Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - De Puniet: Cecchinello commence à penser à un plan B

Dans Moto / Sport

Moto GP - De Puniet: Cecchinello commence à penser à un plan B

Lucio Cecchinello s'est ouvert auprès du site MCN de la situation en vue de la saison 2011 du Moto GP. Une campagne qu'il devrait reconduire avec une seule Honda et au sujet de laquelle il a déjà déclaré qu'il souhaitait voir Randy De Puniet rempiler. Un vœu qui reste encore à exaucer si l'on prend soin d'analyser la mise à jour de son discours puisque le boss transalpin du team LCR ne cache pas que l'option Suzuki n'a pas encore été écartée par notre tricolore:


« Randy continue à discuter avec Suzuki et nous ne savons toujours pas si nous pourrons renouveler notre accord » annonce ainsi l'intéressé. « Cette décision appartient à Randy. Nous nous sommes accordés jusqu'à la fin du meeting d'Aragon pour clarifier nos positions. »


Une échéance qui pousse donc jusqu'au prochain rendez-vous du Moto GP. Mais en patron avisé, Lucio parle d'un plan B: « A défaut d'un accord, on se tournerait vers Elias, De Angelis, voire même un pilote actuellement en Superbike. » Le Français a donc les cartes en main mais aussi l'expérience d'un ancien pilote qui a mesuré toute la futilité de bénéficier du statut d'un officiel au sein d'un constructeur à l'engagement symbolique. C'était du temps de Kawasaki.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

De Puniet est dans une situation délicate: choisir entre un statut de pilote officiel sur une meule qui avance pas (GSV-R) ou rester un pilote privé avec du matériel moins compétitif que les pilotes HRC (Pedrosa et Stoner) ou ouvertement soutenus par le HRC (Simoncelli et Dovizioso)... D'un autre côté le retour des 1000cc dans deux ans pourrait relancer Suz', ou pas...

Par Anonyme

un pilote en superbike,pourqoi pas Johnny Rea :ange:

Par Anonyme

Une échéance qui pousse donc jusqu'au prochain rendez-vous du Moto GP. Mais en patron avisé, Lucio parle d'un plan B: « A défaut d'un accord, on se tournerait vers Elias, De Angelis, voire même un pilote actuellement en Superbike. » Le Français a donc les cartes en main mais aussi l'expérience d'un ancien pilote qui a mesuré toute la futilité de bénéficier du statut d'un officiel au sein d'un constructeur à l'engagement symbolique. C'était du temps de Kawasaki. Comprenez-vous ce que vous écrivez?? C'est assez futil mais je pense que le terme "subtilité" correspond mieux... Ah... cette manie de faire des phrases...

Par Anonyme

 Il faut qu'il aille chez Suzuki en signant un contrat de plusieurs années afin de pouvoir développer et courir sur les futurs 1000...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire