Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Dorna: Une moto en moins ne fera pas une équipe en plus en 2010

Dans Moto / Sport

Moto GP - Dorna: Une moto en moins ne fera pas une équipe en plus en 2010

Dans les négociations en cours pour réduire les coûts d'une discipline Moto GP sous les feux de la crise économique, une clause concernant le nombre de motos mises à la disposition des pilotes a été introduite, dont la mise en application est espérée pour 2010. Cette mesure envisage de ne donner au champion qu'une seule et unique machine à chaque Grand Prix. Dans le but, donc, de faire des économies aux écuries, mais aussi, de libérer des machines qui pourraient être engagées par une autre structure, ce qui, d'une pierre deux coups, résoudrait le problème récurrent d'effectif que connaît l'élite.


Ainsi, des quatre M1 confiées à Rossi et à Lorenzo, le box Yamaha descendrait à deux, et les deux restantes, de fait mises à l'écart, pourraient s'en aller faire le bonheur d'un nouveau team. Malheureusement pour le bien intentionné Carmelo Ezpeleta, les constructeurs japonais ont flairé le coup, et à la veille de la réunion de la Commission des Grands Prix, ils ont tenu a mettre les points sur les i pour mieux tuer dans l'oeuf tout espoir du ponte de la Dorna sur le sujet:


Moto GP - Dorna: Une moto en moins ne fera pas une équipe en plus en 2010


« Nous n'engagerons toujours que quatre pilotes et nous maintiendrons le nombre de nos motos à quatre. C'est ce que j'ai toujours dit et je n'y reviendrai pas » a ainsi déclaré Masao Furusawa pour Yamaha. « Il m'étonnerait que nous décidions d'accroître notre engagement » a répondu en écho Shuhei Nakamoto du HRC alors que pour Suzuki, Shuhei Sahara, qui n'a pas l'habitude de prêcher dans le désert, donne le coup de grâce en précisant qu'il aimerait certes avoir plus de motos sur la grille mais que, « honnêtement, dans cette conjoncture économique, il est difficile de l'envisager. Nous n'avons aucun plan qui nous permettrait de le faire pour l'année prochaine. » Carmelo va donc devoir retourner à ses incantations.


Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

si ça devient trop compliqué pour lui , peut etre faut il qu il prenne la retraite ? ; un jeune nouveau patron  pas Espagnol ou Italien ferait peut être du bien au moto gp ?

Par Anonyme

Des patrons jeunes ( déja moins vieux serait un réel progrés) je crois qu'on n'est pas prêts de voir ça. Que ce soit en F1, Moto ou politique, ces vieux croutons avides de fric et de gloriole sont prèts à tout pour conserver leur place, et comme ce ne sont pas les licenciés qui décident mais ces mêmes sangsues qui s'élisent entre elles, la partie est belle ! Ils font la puie et le beau temps et malheur à ceux qui ne rampent pas devant eux, par contre, les copains ont budget, pilotes choisis etc..etc... Alors que faire, hélas rien, sauf attendre que la situation se décante d'elle même .... en espérant qu'il y aura encore quelques pilotes en fin de saison pour assurer un minimum de bagarre. Triste époque ou l'on ne voit que par l'argent, et de moins en moins par le sport. 

Par Anonyme

Lisons entre les lignes, ne prenons pas les mots au pied de la lettre. Qu'est ce qui est dit ? Les constructeurs ne veulent pas engager plus de motos, ni accroitre leur propre engagement. Mais si des teams satellites sont prêts à mettre de l'argent sur la table, (je pense entre autre à Aspar) quelle sera la réponse ? Suzuki cracherait sur un apport d'une quinzaine de millions d'euros pour faire rouler 2 machines dont une confiée à Spies par exemple ? Et si Hopkins venait avec Monster, Yamaha cracherai t  il sur un gros budget ?    On en reparle......

Par Anonyme

Respire Lalain, c'est vieux comme le monde tout çà. Les jeunes ne feraient pas mieux que les vieux et l'argent a toujours été le carburant du sport en général et mécanique en particulier. Comment croit tu que cela fonctionne??? Tout est une question de retour sur investissement. Les constructeurs, les sponsors tous ceux qui mettent de l'argent au pot c'est pour avoir un retour positif, financier évidemment, qu'il soit direct ou indirect d'ailleurs. Si après cela le spectacle est beau, et il faut qu'il le soit pour que cela dure, c'est tant mieux........retiens que l'on n'a jamais fait avancer un âne sans carottes et c'est vrai à tous les nivaux, il faut être réaliste......... Toutes ces choses existaient avant hors notre information, aujourd'hui notre reporter A.LECONDE nous tiens informés en quasi temps réel pour suciter notre intérêts et réactions. C'est très bien que cela continue...mais il faut prendre un peu de recul.........car tout finira par rentrer dans l'ordre et cela tout le monde le sait. Quelle est longue cette intersaison, vivement que l'on perle sport..........

Par Anonyme

Je fais des erreurs de frappe souvent, mais la dernière est révélatrice de cette compétition qui est vraiement à mon sens la PERLE des compétitions mécaniques.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire