Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Interview Sébastien Gimbert : "Ma stratégie a payé"

Dans Moto / Sport

Interview Sébastien Gimbert : "Ma stratégie a payé"

C'est sur le circuit Bugatti du Mans qu'a eu lieu la première manche du championnat de France Superbike. Les conditions météo ont été difficiles à appréhender pour les pilotes qui ont dû jongler avec des averses passagères, synonyme de conditions de piste changeante. Sébastien Gimbert en a fait les frais mais il est néanmoins satisfait d'avoir réussi à limiter la casse. Le pilote BMW nous explique par la même occasion ses essais pré-bol d'or


Bonjour Sébastien. Alors comment s'est passé cette première manche ?


Au final, ça s'est plutôt bien passé. J'ai remporté toutes les séances d'essai libre, qualif, superpôle et warm-up avant de gagner la première manche. Mais la seconde manche a été plus difficile.


Que s'est t'il passé ?


En 2e manche, les conditions météo étaient précaires. Nous partions sur une procédure simplifier car lors de la première mise en grille, il s'est mis à pleuvoir donc certains pilotes ont décidé de changer de pneumatique. Pour ma part, j'ai décidé de rouler en pluie à l'avant et à l'arrière en me disant que cela mettrait du temps à sécher car la course était réduite à 13 tours au lieu de 17. D'autre, ont fait le pari de rouler en slick comme Sébastien Pruhllière. Lui il doit tenter le coup pour faire un coup d'éclat. Moi, je joue le championnat, je ne prends pas les mêmes risques. Julien Da Costa a décidé de rouler en plus avant et en intermédiaire à l'arrière.


Au moment, du départ, la piste est dans quel état ?


La piste est bizarre. Il y a des endroits sec et d'autre mouillé. J'ai tout de suite vu que mon choix n'était pas le bon et je savais que j'allais souffrir. Il fallait avoir une stratégie de course agressive.


Quelle était t'elle ?


J'ai décidé de partir très fort pour prendre le commandement sur la piste un peu humide et de faire en sorte de ralentir le plus possible les autres pilotes. Pour cela, je prenais les zones mouillés dans les lignes droites pour refroidir mes pneus pluie et dans les virages, je roulais sur le sec ce qui ralentissait un peu la troupe. Je savais que cela ne durerai pas longtemps mais j'ai tout donné pour au final terminer 6e. Ma stratégie avait pour but de les bloquer et de les énerver un peu


Le bilan est donc plutôt positif finalement ?


Je voulais montrer que la BMW sera bien présente cette année et que moi aussi. Par contre, je n'ai plus de joker sur Da Costa. Aujourd'hui, j'ai 2 points de retard sur Julien et 15 d'avance sur Erwan qui sont 2 concurrents sérieux. Je voulais être présent et mettre la pression sur les autres. La saison ne fait que commencer.


Tu avais quelques avis sur la concurrence. Aujourd'hui, ton avis a t'il changé après cette première manche ?


Le niveau augmente, c'est vraiment bien. Aujourd'hui, il y a 12 BMW sur la grille. Les kawa sont bien présentes avec des motos très bien préparée et des pilotes très rapide. Le niveau est encore meilleur que l'année passée. Pour l'exemple, on a roulé 2 dixièmes plus vite en qualif que l'année passée alors que l'on est à la première course de la saison.


Quelques jours après, tu étais à Magny-cours pour les essais pre-bol. Quel était l'objectif de travail ?


La moto étant déjà très rapide, nous avons travaillé pour la rendre plus confortable. L'objectif est de la rendre aussi rapide que confortable pour pouvoir tenir pendant 24 heures. Pour cela, nous avons cherché à encore améliorer le contrôle de traction pour rendre la moto plus facile à piloter. Nous avons roulé tous les 3 dans les mêmes chronos, les pneus sont performants sur la durée d'un relai ce qui est une bonne chose. Le boulot commence vraiment à être sympa car la moto est prête. Le but était aussi bien de valider les réglages et ne plus avoir de surprise que l'organigramme du team, pour savoir qui fait quoi pendant un ravitaillement par exemple


Merci Sébastien et bon courage pour le bol d'or qui approche à grand pas.


logo : site de Sébastien


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire