Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.

Dans Moto / Sport

Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.

Bonjour Patricia, est-ce que tu peux nous parler un peu de toi, de comment tu es venue à la moto, bref, nous faire un petit peu ton portrait histoire de te connaître un petit peu mieux ?


Alors, comment t'expliquer ? En fait, je suis passée directement de la poupée à la moto. Dans mon village, j'avais des copines qui draguaient des motards, mais moi, ça ne m'intéressait pas trop. Mais quand j'ai vu les motos, là, je suis tombée amoureuse…pas du mec, mais de la moto. Tout est parti de là.


Au début, j'ai fait beaucoup de route, les concentres, les grands prix, enfin bref, j'ai beaucoup roulé, puis j'ai connu mon premier mari qui m'a inscrit à une course de motos parce que j'étais un peu bargeot, mais surtout passionnée. A l'époque, c'était les premières courses pour femmes, que j'ai gagné d'ailleurs (sur BPS, sous le nom de Patricia Sanchez, NDR). C'était en 1978.


Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.


Suite à ça, j'ai fait beaucoup de courses d'endurance. J'ai arrêté pendant deux ans suite à la naissance de mon enfant. J'ai repris un peu l'endurance pour de nouveau arrêter. En 1988, j'ai remis le couvert pour une coupe réservée aux femmes qui s'appelait « Coupe Motor'Eve » que j'ai gagné aussi (sous le nom de Patricia Houille NDR) et j'ai participé au Bol d'Or au guidon d'une RC30. Ensuite, je me suis fracassée au prélude des 24 heures du Mans, et là, j'ai mis huit ans à m'en remettre.


Du coup, j'ai fait une pause de dix-huit ans. Je n'ai repris la compétition que depuis trois ans, suite à la rencontre de mon second mari en fait, qui m'a remis sur les roues. Comme c'est un passionné d'anciennes, je roule sur une « vieille » GSXR. Personnellement, je préfère les motos modernes, mais bon, je mange à tous les râteliers. J'aime toutes les marques à partir du moment que ça a deux roues.


Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.


Donc ici, tu cours en « Classic 17 » sur une 750 GSXR ?


C'est cela. Il n'y a pas eu beaucoup de préparation dessus. Elle mériterait certainement des améliorations mais en tant que femme, j'ai du mal à expliquer ce qui ne va pas alors je fais avec. Je cours donc en « Classic 17 » et ça ne se passe pas trop mal pour le moment.


Oui, tu es 5ème au classement provisoire et tu as réalisé le 5ème temps des essais ce matin. Quel est ton objectif pour ce week-end?


J'aimerai bien améliorer mon chrono car au niveau des gars qui sont devant moi, je sais que j'ai très peu de chances à la régulière. J'arrive à suivre le rythme en courbes mais dans les lignes droites, je me fais déposer. Mais je ne me sens absolument pas complexée. Maintenant, ma moto manque un peu de pêche alors je fais avec.


Et ça se passe bien avec la gente masculine ?


Hé bien beaucoup mieux qu'il y a trente ans. Ils ont évolués depuis…


Qu'est-ce qui a changé ?


Ils nous acceptent beaucoup plus, ils nous parlent alors qu'avant, ils nous regardaient bizarrement. Et comme moi à l'époque, j'étais plutôt timide, cela ne favorisait pas forcement les contacts. Maintenant, cela se passe beaucoup mieux. Ils discutent avec moi, me donnent des conseils et ça, ça fait plaisir.


OK. Pour l'année prochaine, tu remets ça ?


Oui, cela va être aussi selon ce que font les copains parce qu'il y a aussi le coté convivial. On aime bien se retrouver sur les circuits pour faire la fête, c'est un mélange des deux ; la passion de la moto qui est toujours là trente ans après et les copains.


Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.


Tu repars sur la même machine l'année prochaine ?


Hé bien non. C'est la bonne surprise pour l'année prochaine puisque j'ai racheté la RC30 sur laquelle j'ai couru le Bol d'Or et on est en train de la remonter en version course. Donc je pense qu'en vitesse de pointe, cela ira beaucoup mieux.


Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.


Sinon, au quotidien, tu roules en moto ?


Très peu ; j'ai une RDLC, mais je roule très peu car la route me fait peur en fait.


Pour quelqu'un qui n'est pas très « motos anciennes »,…


C'est surtout mon mari qui aime bien les anciennes car j'ai repris la route il y a trois ans sur une 675 Triumph, c'est quand même autre chose, mais bon ! Il faut faire des choix, notamment financiers alors voila…


D'accord. Est-ce que tu souhaites rajouter quelque chose ?


Je souhaite à beaucoup de monde de pouvoir vivre sa passion comme moi aussi longtemps et plus particulièrement aux filles bien-sûr.


Oui, parce que tu es la seule en « Classic 17 »…


Oui, en « Classic 17 » mais il y a aussi d'autres filles qui courent dans d'autres championnats et elles se débrouillent bien mais c'est vrai que l'on n'en parle pas très souvent.


Merci Patricia et bon week-end.


Merci à toi.


Interview de Patricia Audebert, 6ème du classement général final de la catégorie Classic 17.


Portfolio (4 photos)

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je pense que tu realise le reve d'un bon nombre de motardes(y compris le mien) qui n'on pas osees se lancer ou n'on pas pu pour des raisons souvent familiales et pecunieres, je suis de tout coeur avec toi  !!!!! appel de phare d'une r1 !!!    :bien:

Par Anonyme

BRAVO ! Je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à me lancer à fond des mes rêves ! Rien ne nous fera lâcher d'un deux roues. Une fois qu'on y a goûter, on ne peut plus s'arrêter ! J'espère avoir l'occasion un jour de rouler derrière toi ! Féclicitation pour ta "gniak" et tout les efforts donnés !!! RC30, moto mythique ! ça va cravacher !

Par Anonyme

Merci les filles Au plaisir de vous rencontrer,amicalement, Paty

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire