Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Radar : 10 ans d'existence, 10 années de baisse des morts [+ vidéo]

Dans Moto / Pratique

Radar : 10 ans d'existence, 10 années de baisse des morts [+ vidéo]

Déjà dix ans que le premier radar automatique a vu le jour sur les routes du territoire Français. Et aussi dix ans que la polémique tourne autour de la boîte grise. Entre ceux qui estiment que c'est grâce à cela que le nombre de morts a diminué et ceux qui ne voient qu'un piège à porte-monnaie, cela n'en finit jamais. Chose est sûre, c'est que l'installation de ces radars a changé le comportement des usagers.


De l'amélioration technique des véhicules, la peur omniprésente du gendarme, à l'amélioration (dans une certaine mesure) des infrastructures, difficile de distinguer le facteur premier de cette baisse. Une chose est sûre, c'est que l'investissement massif de l'état sur cette technologie et l'acharnement sur les usagers au détriment des formations ou encore sur les autres facteurs d'accident « moins rentables » laisse au conducteur un sentiment d'injustice.


Pour preuve, voici une petite liste de ce que nous trouvons actuellement sur le bord de nos routes :


  • D'octobre 2003 à décembre 2004 : 166 radars de première génération.
  • De décembre 2004 à octobre 2006 : 609 de deuxième génération.
  • Depuis octobre 2006 : 1 400 de troisième génération.
  • Depuis début 2013 : 169 radars discriminant de quatrième génération.

Auxquels s'ajoutent :


  • 712 radars feu rouge
  • 889 radars embarqués dits « radars mobiles »
  • 45 radars passages à niveau
  • 50 radars mobiles nouvelle génération dits « radars mobiles mobiles »

Il faut savoir qu'il faut 70 000 euros de coût pour l'installation d'une boîte grise au bord de la route et qu'il y en a 4000 en France. Mais même si ce coût est impressionnant, il reste ultra rentable. Pour preuve, 1 666 300 000 euros sont arrivés cette année (pas finie) dans les caisses et pas toujours utilisés pour l'amélioration des routes.


Mais la baisse de la mortalité ne date pas d'il y a 10 ans. Depuis les années 70, la baisse est déjà la avec les mises en place de différentes mesures comme les limitations de vitesse, le port de la ceinture obligatoire, le contrôle de l'alcoolémie. On peut ajouter à cela l'amélioration des véhicules en terme de sécurité (ABS, Airbag, meilleur système de freinage et tenue de route). On peut noter tout de même que nous sommes passés de 7 655 morts en 2002 à moins de 4000 en 2012 ce qui reste en continuité de la courbe pré 2012.


Radar : 10 ans d'existence, 10 années de baisse des morts [+ vidéo]


Là où le bât blesse, même si les radars ont apparemment rempli leur rôle en créant un règne de la terreur pour modifier le comportement des conducteurs, c'est le placement de ces boîtes dans des endroits souvent non accidentogènes et bien traîtres qui renforce le sentiment de juste vouloir faire de l'argent au détriment d'une vraie sécurité. Reste les motards au milieu de tout ça qui, hélas, non pas vu une vraie baisse de la mortalité à défaut d'une vraie prise en compte de la catégorie sur la route, du manque de prévention sur cette catégorie fragile surtout auprès des automobilistes et des infrastructures adaptées à leur fragilité.



Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

L'arrivée des radars depuis 10 ans : oui, la baisse de la mortalité depuis 10 ans : non, c'est depuis plus de 30 ans que les morts baissent sur nos routes       :chut:      Donc pas de lien Radar / mortalité, mais plutot merci à nos constructeurs automobiles de faire des voitures toujours plus sures        :jap:

Par Anonyme

Il faut quand même ne pas oublier que depuis 1975, le nombre de morts sur les routes françaises a tout le temps diminué !  Diminution sans doute lié aux progrés technologiques (sécurité passive) !  De là à affirmer que la baisse de l'accidentologie depuis 10 ans est directement lié aux "appareils photos" installés sur le bord de nos route, le raccourci est un peu facile ... et donne une bonne excuse pour continuer à encaisser la recette ....   

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire