Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai Blata 125 cm3 SM BXM : Agressive dans les moindres détails

Dans Moto / Nouveauté

Essai Blata 125 cm3 SM BXM : Agressive dans les moindres détails

Crée par Pavel Blata (Champion du Monde d'enduro en 1974), la marque Blata était autrefois connue pour la fabrication de pocket biike. 2005 symbolise la fin de la construction de l'usine, située en République Tchèque, non loin de Prague, la capitale. Aujourd'hui, la firme d'Europe de l'Est commence son implantation sur le marché des motos 125 cm3 via l'importateur RP Diffusions. La gamme se compose d'un Enduro (BXE) et d'un Supermotard (BXM) : Celui-ci emporte de sérieux atouts pour venir semer la zizanie parmi ses concurrentes espagnoles Rieju et Derbi ou bien encore la Yamaha WRX. En route..


Des véhicules travaillés


Essai Blata 125 cm3 SM BXM : Agressive dans les moindres détails


Elaborées et assemblées dans leur usine Tchèque, les machines Blata bénéficient d'une attention particulière et rigoureuse. La BXM présente une plastique relativement attrayante et très agressive. L'inspection minutieuse de la machine a révélé une qualité d'assemblage et une finition excellente. Il est clair que l'ensemble se tourne vers un axe résolument racing et épuré, comme le montre le dessin du garde-boue avant taillé à la serpe. La tête de fourche ne déroge pas à la règle et son design profilé emporte une optique en forme de ''cyclope'', composée de deux phares. Cette présentation montre la volonté de la marque Tchèque à vouloir se démarquer de la concurrence, dont la plupart opte pour des phares rectangulaires ou ronds. Une volonté qui s'accroît avec la présence d'une ligne d'échappement inédite et assez originale, dont la terminaison arbore une sortie en forme de ''flûte traversière''. La BXM s'octroie également une petite touche ''tuning'' marquée par des clignotants avants et arrières à Led, sans oublier l'incrustation d'un petit feu stop à diodes. Intercalé entre le haut de la tête de fourche et le large guidon, la petite planche de bord à lecture digitale apporte deux trip (totalisateur journalier et kilométrique), un compte tours à tablettes, un compteur de vitesse et une horloge. De part et d'autre se dressent les différents témoins d'utilisation (réserve d'essence, huile, clignotants et phares). L'essentiel est présent, toutefois, on aurait apprécié la mise en place d'une jauge à essence. Enfin, le réservoir, d'une contenance de 10,5 litres, s'ouvre et se referme sans forcer avec la clé de contact.


Solide et robuste


Essai Blata 125 cm3 SM BXM : Agressive dans les moindres détails


Perchée à 847 mm de hauteur, l'installation à bord s'avère compliqué pour les pilotes de petites tailles . Les personnes mesurant moins d'1m75 ne se sentiront pas forcément à l'aise. Fort heureusement, l'assise proposée, assez large compense cet handicap. Le large guidon et la position naturelle du corps porté vers l'avant assure une position de conduite typiquement vouée à la pratique du supermotard. D'un point de vue purement technique, la Blata avance des arguments convaincants : Doté d'un cadre tubulaire simple berceau en acier, la BXM se met en valeur grâce à une belle fourche télescopique Marzocchi à tubes de 40 mm de diamètre et d'un mono-amortisseur d'origine Sachs. Cette géométrie permet un comportement routier de bonne facture et la précision du train avant rassure le pilote. Tout aussi rassurant, les changements de direction s'effectue sans ressentir un quelconque louvoiement, lorsque que les jantes de 17 pouces rentrent en action. Attention quand même à bien faire monter en température les pneus Mitas avant de s'engager vers un usage plus sportif. Progressif, adapté et esthétique, le freinage avant, équipé d'un disque pétale ø 280 mm à fixation radiale se montre facile à doser et exerce une bonne puissance. Le constat s'avère moins flatteur lorsque il faut évoquer le simple disque arrière ø 220 mm : Certes, il demeure efficace mais moins facilement dosable au pied.


Portfolio (20 photos)

Mots clés :

Commentaires (3)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Heuuu, 15 ch c'est ferme ou y'a moyen de débridé la chose ?

Par Anonyme

c'est ferme et tu te la fermes stp

Par Anonyme

15 ch pour un 125 4 temps c'est on ne peut plus correct. Visiblement t'es fâché avec les jeux de mots Dans tout les cas on se demande qui est le bouffon!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire