Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Un nouveau scooter électrique français promet 400 km d'autonomie !

Dans Moto / Nouveauté

Alors que l’Europe vient d’annoncer la fin des moteurs thermiques pour 2035, l’industrie moto continue ses recherches pour développer les véhicules de demain. Présenté il y a quelques semaines, le scooter électrique français à hydrogène présenté par l’entreprise Mob-ion revient dans une nouvelle version proposant plus de 400 kilomètres d’autonomie.

Le made in France à l'honneur avec ce nouveau scooter électrique.
Le made in France à l'honneur avec ce nouveau scooter électrique.

Baptisé TGT pour Très Grands Trajets, le dernier né de l’entreprise française Mob-ion annonce la couleur. Le scooter électrique français pourrait bien révolutionner la mobilité électrique telle que nous la connaissons actuellement.

Dévoilé en juin dernier, le prototype original a bénéficié du partenariat de Mob-ion avec la société énergétique STOR-H. Basé sur le scooter électrique AM1, le TGT intègre la technologie des piles à hydrogène de STOR-H avec la plate-forme de Mob-ion. À l’instar du premier modèle dévoilé par Mob-ion, il suffit de remplacer les capsules d’hydrogène pour alimenter le moteur du scooter.

Le TGT sera disponible en quatre versions différentes : deux motorisations (3 kW ou 6 kW) et deux types de batteries. Les clients auront ainsi le choix entre des batteries Lithium/Fer/Phosphate (LFP) de 10 kWh, ou des batteries Nickel/Manganèse/Cobalt (NMC) de 16 kWh.

Embarquant les batteries NMC, le TGT L1e, équivalent 50 cm3 avec son moteur de 3 000 W, affichera donc une autonomie de 400 km, le TGT L3e, équivalent 125 cm3 avec un moteur de 6 000 W, aura quant à lui une autonomie de 250 km. Deux motorisations qui seront donc également disponibles avec les batteries LFP : le TGT L1e avec une autonomie de 250 km à pleine puissance, et de 150 km pour le TGT L3e.

Technologique, le scooter électrique Mob-ion propose aussi un système de détection de collision, une navigation GPS intégrée sur un écran TFT, ainsi qu’un verrouillage à distance.

Fabriqués et assemblés en France, dans les Hauts-de-France, à Guise, les scooters électriques français seront commercialisés entre 5 800 € et 9 800 € selon les modèles.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le taro pique un peu quand-même, a ce prix t'as une royal Enfield 650 ou une Guzzi V7, alors ok on est pas sur de la mobilité "du futur" mais tout de même, électrique ou non ça reste un petit scoot...

Par

Je suis partagé.

Il n'y a pas de station à Hydrogène partout, mais avec 400 km d'autonomie on a le temps de voir venir. Surtout qu'un 50 cc en général c'est pour grenouiller autour de son secteur. Donc si on habite près d'une station c'est intéressant.

Le prix paraît cher aussi, même pour un électrique. Mais on a d'office la charge rapide ( hydrogène) , pas besoin de le laisser à une borne ou de monter la batterie de 15kg dans l'escalier. Et surtout il a l'air très bien équipé, gps, freinage auto...

C'est une marque nouvelle donc malgré l'équipement, il faut que les fondamentaux soient là. Magniabilité, confort, rangement, protection...

En tout cas le fumet et le son seront moins gênant pour les riverains, que ceux des autres 50cc sitôt achetés sitôt kités.

Bonne chance à eux. Même si je pense que ça va être la chasse aux subventions pour y arriver.

Par

à hydrogène... encore plus impraticable que les électriques ! Surtout qu'en 50 les batteries sont généralement extractibles alors que de l'autre coté 1% d'un réservoir d'H² s'évapore chaque jour. Au mieux ils viennent quelques décennies trop tôt.

Par

En réponse à Gastor

à hydrogène... encore plus impraticable que les électriques ! Surtout qu'en 50 les batteries sont généralement extractibles alors que de l'autre coté 1% d'un réservoir d'H² s'évapore chaque jour. Au mieux ils viennent quelques décennies trop tôt.

Ca sent le pro batteries en sueur ici.

Par

L’hydrogéne n’a aucun intérêt économique dans un véhicule leger (voiture ou moto)

En plus c’est une aberration écologique aussi bien aujourd’hui (produite à 95% avec énergie fossile) que demain avec hydrogène vert car le rendement est autour de 27%.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire