Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Présidentielle 2012: Les intentions des candidats sur la sécurité routière

Dans Moto / Pratique

Présidentielle 2012: Les intentions des candidats sur la sécurité routière

L'échéance présidentielle approche et les dernières manifestations de la FFMC tout comme la hausse des prix à la pompe ont fait entrer la circulation au quotidien dans le tourbillon d'une campagne électorale assourdissante. Et, de fait, peu compréhensible, gardant un flou certain sur les véritables intentions de chacun. Pour autant, l'association 40 millions d'automobilistes a demandé aux candidats au job élyséen d'éclaircir leur position sur la sécurité routière. Une démarche qui concerne aussi le motard tout autant verbalisable. En voici le résultat, parti par parti.


Côté équipe en place depuis 2007, on ne change évidemment rien à un dispositif ancré autour de la culture du radar.


Chez le gars du Modem, on n'a pas l'intention de bouleverser la donne, même si l'on commence à parler d'un principe de « capacité à conduire », sans pour autant développer cet intéressant sujet qui pourrait néanmoins vexer l'électeur de plus de 70 ans. Voilà pour le parti à la couleur orange.


Chez les rouges du Front de Gauche, le candidat s'appuie sur le développement des campagnes de prévention et d'information, ce qui ne veut pas dire grand chose, et reste ferme sur le principe d'un permis dont les points pourraient néanmoins être récupérés plus rapidement. Egalement, les stages de sensibilisation à la sécurité routière comme alternative aux poursuites pour les petites infractions seraient la norme.


Pour les verts, l'essentiel est de moins rouler. On veut informer plus rapidement d'un retrait de points et on est favorable à un rapprochement des vitesses limites autorisées sur routes et autoroutes soit en général 120 km/h sur autoroutes et 90 km/h sur les routes.


Les tenants de la rose sont assez prolixes en la matière, mais à bien y regarder, on ne trouve pas grand chose dans ces sept mesures phares promises : Expliquer le rôle pédagogique du permis à points aux conducteurs. Adapter les limitations de vitesses en fonction de la dangerosité de l'axe emprunté afin qu'elles soient comprises. Simplifier les durées de récupération de points. Améliorer l'information sur le capital des points du permis. Supprimer les failles du permis à points permettant d'échapper aux décisions de justice. Développer la possibilité de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière comme alternative aux poursuites. Enfin mieux contrôler la qualité des stages de récupération de points qui sont de qualité inégale, selon les opérateurs.


Terminons par un Front National qui promet presque le grand soir avec la suppression du permis à points et un retour au régime d'antan. Les infractions seront sanctionnées en fonction de la gravité : d'une contravention jusqu'à la suspension voire l'annulation du permis, en passant devant un juge. Une révision du barème des amendes en fonction de la gravité réelle des infractions est promise. Enfin, la candidate envisage de réinstaurer l'amnistie présidentielle, sauf pour les délits graves mettant directement en cause la vie des autres.


Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Moi je voterais direct pour Martine, le permis à points c'est du racket point barre

Par Anonyme

Marine, pas Martine!

Par Anonyme

C'est vrai qu'un système plus juste et moins lucratif comme proposé au Front National est intéressant. il faut creuser l'idée de capacité à conduire, car il est vrai que certains conducteur ne sont plus en phase avec leur temps : augmentation du traffic mise en place de nouvelles règles et législation vue et réflexes moindres tout cela nécéssite au moins des mises à jour , voire des controles décénales. la solution des verts: rouler moins pour avoir moins d'accident, est aussi logique que : rouler vite pour diminuer le temps d'avoir un accident. Quand aux rose et rouge , il ne sagit que de suivre l'élan déjà en place. Mais je ne voterai pas seulement sur le critère de la sécurité routière de toute façon.

Par Anonyme

La réponse est ICI... http://youtu.be/wyHKdGjq8YE?t=38m9s

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire