Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Moto3 - Interview Alexis Masbou: Encore de gros points récoltés à Assen

Dans Moto / Sport

Moto3 - Interview Alexis Masbou: Encore de gros points récoltés à Assen

C'est avec une septième place, et donc encore avec des bons points, qu'Alexis Masbou a quitté le tracé d'Assen à l'issue de sa course de Moto3. Et pourtant, rien n'a été simple pour l'Albigeois qui reconnaît avoir souffert durant ce Grand Prix des Pays-Bas au guidon d'une moto aux possibilités de réglages limitées sur un circuit demandant un fin compromis entre les parties rapides et lentes. Le Français s'installe déjà sur le Sachsenring au moment de lire ces lignes, nouvelle étape qu'il espère au moins tout aussi prolifique en terme de récolte d'unités pour le championnat:


Septième au départ, septième à l'arrivée, le Grand Prix des Pays-Bas était vraiment à marquer du chiffre sept pour toi !


Ce Grand Prix a été compliqué. Dès le début, on n'était pas dans le rythme car je n'étais pas à l'aise dans les courbes rapides. On a travaillé tout le week-end pour définir le meilleur compromis et nous n'y sommes jamais vraiment arrivés. C'était difficile.


Et pourtant, tu es resté dans le top 10.


J'ai fait mon boulot lors de la qualification. J'ai tiré tout ce que je pouvais de la moto. Elle n'est pas mauvaise en soi mais ses possibilités de réglage sont limitées si bien qu'en fait de compromis il fallait faire des sacrifices. Après l'étude des données, on a fait l'impasse sur les portions rapides pour privilégier les parties lentes. Alors septième, on avait rien à se reprocher, on avait fait le travail.


Puis vient la course où il a fallu plus défendre qu'attaquer.


Le départ a été correct, j'étais dans les douze premiers mais je n'avais pas les moyens de prendre franchement l'avantage. Parfois on était cinq de front ! En paquet, c'était difficile d'autant plus que je subissais dans le rapide. Puis ça s'est étiré et j'ai pu me placer en me bastonnant avec Ajo, Vazquez et Khairrudin. En toute fin de course, j'ai freiné comme un bûcheron et j'ai arraché la septième place. C'est honorable et c'est des gros points.


Alexis, on a beaucoup parlé de l'utilisation du frein arrière ce week-end. Peux tu nous en dire plus sur cette technique ?


En ce qui me concerne, je l'utilise beaucoup. Il permet de bien stabiliser la moto sur les freinages et lorsque tu élargis une trajectoire, il te permet de revenir en te faisant prendre plus d'angle. Mais c'est un compromis car nous avons des motos très rigides par rapport à celles de série. Et utiliser le frein arrière c'est aussi perturber l'équilibre et la géométrie de la moto et faire travailler différemment les suspensions.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire