Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Team 18 : 17e : "c'est notre meilleure place sur la grille"

Dans Moto / Sport

Team 18 : 17e : "c'est notre meilleure place sur la grille"

Yannick Bureau nous dresse le bilan des qualifications du team 18.


Quel bilan tires-tu de ces 2 séances de qualification.


Au final, c'est pas mal. Aujourd'hui, le problème c'est que Stéphane n'a pas été en mesure d'améliorer son temps. La piste était humide donc on ne lui a pas passé de pneu qualif. David n'a pas bénéficié de ce pneu non plus car la piste n'était pas assez sèche. Michaël a pu en chausser un en fin de séance mais il n'a pas progressé parce que c'était encore séchant donc on est 17e avec une bonne moyenne de 44''878.


Vous perdez donc une place par rapport à hier ?


Oui mais 17e, c'est notre meilleure place et surtout avec un plateau comme celui-là, c'est encourageant.


Comment va la moto ?


Il n'y a aucun souci. Ce matin, on a trouvé d'où venait les pannes électriques donc on a protégé de l'humidité l'arrière de la machine. On est beaucoup d'équipe à penser que la météo ne sera pas bonne et qu'il va y avoir pas mal de rebondissements. La météo prévoit un départ sur le sec avec des possibilités d'averses, un peu comme ce que l'on a connu au Mans en début de course. Donc ça, sa bouscule tout. Et puis, après du sec et à nouveau de la pluie dans la nuit de samedi à dimanche qui pourrait s'intensifier le dimanche matin. Ca peut encore changer mais si on en restait sur ce schéma là, il y aurait des coups à jouer. Mais il faut être à la fois bon gestionnaire de sa course, prudent, régulier et attentif et surtout, il y a aussi le risque de chuter ou de se faire prendre dans une chute initié par quelqu'un d'autre.


La moto est-elle prête pour la pluie ?


Oui car on a eu une séance libre complètement sous la pluie ce qui nous permis de trouver un set-up efficace sous la pluie et un set-up efficace sur le sec.


Michaël me disait qu'il appréhendait le fait de rouler de nuit, sous la pluie. A t il pu s'entraîner hier soir ?


Non car hier soir les conditions étaient apocalyptiques avec l'orage et la pluie. C'était trop dangereux de faire rouler les machines. Il va donc découvrir ça en direct la nuit prochaine si la météo s'avère exact. C'est un pilote de vitesse qui a peu d'expérience en endurance puisqu'il a fait qu'une course l'année dernière. Le coatching du pilote va être important.


Qui prendra le départ ?


C'est David Brière.


Merci et bon courage pour la course qui s'annonce palpitante.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire