais nous serons les premiers.


Que va-t-on faire des 150 motos de préséries qui ont été fabriquées.


Elle ne peuvent pas être mise à la commercialisation, je pense qu'on va s'en servir pour être présentées dans des choses, peut-être aussi à des fins pédagogiques pour des écoles, peut-être aussi pour des gens qui veulent s'engager dans différentes compétitions, elle peuvent aussi être désassemblées pour servir de pièces détachées.


Cela fait partie des choses qu'il faut que nous regardions.


Cette moto, on s'attend à ce qu'elle ait un très joli succès en France.


Nous savons que les futurs clients de cette moto pour nous serons des clients de conquête, c'est notre première hyper sportive, nous, nous proposons un certain nombre d'options, je pense que l'on va avoir un succès au delà de nos espérances.


Je vous remercie et vous souhaite beaucoup de succès avec votre nouvelle moto.


Un grand merci à Jean-Michel Cavret, qui a pris plus d'une demie-heure pour répondre à mes questions malgré un emploi du temps chargé. On sent chez Jean-Michel Cavret une passion débordante pour la marque qu'il représente.


Mots clés :

Commentaires (8)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

C'est si dur de mettre un point d'interrogation à la fin de questions au lieu d'un simple point final ?

Par Anonyme

Il est bien gentil avec ses modèles "de conquête" (et de niche) mais les clients BMW anciens (et pas forcément vieux :q ), dont je fais partie, ne trouvent plus leur bonheur dans la gamme...:bah:Abandon des commodos traditionnels et aucun modèle sport-tourisme (les R12S et R12ST sont arrêtées depuis longtemps) dans la gamme de bicylindre à plat ! Comme la fiabilité et le SAV ne sont pas non plus forcément au top, de là à se tourner vers la prochaine VFR à cardan, le pas risque d'être franchi. A bon entendeur M. Cavret...

Par Anonyme

Pour moi, le plus aberrant a été d'abandonner les commodos propres à la marque, c'est tellement plus logique que les commodos actuels.  C'est peut-être un détail, mais bientôt toutes les motos se ressembleront, ce sera comme pour les bagnoles...

Par Anonyme

Je suis d'accord. Abandonner les commodos BM c'est une connerie! J'adore cette ergonomie. Et comme Alan il y a pour moi un manque dans la gamme BM aujourd'hui: un R1200R Rockster !!!

Par Anonyme

En meme temps on n'achete pas une moto pour ses commodos ... enfin j'espere!

Par Anonyme

D'accord avec Alan, les BM c'est plus c'que c'était...:pfff:

Par Anonyme

Tout pareil qu'Alan! Je veux changer ma 1150RS qui commence à vieillir et rien à l'horizon qui pourrait dignement la remplacer. Si en plus les commodos si pratiques (quoi qu'en disent les journalistes) ne sont plus de la partie sur la future gamme flat, j'userai ma RS jusqu'à la fin. J'aime bien trop le flat dans sa déclinaison sport/GT pour m'en passer! Après, je comprends que des commodos "japonais" (bien qu'en fait inventés par BMW dans les années 70) puissent faire gagner des parts de marché... Pourquoi pas proposer un choix pour les commodos... Ca serait une façon judicieuse de concilier les anciens BM'istes (et ancien ne signifie pas vieux!!! (je suis même plus jeune qu'Alan :cool: ) et les nouveaux clients.

Par Anonyme

Ouais, on devrait pouvoir choisir ses commodos, et aussi pouvoir changer les phares qui sont moches à crever, et aussi supprimer les couleurs de "base" qui sont à chier, et aussi pouvoir choisir les pneus d'origine et aussi obliger les concessionnaires à être plus aimables et plus souriants, surtout après avoir vendu leurs motos. 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire