Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

L'Aprilia Tuono 2006 : un roadster musclé

Dans Moto / Nouveauté

L'Aprilia Tuono 2006 : un roadster musclé

Ne sachant pas comment occuper mon vendredi après midi, je décide d'appeler la concession Aprilia de Fontaine pour un essai de la version 2006 du Tuono. Directement issue de la RSV 2006, elle en reprend la partie cycle et le moteur à 60 ° développant 133 ch. en version piste. Les carénages ont disparu et un large guidon prend la place des bracelets.


Je me pointe une heure plus tard à la concession, remplis les formalités administratives et découvre la moto que je m'en vais tester dans tous les sens. Autant l'arrière est splendide, autant l'avant est quelque peu spécial. Vraiment une tête de guêpe ce tête de fourche. La moto d'essai est équipée de 2 pots léovince,

2 magnifiques sorties pour ce roadster italien
2 magnifiques sorties pour ce roadster italien

de roulettes de protection ainsi que d'une bulle haute. Les D208 RR qui équipent la monture sont montés sur des jantes bleues du plus belle effet. Un amortisseur de direction complète cet équipement haut de gamme.


Je m'installe aux commandes. Le guidon est vraiment large. Je teste l'accessibilité des différents boutons. A part les clignotants, tout tombe sous les doigts sans souci. Le compteur est composé d'un large écran digital

Tout y est sur ce compteur même un indicateur de rapport engagé
Tout y est sur ce compteur même un indicateur de rapport engagé

où toutes les donnés (vitesse, température, heure, trip) sont largement visibles. Le compte tours prend place sur la gauche. Le tout est complété par un shift light mono led.


J'actionne le démarreur. Le bi-cylindre s'ébroue et les léovinces crachent leurs décibels. « Euh ! c'est homologué vos pots » que je demande au concessionnaire. Il me répond que oui. C'est un coup à se faire arrêter par nos amis les forces de l'ordre ça et je n'ai pas passé 1500 tours. J'enclenche la première et pars direction Sassenage pour la fameuse montée de Lans-en-Vercors. Cette route que j'emprunte souvent pour les essais est parfaite : un goudron parfait pour le grip, des petites courbes qui s'enchaînes pour l'agilité, des plus grandes pour la stabilité et des lignes droites pour la rapidité.


Je sors donc de la concession en manœuvrant un peu. Le rayon de braquage est vraiment grand, ce n'est pas pratique pour les demi-tours. Comme à l'accoutumé, l'essai commence par de la ville. Cela permet au moteur de chauffer tranquillement. Cela permet aussi d'essayer l'agilité de l'ensemble. La moto bascule d'un côté et de l'autre avec une extrême facilité. Le large guidon aidant beaucoup dans cette tâche. Je verrai plus tard comment cela ce passe dans les enchaînements plus ou moins rapide.


La position est assez droite, les cales pieds sont haut perchés ce qui donne une impression de sportivité très agréable.

Une position droite avec des cales pieds haut perchés.
Une position droite avec des cales pieds haut perchés.

J'arrive facilement à me faufiler à travers les voitures qui s'écartent rapidement à l'audition du ton rauque du 1000. Il faut tout de même pas mal jouer de la boîte, très bonne au demeurant, les bas régimes n'étant pas le fort de ce moteur. Il se peut aussi que cette sensation soit du à mon manque d'habitude du bicylindre. Les arrêts aux feux sont perturbés par la position des roulettes. Elles sont placées tout juste à l'endroit ou les jambes se posent ce qui oblige à les écarter un peu.


Un automobiliste bien sympathique me fait un appel de phare. Je ralenti un peu et en arrivant au rond point, j'aperçois un véhicule bleu. Je monte un rapport histoire de baisser un peu le régime pour ne pas effrayer nos amis militaires. Ils tournent tout de même la tête mais ne m'arrêtent pas, sans doute subjugué par la beauté de l'italienne.


Dernier rond point, je contrôle la température moteur, jète un œil sur le compte-tours qui affiche un timide 3500 tours et décide de tourner la poignée. Tel un boulet de canon, je m'arrache du rond point qui m'ouvre les portes du paradis. Le couple énorme du moteur me catapulte dans les premières courbes de l'ascension. Je coupe les gaz, ralenti aussi sec grâce au gros couple et l'action sur le large guidon me positionne en un rien de temps sur la bonne trajectoire.


L'agilité ressentie en ville est encore plus présente maintenant que le rythme est un peu plus soutenu. Je laisse le temps aux dunlop de chauffer. J'arrive sur la première épingle à gauche que je n'ai pas encore touché le levier de frein. La première sensation est très bonne. Une attaque franche et une très bonne progressivité. Par contre, il ne faut pas oublier de descendre un rapport sous peine de se faire secouer la paillasse. Le moteur n'aime pas trop les très bas régime. Je fais 4 ou 5 km tranquillement le temps que les pneus soient au top de leur performance.


Cette fois, tout est bien chaud, on va pouvoir y aller. Une épingle à droite et c'est partie. Gaz en grand, je sens l'avant s'alléger un peu mais l'amortisseur de direction se fait bien présent. La moto ne bouge pas d'un centimètre. Dans la ligne droite qui pointe son nez, je fais tirer la 2, passe la 3 à 11000 tours et ça tracte encore et encore. Vraiment impressionnant. Je dois couper quand même pour un grand gauche. La moto se place aussi rapidement que je touche le guidon. S'en suit une série de virages qui passe comme si de rien n'était. La moto est vraiment très facile à prendre en main. Je me sens de suite en confiance. Arrive un gros freinage.

Un chassis de sportive équipé d'un grand guidons en font une moto très agile
Un chassis de sportive équipé d'un grand guidons en font une moto très agile

La moto ne se désunit pas, on sent très bien la rigidité du cadre. Les suspensions de très bonne qualité font que la moto ne plonge pas trop. Mais tous les réglages possibles permettront d'adapter la dureté en fonction de son pilotage. Comme pressenti, le freinage est super puissant et la progressivité est très bonne aussi. Freinage sur l'angle, la moto ne se redresse pas. La fin de la montée se fait à bonne allure, à aucun moment je n'ai été surpris par une mauvaise réaction de la moto.


Je fais demi-tour à Engins, attaque la descente comme j'ai fini la montée. Une fois sur l'angle, la moto ne bouge pas d'un cheveu, elle reste collée sur la trajectoire. Le grand guidon permet de passer très vite de gauche à droite, et la hauteur des cales pieds offre la possibilité de prendre de bons angles. Je termine le circuit par une partie plus bosselée. Les suspensions font très bien leur travail, je ne suis pas trop secoué. Je ramène la moto à son propriétaire après avoir passé un très bon moment au guidon de cette italienne.


Moteur : Le bicylindre en V à 60 ° gorgé de couple est vraiment plaisant. Manquant de souplesse à bas régime comparé à un 4 cylindres, son couple offre tout de même beaucoup de confort quand on roule aux alentours de 4000 tours. Bridé à 100 ch. (au lieu de 133 en full) il offre de très bonne reprise et une allonge très correct. La version full doit être démoniaque. La sonorité qui sort des 2 pots est très joli. Je ne sais pas ce que ça donne en version d'origine mais les léovinces fonctionne très bien.


Châssis : Rien à dire de spécial. La position est très agréable et confortable. Bien droit, les jambes un peu repliées donne un sentiment de sportivité. La rigidité du cadre associée à de très bonnes suspensions permet de prendre les courbes montagneuses sans appréhension et sans réaction parasite.


Freins : Le freinage radial intégral donne une attaque très bonne et un dosage précis. La moto ne se redresse pas lors des freinages sur l'angle. Par contre, l'arrière est inexistant.


Autres : La protection offerte par la bulle optionnelle est très bonne. La béquille est peu pratique à remettre et la position des roulettes est vraiment perturbante.


Je tiens à remercier la concession Aprilia de Fontaine pour m'avoir permis de faire l'essai de cette belle italienne.


Portfolio (4 photos)

Commentaires (12)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

elles est superbe cette moto .. et l'essai est tres bien narré!!

ca donne envie ... ;o)

Par Anonyme

Cette Aprilia, plus je la découvre dans la presse spécialisée, plus j'ai envie de l'avoir. Ton récit de l'essai est sublime, Vincent. Félicitations, on s'y croirait. Mais dis-moi a tu eu l'impression que la selle était une planche à pain?

Merci de ta réponse.

Par Anonyme

Oui, c'est un roaster très très musclé, et c'est le mien depuis peu!

J'ai pas de problèmes de roulettes, celles que j'ai trouvées se mettent plus en avant et ne gènent pas du tout les jambes!

La bulle, j'ai pris une Secdem double courbure, et ça harmonise la "tête de guèpe"!

Le moteur en full, c'est de la dynamite, et j'ai jamais pris autant mon pied sur une moto, même si la selle est effectivement un peu "planche à pain" pour le conducteur (la passagère a droit à une selle de bonnes dimensions et très moelleuse), et les suspensions méritent d'être un peu assouplies, car d'origine, c'est tout juste bon pour du circuit, et encore...

Par Anonyme

J'en ai une dans mon garage depuis le 22 Juillet... Je suis heureux !

C'est pour moi le meilleur roadster qui soit ! Tous les compromis y sont !

L'essayer, c'est l'adopter...

(en version bridée, j'ai obtenu un honorable 243km/h sur autoroute. Et je n'étais pas à fond !)

Par Anonyme

je l'achète demain matin a SAVENAY 44 a en lire les éssais y a pas de probleme .je vais bien m'amuser et les japonaises n'ont qu'a bien se tenir !! VIVA ITALIA !!!

Par Anonyme

Je confirme!

Possesseur depuis toujours de Japonaises plutot hypersport (Thunderace, CBR, R1 2005 etc...), j'ai cédé aux charmes de la belle italienne...

Rodage terminé, moteur passé en full avec pigon de 15 à la place du 16 et la.... une autre dimension...

La moto n'est plus la même, le moteur pousse encore et encore, il distille une énorme patate, puissance, coupe sont au rdv... Vitesse max pour moi 262 mais il y en avait encore... de toute façon sans intérêt avec le grand guidon et la petite bulle...

Un bruit très sympa, le châssis n'est jamais en défaut, le freinage top (sauf de l'arrière inexistant, c'est cool ça fera des économies de plaquettes...)

Bref une moto super, qu'on ne voit pas partout...

gazzzzzzzzzzzzzz

Par Anonyme

bqwhyvm ktaliozx hqfcd zewoplqm efpxonwg gade albixmdwj

Par Anonyme

J'en ai une depuis près d'un an.

C'est que du bonheur! Moteur vraiment hargneux, partie cycle impossible à prendre en défaut, esthétique à tomber par terre (la mienne a une peinture perso, car d'origine, le damier est bien pataud. Il faut également changer l'horrible bulle d'origine pour une Secdem, et surtout pas mettre les tampons Aprilia... Paris Nord motos en commercialise un modèle bien mieux pensé),...

Reste que réglée comme la mienne (full power + pots LeoVince + map 2), cette moto est un puits (jamais moins de 8.5 litres aux 100, et ça peut grimper à 11 sur piste ou en arsouille violente).

Au niveau des autres soucis, il y a l'éternel problème de frein arrière (les habitués d'Aprilia peuvent en parler), la selle qui fait super mal au cul au bout de 100 bornes, et les suspensions à régler (trop dures d'origine).

C'est une super moto pour son côté fun, mais à fuir pour un usage quotidien...

Par Anonyme

Bonjour Messieurs,  J'ai commandé un TUONO R FACTORY samedi dernier et dois le receptionner dans deux semaines environ...Inutile de vous dire dans quel état je me trouve...Pourriez vous me communiquer les endroits ou je peux acheter une bulle SECDEM ainsi que des roulettes de protection qui ne gènent en rien les jambes à l'arrêt?Pour le fun,je vais faire peindre les jantes couleur OR,identique à la couleur or de la fourche Öhlins,qu'en pensez vous? Merci de vos réponses et à bientôt...BILL de VERSAILLES...

Par Anonyme

Je possede une tuono depuis un an et cela fait 3 fois que je n'ai plus de frein arrière les 2 premières fois ils ont changé le mettre cylindre mais ca revient, de plus j'ai de la buée dans le bloc ompteur. avez-vous déjà eu ça? sinon un bonheur .    

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire