Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP – Grand Prix d'Argentine: Honda n'a laissé que des miettes à Yamaha

Dans Moto / Sport

Moto GP – Grand Prix d'Argentine: Honda n'a laissé que des miettes à Yamaha

Après trois Grands Prix disputés en cette saison du Moto GP, il est temps de faire un premier état des lieux d'une course au titre que l'on attendait plus ouverte que jamais. Or, et c'est le paradoxe de cette campagne, alors que les changements de la réglementation a égayé les débats au sein du peloton, la conjoncture n'a jamais été aussi limpide au sommet de la hiérarchie. Car il n'y a plus qu'un seul pilote qui commande l'élite : Marc Marquez


Par ailleurs, le meilleur pilote est sur la meilleure moto. C'est aussi une tendance forte de cette entame : le HRC met la pâtée à Yamaha qui s'est d'abord reposé sur Rossi avant, enfin, de voir son fer de lance Jorge Lorenzo sortir de son trou noir. En Argentine, « Por Fuera » a retrouvé à la fois la première ligne d'une grille de départ et le podium. Un minimum pour un champion de ce calibre, mais sa situation était telle que cette troisième position est un vrai soulagement pour le Majorquin : « Je n'ai probablement jamais été plus heureux de prendre une troisième place, » a-t-il affirmé « Nous avons montré que nous pouvions nous battre, même lorsque nous traversons une période difficile."


"Nous devons continuer comme ça. Pedrosa était très fort en fin de course, j'étais fatigué et j'ai fait de mon mieux pour rester deuxième. J'ai ensuite décidé de me contenter de la troisième place et de finir la course. Cette année est plus difficile que les autres à cause du gel des moteurs mais nous pouvons encore progresser sur l'électronique et le châssis. Je peux aussi améliorer mon pilote et continuer à travailler avec mes mécaniciens. »


Un commentaire de résigné avec une pointe de mea culpa qui ne transpire plus cet esprit de revanche qu'on attendait depuis la fin de la saison passée. Quant à Valentino Rossi, on le retrouve quatrième, certes pas si loin, mais pas assez prêt pour agacer le trio de tête. Un résultat que le « Doctor » diagnostique ainsi : « J'avais le potentiel et le rythme pour finir sur le podium mais surtout pour me battre avec ces trois-là. Malheureusement, j'ai fait une erreur au début et j'ai perdu du temps. J'ai surtout perdu du terrain quand Stefan Bradl a fait une erreur. Il a freiné trop tard et il m'a poussé hors piste, j'ai perdu deux secondes et manqué le podium. »


Moto GP – Grand Prix d'Argentine: Honda n'a laissé que des miettes à Yamaha


Voilà pour Yamaha. Une usine d'Iwata qui subit la loi de Honda. « Les premiers tours ont été très difficiles et j'ai perdu du terrain mais j'étais concentré et je suis bien remonté. » a commenté Marc Marquez. « La clé pour remporter cette course était de bien gérer les pneus, surtout l'arrière. Mon pilotage peut être très dur pour les pneus et je devais donc m'efforcer de préserver les pneus pour la fin. Je sais que la saison est très longue. Nous allons évidemment essayer de gagner à Jerez mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Dani est très fort, il est seulement 19 points derrière moi et nous nous rendons sur son circuit favori ! »


Car on en est là. Les Yamaha ne sont plus des rivales. Maintenant, c'est le duel fratricide qui est annoncé, avec un Dani Pedrosa qui a cependant encore beaucoup à faire pour vraiment inquiéter son cadet. « Je n'étais malheureusement pas très rapide au début, » a reconnu l'Espagnol. « Après un premier tour mouvementé, j'étais coincé au milieu du groupe, je ne pouvais pas doubler et je ne pouvais donc pas aller plus vite. Au final j'ai été plus fort mais il m'a fallu plusieurs tours pour trouver le rythme. Je me suis fait plaisir mais il y a des moments que je n'ai pas aimé parce que je suis resté seul en troisième position pendant la majeure partie de la course. C'est un excellent résultat et la semaine prochaine nous serons à Jerez, sur un circuit que j'aime beaucoup. »


Rendez-vous donc le week-end prochain à Jerez.Où il faudra bien redouter une quatrième concrétisation en quatre épreuves de la part de l'imbattable Marc Marquez


Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Mouhahahahaha la déclaration de Rossi, genre il aurait pu se battre avec Marquez       :ptdr:         (il est déja pas capable de se battre avec Lorenzo, ou de suivre Pedrosa .....)     par contre j'enterrerais pas Lorenzo si vite pour Jerez, dans les circuits plus sinueux, le principal adversaire de Marquez, ce sera bien Lorenzo et pas Pedrosa    (d'ailleurs au passage, le coté leche botte de Marquez envers Pedrosa, c'est un peu lassant)       :jap:

Par Anonyme

Sur le tourniquet de Jerez, le danger s'appellera Valentino !!!!

Par Anonyme

 10h29 regarde les chronos Rossi a mieux roulé que lorenzo...bradl à fait une erreur et il a reconnu lui même....c est le jeu c est la course...marquez impressionnant de facilité!!!! Et Pedro qui se lâche !!!!!! Vivement Jerez ça va envoyer du lourd!!!!!! 

Par Anonyme

comme d'hab rossi a besoin d'une excuse ,ce coup ci c'est bradl ,il a fait des dizaines de fois ce coup presque tordu ,et on criait au genie ,ce coup ci il c'est pris le rateau en pleine tronche :ptdr:ça ne peut que lui apprendre a vivre a cette vieille chose :cool: ,je l'ai trouvé pathetique-du mal a se defaire de ianonne ,bradl ,incapable de suivre pedro :mad: ,il faut lui donner son viagra et il aura de quoi tenir un grand prix -comment dire =rossi fut le sombre heros de ce grand prix /////mdr , notre vieil ami fluo vend de moins en moins de casquettes -qu'il essaye les collants fluo

Par Anonyme

Il n'est pas faux d'affirmer que si Rossi n'avait pas commis sa petite bourde en début de course et qu'ensuite, le freinage tardif de Bradl forçant Rossi à élargir , celui-ci avait effectivement le potentiel pour se battre avec les premiers. Arrêtez d'enterrer Rossi, qui malgré son âge, reste un pilote d'exception et que la majorité de ses détracteurs (et pilotes français) , seraient bien incapables d'en faire le dixième. Il a été une légende vivante de la moto (son palmarès plaide pour lui)  et il est tout à fait normal, que l'âge venant, il ne soit plus disposer à prendre tous les risques. Il n'en demeure pas moins un pilote professionnel qui fait honorablement son métier. Et rien que pour ça, il mérite le respect.

Par Anonyme

Quoi léche botte ???  bien sûr que Pedro est très fort, 19 points d'avance c'est même pas un GP, une chute, Pedro gagne et il se retrouve avec 6 points d'avance !! ...on en est qu'au début !!

Par Anonyme

 Hé oui, le comédien remplaçant de la chêvre 46 est déjà là.

Par Anonyme

 Meilleur tour en piste: Pedrosa, suivi de Marquez, puis de Rossi, à 0,103 sec de Pedrosa, et qui termine à 1,6 sec de Lorenzo avec un meilleur rythme en fin de course que son coéquipier au style très fluide. Quand on sait que le dépassement un peu raté de Bradl lui a fait perdre plus de 2 secondes, on s'aperçoit que Mouhahahahaha est resté calé sur sa ligne d'anti-rossisme primaire. CQFD. Rossi semble avoir retrouvé sa vitesse même s'il a toujours un peu de mal à rentrer en virage en début de course (à remarquer qu'il était en dur à l'avant, sans doute aussi échaudé par sa mésaventure précédente avec son Bridgestone complètement détruit alors qu'il était en train de postuler à la troisième place et que là aussi il remontait comme au Quatar). Bref, même si son style "tout sur l'avant" ne lui permet pas encore de concurrencer Marquez, il ose se remettre en question et gros progrès par rapport à l'an dernier au niveau vitesse et compétitivité. Bonnes nouvelles pour ceux qui aiment la baston en course, la comparaison de trajectoires et de pilotages, et tant pis pour les beaufs qui ne savent que parler d'Euheuheuheuheu.

Par Anonyme

 Meilleur tour en piste: Pedrosa, suivi de Marquez, puis de Rossi, à 0,103 sec de Pedrosa, et qui termine à 1,6 sec de Lorenzo avec un meilleur rythme en fin de course que son coéquipier au style très fluide. Quand on sait que le dépassement un peu raté de Bradl lui a fait perdre plus de 2 secondes, on s'aperçoit que Mouhahahahaha est resté calé sur sa ligne d'anti-rossisme primaire. CQFD. Rossi semble avoir retrouvé sa vitesse même s'il a toujours un peu de mal à rentrer en virage en début de course (à remarquer qu'il était en dur à l'avant, sans doute aussi échaudé par sa mésaventure précédente avec son Bridgestone complètement détruit alors qu'il était en train de postuler à la troisième place et que là aussi il remontait comme au Quatar). Bref, même si son style "tout sur l'avant" ne lui permet pas encore de concurrencer Marquez, il ose se remettre en question et gros progrès par rapport à l'an dernier au niveau vitesse et compétitivité. Bonnes nouvelles pour ceux qui aiment la baston en course, la comparaison de trajectoires et de pilotages, et tant pis pour les beaufs qui ne savent que parler d'Euheuheuheuheu.

Par Anonyme

Mais que font-ils chez Yamaha? Qu'ils se sortent les doigts du cul bordel! Honda est 10 fois plus fort!!!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire