Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Grande Bretagne: Un mal étrange et mystérieux a frappé Pedrosa

Dans Moto / Sport

Moto GP - Grande Bretagne: Un mal étrange et mystérieux a frappé Pedrosa

Ses séances d'essai ont été probantes du point de vue du chronomètre mais elles se sont aussi soldées par des chutes, si bien qu'on ne savait pas très bien où en était le dernier vainqueur en date d'un Grand Prix au moment de s'élancer à la conquête dominicale de Silverstone. Aprés son étincelante prestation au Mugello, on espérait un Dani Pedrosa conquérant pour faire barrage à un Jorge Lorenzo sur la voie royale d'un premier titre mondial. Des espoirs qui n'auront duré qu'un tour, le premier, avant de s'effondrer. Tout comme le pilote HRC.


Car l'Espagnol est très rapidement rentré dans le rang. Pire, il s'est fait rejoindre par le peloton qui lui a fait subir sa loi. Même Marco Simoncelli s'est fait une joie de lui montrer sa roue arrière durant une course qu'il termine à une anonyme huitième place. Pas de quoi déstabiliser le compatriote à la Yamaha tandis que la prestation vue en Italie il y a seulement quelques semaines semblait déjà sortie d'un autre temps. Une situation frustrante que l'intéressé ne s'expliquait pas:


« Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé, j'ai eu des sensations très étranges avec la moto. » regrette Dani.  « Le premier tour s'est bien passé, mais j'ai ensuite subi une grosse glissade en tentant simplement d'attaquer. J'ai continué et, dès le second tour, j'ai vu que mon rythme n'était pas celui des leaders. J'ai donc essayé d'attaquer encore plus fort mais j'ai commencé à perdre le train avant. Dès la mi-course, j'ai commencé à perdre de l'adhérence et tout le monde m'a passé. »


« J'ai manqué de grip dès le début de la course et je n'ai pas pu retrouver le rythme que j'avais pu atteindre en essais. L'arrière n'arrêtait pas de glisser et l'avant était poussif ce qui fait que, même si j'ai attaqué très fort, je n'ai pas pu maintenir mon rythme. S'il y a une chose positive à retenir de ce week-end, c'est que j'ai subi deux chutes sans me blesser et que je n'ai pas ressenti de douleurs en course.Cela signifie que nous pouvons rapidement oublier ce week-end et aller de l'avant sur les prochaines courses, à commencer par Assen le week-end prochain. »


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire