Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto GP - Moto 2: Cacophonie chez Aprilia

Dans Moto / Sport

Moto GP - Moto 2: Cacophonie chez Aprilia

Mais que se passe-t-il donc à Noale ? Et qui commande ? D'un côté vous avez un Alain Roger qui, en France, est la voix officielle de la marque et qui vous assure qu'Aprilia sera en Moto 2 avec plus de motos que prévu, après avoir, il est vrai, durant l'été, nié avec force que son constructeur avait un quelconque projet en la matière. Puis de l'autre, vous avez un Jorge Martinez, principal concerné par l'affaire s'il en est, qui avoue qu'Aprilia est près d'abandonner toute ambition dans cette nouvelle catégorie. Et qu'il fait des pieds et des mains pour inverser la tendance.


Cette dramatique et peu reluisante cacophonie viendrait d'un conflit ouvert entre Giampiero Sacchi, homme de Piaggio, et le Directeur d'Aprilia, Leo Mercanti. Un différend que la perte du dernier titre du quart de litre en Grand Prix au profit de Honda aurait exacerbé.


Moto GP - Moto 2: Cacophonie chez Aprilia


La situation actuelle voudrait qu'Aspar touche quand même les premiers châssis à peine nés de Noale et qu'il les exploite tout seul. Et tant pis pour Ajo qui avait engagé Debon, pour Cardion qui continuait l'aventure avec Abraham, et pour SpeedUp qui pensait bien briller avec Iannone et Talmacsi. Cette dernière structure étant l'émanation de l'ex-team Gilera. Tout un symbole ! Ces gens là ont fait confiance à Aprilia et ils ne sont pas loin de s'en mordre les doigts.


Sur quoi notre Mike Di Meglio fera sa prochaine saison, on n'en sait donc encore rien. Mais le Français a encore la chance d'être dans une structure solide qui pourra faire contre mauvaise fortune bon coeur. Maintenant, face à un tel désordre, on peut s'interroger sur l'idée annoncée elle aussi d'un projet en Moto GP. Finalement, il n'y a que du côté du Superbike que l'on peut être assuré de la démarche du constructeur transalpin, même si l'on attend un communiqué officiel annonçant le nom de la seconde écurie qui fera courir la RSV4 et la confirmation de Leon Camier aux côtés de Max Biaggi.


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Il faut qu'Aprillia se fasse une raison:il n'est qu'un nain à côté de Honda,dont par ailleurs,il est le premier à s'inspirer. Il suffit de voir à quel point ses RSV1000 ressemblaient aux VTR SP1 et2...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire