Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Quand l'ONF dit merci aux motos vertes !

Dans Moto / Pratique

Quand l'ONF dit merci aux motos vertes !

Le 27 juin dernier, la foret de Roquebrune sur Argens est en flamme. J'ai trouvé cet article sur le blog d'Olive et je lui avais demandé si je pouvais le publier, ce qu'il a accepté en nommant sa source. « L'actualité de la région PACA ».


Je vous livre la quasi-intégralité de son article particulièrement intéressant en ces temps où la moto verte est plus que menacée.


Quand l'ONF dit merci aux motos vertes


Hier soir, nouvel épisode dramatique et malheureusement classique de la vie estivale dans le sud : un incendie se déclare en fin d'après-midi près de Roquebrune sur Argens.


Quand l'ONF dit merci aux motos vertes !


Les canadairs interviennent, et les renforts terrestres affluent. Mais la plupart des groupes de pompiers ne sont pas d'ici (ils viennent des départements voisins) et ne connaissent pas bien le terrain.


C'est alors que les patrouilles du CCFF (des bénévoles qui surveillent les massifs en tenue orange) sont mises à contribution pour guider et renseigner les soldats du feu.


Quand l'ONF dit merci aux motos vertes !


Guidage, distribution d'eau, reconnaissance, petite pause pour remonter le moral, nos missions sont multiples.


Et dans ces instants où l'efficacité prime, les motos sont à l'honneur ! Les capitaines de sapeurs pompiers nous utilisent pour guider leurs troupes, pour faire des reconnaissances sur des pistes non carrossables, pour porter de l'eau à leurs gars. Les motos tout terrain font preuve de leur efficacité (même si dans le cas présent il ne s'agit - que - de gros trails).


Quand l'ONF dit merci aux motos vertes !


D'ailleurs, les responsables ONF qui veillent sur la forêt domaniale (en feu ce soir là) reconnaissent notre efficacité et n'hésitent pas non plus à nous utiliser.


A plusieurs reprises, jusque tard dans la nuit, il nous sera demandé par des gardes ONF d'effectuer des reconnaissances sur des pistes de la domaniales, pour vérifier les endroits où le feu aurait sauté. Et ces mêmes personnes nous remercieront en ajoutant : “c'est bien, les motos !”


Preuve que le dialogue est toujours possible entre les motorisés et les divers organismes gouvernementaux. C'est juste dommage qu'il faille de telles circonstances pour s'en rendre compte


merci à Olive de la région PACA


Mots clés :

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

BONJOUR C EST SUPER DE D AVOIR MONTRE C EST ARTICLE ETANT MOI MEME PASSIONE D ENDURO IL FAUT QUE LES GENS COMPRENES QUE L ON VIT NOTRE PASSION ET QUE LES VRAIS PASSIONES SONT TRES RESPECTUEUX DE PEUR DE NE PLUS POUVOIR RANDONER DANS LES BOIS TRANQUILLEMENT AMICALEMENT

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire