Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Que l'hiver est dur

Dans Moto / Loisirs

Que l'hiver est dur

Nous ne sommes qu'au mois de février mais je n'en peux déjà plus.


Je ne suis pas des personnes qui sont réfractaires à rouler par temps de pluie ou par températures négatives mais il faut bien dire que ce n'est quand même pas l'extase de rouler en cette période.


C'est bizarre quand même parce que je fais partie des privilégiés qui habitent au pied des montagnes et qui peuvent faire du ski à volonté. Je me souviens même du début de saison ou je languissais la neige avec impatience pour pouvoir profiter des avantages de la région.


Et puis, peut être est-ce de la faute à ce manque cruel de neige ou à ce temps mi-figue mi-raisin, mais après une seule sortie de ski cet hiver, je n'attends qu'une seule et unique chose, le retour des beaux jours.


Le problème vient sans doute du fait que cet hiver plus que les précédents n'est pas assez rigoureux pour couper l'envie de moto.


Heureusement, ce temps m'a permis tout de même de faire quelques balades sympathiques mais je dois quand même me résoudre à me dire que le plaisir de conduire est autrement plus perceptible lorsqu'il fait meilleur.


Que l'hiver est dur


Lorsque les conditions météorologiques sont bonnes, que le bitume est correct et que les pneus ne sont pas au témoin je roule sans apréhension et à des vitesses souvent déraisonnables.


Par contre, dès la moindre trace d'humidité, le moindre petit gravier ou le moindre pneu usé et je me mets à rouler comme une mauviette, comme une petite frappe, comme un boulet que l'on traine. Même ma fille roule plus vite avec son scooter ... électrique.


J'ai ouï dire de-ci de là que tout ça se passe dans la tête, que la pluie ou les cailloux ne changeaient pas grand-chose.


Je tiens à dire à tous ces pilotes que ce sont des inconscients. L'erreur ou la glissade arrivent tellement vite dans ces conditions qu'il faut vraiment avoir une sacrée confiance en soi pour rouler sans retenue.


Je me rends compte aussi en écrivant celà, que je suis peut être juste raisonnable ... ou peureux.


A moins que ce soit juste le fait que mon pilotage n'est pas sûr et que je ne maîtrise pas ma bête ...


Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je suis dans le même état d'esprit. :(

C'est horrible, vivement les beaux jours. :love:

Par Anonyme

;) " je suis peut être juste raisonnable ... ou peureux." uniquement un comportement sain et responsable ,quand on a pas le feeling on relache la poignée et ça passe , le principal pour rouler bien et longtemps ;)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire