Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

ISDE 2009 : Julien Gauthier fait le point au soir du 4ème jour

Dans Moto / Sport

ISDE 2009 : Julien Gauthier fait le point au soir du 4ème jour

Au ISDE, le pilote HM Honda Euroboost, Julien Gauthier, malgré une douleur lancinante au poignet serre les dents et ne désarme pas.


A l'issue de la quatrième journée de course, Julien fait le point sur l'événement. Il reste pour le moment troisième en E 1, derrière le Finlandais Remes et l'Italien Albergoni.


Julien GAUTHIER : « Hier sur un tracé nouveau tout s'est bien passé, malgré une petite chute. J'attendais vraiment ce terrain vierge, et dans les chronos j'ai réussi à rouler au niveau de mes coéquipiers Antoine Méo et Rodrig Thain.


Je me suis senti mieux physiquement, ma blessure au poignet est en voie de rétablissement et ça me rassure. Dans ma catégorie, nous avons une bagarre magnifique. À la sortie des spéciales, mon manager Gilles Algay me donne les temps de tout le monde, dont Eero Remes et Simone Albergoni. L'Italien est mon principal point de repère. J'arrive à rester à son contact, et c'est de bon augure en prévision de la saison prochaine où l'on va se retrouver en championnat du Monde.


Aujourd'hui c'était physiquement plus dur pour l'ensemble des concurrents, car on enchaîne deux fois 25 minutes de liaison dans le sable. C'est compliqué car l'on évolue entre deux rythmes.


ISDE 2009 : Julien Gauthier fait le point au soir du 4ème jour


En roulant à fond, j'arrive à survoler les vagues de sable. Mais avec une 250 cc 4 temps il faut fournir un effort plus important que sur une grosse 450 plus puissante, en jonglant avec les 4e et 5e rapports.


Je suis arrivé à la spéciale de sable avec les jambes un peu coupées par l'effort, alors que justement il faut beaucoup s'en servir pour chercher la motricité. Les liaisons des ISDE sont aussi usantes et toujours particulières. Aujourd'hui je roulais avec un pilote australien et l'italien Botturi, qui donne de grandes accélérations, mais je le rattrape car il tombe souvent.


Ce soir la France reste solidement en tête, elle n'a concédé q'une poignée de secondes à l'Italie. Un nouveau tracé nous attend demain pour la cinquième et avant-dernière journée de course et la tactique sera la même. Attaquer dans les spéciales vierges du matin pour gérer la suite de la journée.»


Photos M.Talayssat


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire