Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Pratique : Juillet c’est le mois des nouveaux PV !

Dans Moto / Pratique

Pratique : Juillet c’est le mois des nouveaux PV !

Juin est arrivé à sa fin et Juillet vient de débuter. C’est le mois qui annonce les vacances d’été mais cette année, c’est aussi l'entrer en vigueur de nouveaux PV. Vignettes Crit’Air et nouvelles plaques d’immatriculation, voilà deux sujets qui sont, maintenant, à prendre très au sérieux…

Elle est là pour discriminer dans la circulation les véhicules selon leur propreté supposée. Elle stigmatise aussi les plus anciens. Motos et scooters y compris. C’est la vignette Crit'air qui n’est plus un folklore. Son absence, sera désormais synonyme d'amende, dans les zones de circulation restreintes (ZCR). Pour les automobilistes et les deux roues, cette contravention s'établit à 68 euros, elle peut être minorée à 45 euros en cas de paiement immédiat, majorée à 180 euros en cas de retard.

Pour le moment, la ville de Paris, plus grande ZCR de France, est concernée ainsi que Lille, Lyon et Grenoble. Mais d'autres villes étudient la possibilité d'instaurer des zones pérennes de ce type. À noter que les véhicules ne portant pas ce certificat qualité de l'air ne peuvent pas circuler en cas de restrictions de circulation décidées pour lutter contre les pics de pollution. Cette vignette qui indique le niveau de pollution du véhicule coûte toujours 4,18 euros, sur le site Certificat-air.gouv.fr.

Pour circuler, il faut donc une vignette devant et une plaque d’immatriculation à l’arrière. Les véhicules à moteur à 2 roues, ainsi que les 3 roues et les quadricycles à moteur non carrossés, devront à présent porter une plaque d'immatriculation conforme, de 21 sur 13 cm. Si la plaque est non conforme, illisible ou amovible, son conducteur sera sanctionné. L'amende de quatrième classe coûte 135 euros.

"Tout conducteur circulant avec une plaque non conforme, illisible, amovible ou mal positionnée sera passible d'une amende de 4e classe", précise la Sécurité routière. Une enquête réalisée en janvier 2012 par le ministère des Transports a démontré que 3,6 millions de deux-roues motorisés (2RM) étaient alors en circulation en France. Ces véhicules avaient un âge moyen de 7,6 ans… Autant dire que de nombreux propriétaires sont concernés par la nouvelle règle d'immatriculation…

Bonnes vacances quand même.

Mots clés :

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire