Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info

MotoGP - Argentine : quand Jorge Lorenzo se compare à Lionel Messi

Dans Moto / Sport

C‘est maintenant d’une évidence flagrante, la greffe entre Jorge Lorenzo et Ducati tourne au rejet. Le Majorquin ne fait pas mieux que Rossi en son temps, qui avait fait aussi ce pari en venant de chez Yamaha. Sauf que la moto rouge, à l’époque, était sans doute bien moins compétitive que l’actuelle. Autrefois, c’est un Stoner surdoué qui la faisait gagner. Aujourd’hui c’est la force de travail d’un Dovzioso aussi talentueux que résiliant qui la fait plier. Mais devant un palmarès et une réputation, elle ne bronche pas. Alors Por Fuera essaie d’expliquer…

MotoGP - Argentine : quand Jorge Lorenzo se compare à Lionel Messi

Jorge Lorenzo serait-il en train de préparer sa sortie de chez Ducati ? Sa deuxième saison en rouge s’annonce aussi triste que sa première qui lui a rappelé que l’on pouvait faire une année en Grand Prix sans rien gagner. Une disette qu’il n’avait plus connue depuis 2005… L’exercice 2018 a commencé et confirme une intersaison peu enthousiasmante. En Argentine, le quintuple Champion du Monde semble avoir dépassé le seuil de tolérance en s’offrant des sorties fracassantes devant la presse.

Vendredi, c’est Dovizioso qui en a pris pour son grade. L’Italien ferait tout pour saper le moral de l’Espagnol. Au terme des qualifications ratées et conclues avec un quatorzième rang, c’est l’équipe qui a reçu une soufflante en étant pointé du doigt sur un mauvais choix de pneu. À présent, Lorenzo avoue par une métaphore qu’il n’est pas à sa place chez Ducati…

"C’est comme si on recrutait Messi pour le faire jouer milieu de terrain. Ça resterait un bon joueur mais peut-être plus le meilleur. Il aurait beaucoup à apprendre pour évoluer au mieux à son nouveau poste. Il lui faudrait du temps. C’est exactement ce qui m’arrive. Je suis né attaquant et je dois aujourd’hui jouer milieu de terrain". Une théorie développée dans une longue interview accordée à L’Équipe.

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire