Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Sécurité Routière - La question du taux d'alcool: La bouteille à encre !

Dans Moto / Pratique

Sécurité Routière - La question du taux d'alcool: La bouteille à encre !

Pris cul sec, le sujet semble facile à mettre en bouteille. Si l'on veut arrêter de mettre en bière des victimes d'accidents dont la cause principale est la consommation d'alcool, il n'y a qu'à interdire la prise du coupable breuvage avant de prendre les commandes de l'engin motorisé. Mais à étudier l'affaire de plus près, l'esprit se trouble, les certitudes s'estompent tandis que l'ivresse des chiffres statistiques finissent par donner le tournis.


D'abord la terrible évidence : l'alcool est, depuis 2006, la première cause de mortalité sur les routes françaises, avec près d'un tiers des tués (30,8% en 2011). Une statistique connue de tous qui devrait faire plancher sérieusement nos dirigeants. Leur réponse ? Des radars. Qui assurent une vendange d'un genre sonnant et trébuchant alors que notre jeunesse est fauchée comme les blés et qu'on les ramasse à la pelle telles les feuilles mortes sur le bord de nos routes. Tiens, un autre indicateur pour nous en persuader : les 18-24 ans, qui représentent 9% de la population, font 25% des tués soit 1 000 morts, et l'alcool intervient dans 40% des accidents mortels qui les touchent.


N'en jetez plus, la coupe est pleine, il faut abolir ce taux alcool autorisé qui doit être inférieur à 0,5 g/l de sang ! C'est d'ailleurs la récente idée lancée par le Conseil National de la Sécurité Routière. Sauf que cette mesure ne concernerait que la génération précitée. Un clivage qui laisserait à penser que les autres tranches d'âges sont irrécupérables, au point d'être condamnée.


Ceci dit, si vous reprenez une tournée de chiffres, vous découvrirez que ce qui précède n'est pas faux, mais pas juste pour autant. Un cocktail explosif. Jugez-en : si, répétons-le, l'alcool est, depuis 2006, la première cause de mortalité sur les routes françaises, avec près d'un tiers des tués (30,8% en 2011), ce taux est bien supérieur à l'Angleterre (17%) ou l'Allemagne (10%), à consommation d'alcool quasi égale. Par ailleurs,en Grande Bretagne, le taux d'alcool autorisé est supérieur au nôtre (0,8 g/l de sang au lieu de 0,5 g/l). Et pourtant, la perfide Albion obtient de meilleurs résultats.


Lorsque l'on passe tout ça au shaker, on comprend que la question du taux zéro d'alcool revient tel un serpent de mer. En 2004 et en 2006, le même conseil national de la sécurité routière avait étudié le sujet pour conclure que dorénavant et à partir de maintenant, ce serait comme d'habitude.


Entre une loi Evin qui ne semblerait pas si bien appliquée et des lobbys en lutte pour leur pré-carré économique, l'affaire tourne un peu plus au vinaigre, et l'on sait, qu'en la matière, les mélanges ne sont pas bons. Et dire qu'arrive, maintenant, la consommation des produits stupéfiants... Entre vapeur d'alcool et écran de fumée, il ne sera décidément pas aisé de cerner les contours de la conduite addictive.


Mots clés :

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

On comprend vraiment pas l'intérêt de passer à la tolérance zéro, si déjà aujourd'hui, les gens ne respectent pas tous les 0,5 g. Une nouvelle loi plus stricte ne changera rien à la situation de ceux qui prennent, en toute connaissance de cause, le volant complètement bourrés (bien au delà des 0,5g). Une fois de plus, on cède à l'émotion facile et aux mesures de façades pour donner l'impression de faire quelque chose. En tout cas, les exemples allemand et anglais prouvent bien qu'il ne s'agit pas d'une question de seuil, mais de simple respect de celui-ci. Un peu de communication efficace sur le sujet et un peu plus de contrôles sur les routes devraient permettre d'y arriver sans peine.

Par Anonyme

Ah .. l'ivresse des jeux de      mots ! Et à part ça qu'apporte votre article ?

Par Anonyme

Qui s'occupe à présent de la sécurité routière : M. Péchenard ,celui là même qui n'a pas su lorsqu'il était à la direction générale de la police , anticiper les tueries de Mérah alors que des rapports signalaient la dangerosité de cet individu. Incompétent sur tout. Point barre. 

Par Anonyme

Completement CON Sécurité routière, trouvez vous d'autres occupations... Dans un accident il y a un seul fautif, c'est le CONDUCTEUR et non l'alcool. Il faut juste dire aux jeunes, Apprenez à vous gerrer, buvez ce que vous pouvez boire et soyez prudent.. Arrêtez de toujours remettre la faute sur L'alcool, la drogue, la vitesse, la fatigue, le stress et tout le tralala...

Par Anonyme

Completement CON Sécurité routière, trouvez vous d'autres occupations... Dans un accident il y a un seul fautif, c'est le CONDUCTEUR et non l'alcool. Il faut juste dire aux jeunes, Apprenez à vous gerrer, buvez ce que vous pouvez boire et soyez prudent.. Arrêtez de toujours remettre la faute sur L'alcool, la drogue, la vitesse, la fatigue, le stress et tout le tralala...

Par Anonyme

 Les statistiques brutes utlisées sans aucune analyse fine pour cause de dogmatisme des les groupes de pression ne sont que de la manipulation.communication en vue de  malhonnête 

Par Anonyme

 pour une fois voila un article qui n'est pas saoulant a lire 

Par Anonyme

bravo au rédacteur de l'article qui ne sait toujours pas que l'on dit soit le "taux d'alcool" soit "l'alcoolémie", mais le taux d'alcoolémie ça n"existe pas!cel reviendrai à dire le taux du taux d'alcool...

Par Anonyme

 Excellent cet article... En conclusion il ne reste plus qu'a inventer le radar automatique qui flash a partir de 0.5 grand d'alcool... et d'en mettre un tous les km... non ? Et dire que la mère Perrichon est toujours arqueboutée sur la vitesse !!! A quand le grand rapport indépendant de bernard darniche ?

Par Anonyme

 un article plein de style, qui mériterait d'etre signé... son auteur a du talent !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire