Publi info

Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté

Dans Moto / Nouveauté

20 ans après investi pour la première fois dans l’industrie électrique, Peugeot Motocycles revient sur le devant de la scène dans cette catégorie avec l’intégration au catalogue d’un modèle baptisé 2.0. Développé et conçu en partenariat avec GenZe (filiale du groupe indien Mahindra), le dernier-né de la gamme frappé du lion est dédié aux professionnels mais également aux particuliers. Au programme, une silhouette réduite à sa plus simple expression, un moteur placé dans la roue arrière alimenté par une batterie amovible et surtout il se veut ultra connecté. Essai exclusif pour Caradisiac Moto !

Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté

1996, Peugeot Motocycles se lance dans la mouvance électrique avec le fameux Scoot’elec, équipé de trois batteries fixes au Nickel. Une époque révolue où les infrastructures étaient inexistantes et le segment encore à l’état d’embryon. 5 ans plus tard (2011), la firme au lion dévoile e-Vivacity, un véhicule muni de deux batteries Lithium-Ion placées dans le plancher et rechargeables en 4 heures. Ce dernier ne rencontre pas le succès escompté, disons même les choses clairement, l’essai s’est transformé en un cuisant échec commercial. Mais depuis, la donne a changé, les moeurs évoluent, les normes anti-pollution draconiennes conjuguées à la politique menée par les différents gouvernements poussent les constructeurs à plancher sur un tout autre type de mobilité. Certes, les infrastructures actuelles demeurent encore un peu sommaires mais le passage à l’électrique s’avère irrévocable dans les années à venir.

Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté
Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté
Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté

 2018 marque un tournant pour Peugeot Motocycles (rappelons que Mahindra détient 51 % du capital de Peugeot Motocycles) avec le lancement d’une nouvelle production à propulsion électrique. Fruit du partenariat avec GenZe (filiale de Mahindra), le dernier de la fratrie est commercialisé sous le label Peugeot 2.0 en France et GenZe pour le marché américain. Présenté en version prototype il y a deux ans au salon de Milan, cet équivalent 50 cm3 est enfin arrivé à maturité et sera bien sûr une des attractions majeures à Paris dans quelques jours. La production est assurée sur les lignes d’assemblage à l’usine de Détroit (Michigan), tandis que la partie connectivité a été développée au coeur de la Silicon Valley (Californie). En Europe, le 2.0 commence son implantation, notamment à Anvers (Belgique) où il est disponible en libre-service.

Restez connectés

Visuellement, il n’y a aucun doute à avoir, le superflu n’a pas sa place, les amateurs de cosmétique devront vite se faire une raison, car oui, ici, les carénages brillent par leur absence. La silhouette, fluette, se résume à la présence d’un cadre périmétrique en aluminium et puis…c’est tout ! On apprécie le projecteur principal muni de leds, ainsi que les clignotants sobres et discrets également à Leds. Deux versions sont proposées à la commercialisation : l’une relève de l’esprit ‘’Pick-Up (notre version d’essai) et l’autre est livrée avec une sorte de couvercle/malle, qui s’apparente à un top-case noir plutôt aérodynamique. La surface totale d’emport s’élève à 65 litres (75 litres en version cargo), autant vous dire que les futurs acquéreurs ne manqueront pas de place pour y loger des casques et des effets personnels. La charge utile est portée à 50 kg. Outre les aspects pratiques, le 2.0 embarque un tableau de bord entièrement connecté et tactile (technologie TFT). Large et parfaitement lisible, il est directement relié via une carte 3G (fournie avec le véhicule à l’achat) placée dans le cadre, permettant un démarrage au moyen d’un code Pin et donne accès à une application spécifique : cette plateforme permet la localisation de votre véhicule, d’avoir un suivi détaillé des besoins divers en maintenance et même, tenez-vous bien, de pouvoir immobiliser votre scooter en cas de vol. Le poste de commande dispense d’une multitude d’informations et de paramètres quasiment impossibles de tous les énumérer, mais vous disposerez de la vitesse, des modes de conduite (sport, éco ou facile), du niveau de charge de la batterie, sans oublier la partie dédiée à la récupération d’énergie (système KERS) cinétique au freinage et à la décélération. Bref, il faut quelques minutes avant de parcourir et de bien comprendre l’intégralité des fonctions mises à disposition mais l’ensemble s’avère intuitif.

Essai exclusif - Peugeot 2.0 : utile et connecté

Peugeot a misé sur les aspects pratiques et la connectivité pour simplifier la gestion d’une flotte de véhicules, mais sur le plan technique ? Et bien sur ce point, le natif d’outre-atlantique hérite de la vitrine technologique classique dite ‘’Brushless’’ placé à l’intérieur de la roue arrière. Le moteur délivre une puissance continue de 2,6 kW pour un couple de 49 Nm, il est alimenté par une batterie amovible située en position centrale, rechargeable grâce à une simple prise domestique. Le temps de charge est estimé à 3h30 pour une régénération totale, 2h30 sont nécessaires pour une recharge à 80 %. Seul bémol, la batterie pèse la bagatelle de 14 kg, parfait pour un réveil musculaire, mais qui peut s’avérer lourde à la longue, ceci dit la manipulation pour l’extraire de son compartiment se montre très simple car il suffit de manipuler une petite languette facilement accessible. Une deuxième batterie sera disponible en option (le coût reste à définir).

Portfolio (21 photos)

Mots clés :

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"rappelons que Mahindra détient 51 % du capital de PSA" ?!

Il y a une coquille dans l'article... à moins que cela ne soit arrivé durant la nuit ?

Par

A quand un 2 roues électrique assez basique, mais avec le caractère d'un 500 monocylindre et une cinquantaine de bornes d'autonomie ? Genre un truc pour aller au taf sans se traîner à 45 km/h !!

Par

A noter que Peugeot Motocycles va également débarquer au Mondial la semaine prochaine avec un E-Ludix(commercialisé en 2019)et surtout un E-Metropolis(commercialisé en 2020) :redface:

Par

En réponse à TDPeugeot

A noter que Peugeot Motocycles va également débarquer au Mondial la semaine prochaine avec un E-Ludix(commercialisé en 2019)et surtout un E-Metropolis(commercialisé en 2020) :redface:

Source Le Figaro :jap:

Par

A premiere vue c4est pas mal, mais pour un engin qui ne peut se prevaloir du made in france ca reste cher...

Pour un prix inferieur chez Super Socco

on a un engin plus rassurant avec un look bien plus flatteur et avec deux fois plus d autonomie...

.

https://super-soco.fr/ts/

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire