Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Un rappel du parcours de l’Albigeois

Dans Moto / Sport

Un rappel du parcours de l’Albigeois

Alexis Masbou est dans une passe plus que difficile, une raison supplémentaire pour contacter le pilote Français, un de nos trop rares représentants en GP de vitesse.


Nous nous étions rencontrés au GP de France au Mans mais plutôt furtivement, un week-end où les pilotes sont assez sollicités.


Son éviction de chez Ongetta fin 2010, sans trop de « délicatesse », et la situation dans laquelle il a du se mettre pour honorer son contrat fait qu'une interview s'imposait pour en savoir un peu plus.


Faisons un rapide retour de ses dernières années, Alexis après avoir fait ses armes sur les championnats Français roule deux saisons en GP 125 pour le team AJO Motorsport, en 2005 sur une Honda et l'année suivante sur une Malagutti.


En 2007, il rejoint l'équipe de France FFM avec la Honda.


En 2008 et 2009, Loncin arrive et Alexis va rouler sur la moto Chinoise et lui offrir ses premiers points en mondial. Le tout premier au GP de France 2008, passé inaperçu par la victoire exceptionnelle de Mike Di Meglio. Mais 2009 se termine trop tôt, Loncin se retirant des GP.


Un rappel du parcours de l’Albigeois


 


L'an dernier, la signature tardive mais prometteuse chez Ongetta laisse augurer de gros espoirs, l'Aprilia du team devant être compétitive. Avec 5 années d'expérience derrière lui en championnat du monde, un top 10 final était très jouable, voir mieux, et un ou deux podiums réalisables selon les évènements de course. Les deux premiers GP vont confirmer les espérances, malgré de mauvais départs. Mais des ennuis mécaniques vont venir assombrir le tableau et le château de carte va s'effondrer pour d'autres raisons.


Alexis a pourtant prouvé sur une course comme Jerez, et ce malgré une mauvaise qualif, qu'il pouvait finir tout près des hommes de tête, sur cette course il termine à moins de 4 secondes du 5ème après un premier virage pratiquement dernier ! On n'ose imaginer la course du Français ce jour là, pour revenir d'aussi loin avec devant, des « copains » qui ne l'attendaient pas vraiment.


Un rappel du parcours de l’Albigeois


 


Hélas aux Etats-Unis, une grosse chute laisse Alexis sur le carreau sur le circuit d'Indianapolis, un gros trauma crânien l'écarte pour quelques courses, mais la fin de saison laissera un gout amer, Alexis est remercié.


Aujourd'hui, l'Albigeois est « au fond du trou », ce qui étonne, c'est l'enthousiasme inaltérable du garçon, certes indispensable pour faire face. A ce jour, Alexis Masbou n'est pas assuré de participer à un championnat 2011, faute de budget non bouclé.


Il en profite ici pour remercier tous ses partenaires dont :


France Equipement - Warm-Up - SN Diffusion Albi - Absolut' Moto à Périgueux - Scorpion - Furigan - Gaerne - Le circuit d'Albi - Stage de pilotage H2S -


Un rappel du parcours de l’Albigeois


 


En seconde page, l'interview du pilote Français, Alexis est à une période charnière de sa carrière, de part ses difficultés vous allez le lire. Un moment privilégié, un garçon qui ne mâche pas ses mots, capable de monter sur un podium de GP, et qui n'a pas changé de « taille de casque » pour autant !


photos site alexis


Mots clés :

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

David Jouguet, votre interview est intéressante, mais faites vous aider pour l'orthographe, car ça gâche tout ! Alexis est "Content" pour Folger, pas comptant !!!  (entre autre...)

Par Anonyme

et le jules c'est Cluzel pas Clusel ...

Par Anonyme

David Jouguet est coutumier de l' "analphabêtise" (je l'ai faite exprès celle-là), mais il se rattrape avec des ITW intéressantes. Masbou souligne un point important : Debise a bien apporté 500 k€ pour rouler sur une top moto alors qu'il n'a pas le niveau d'un top pilote.

Par Anonyme

En tout cas, un des seuls journalistes à offrir autre chose que des pseudos réactions à chaud... Le cas Masbou illustre bien le sport moto en France! Espèrons qu' Eurosport fera son travail et parlera correctement de nos sportifs français qui sont souvent dans le besoin et se décarcassent comme ils le peuvent. Dans cet article, c'est pour une fois un vrai problème de fond qui est soulevé sans langue de bois, avec des véritables chiffres et autant de points d'exclamation !!!! Indignons-nous...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire