Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde

Dans Moto / Equipement

Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde

Le 32 Sensor SRA est chez Artago le haut de gamme des bloc-disques : protection élevée contre le vol, système électronique indépendant et totalement étanche… Nous l'avons testé pour vous. Voici nos conclusions.


Cet article a fait l'objet d'une demande de droit de réponse de la société Artago que vous pouvez lire ici.


C'est simple le 32S (mais au fait, pourquoi 32S?) c'est la Rolls des bloc-disques et si vous avez un doute vous le comprendrez une fois passé à la caisse avec un prix « maximum level » affiché à presque 180 euros le bout !


À grand coup de vidéo le fabricant de Valence (Espagne) nous prouve son étanchéité (IP67) en même temps que sa compatibilité avec les poissons rouges avec en prime un descriptif qui parle de lui-même : « Le plus résistant et le plus avancé. La Solution antivol haut de gamme avec système électronique indépendant, équipé d´un capteur intelligent de dernière génération qui le rend unique » alors à Caradisiac Moto on s'est dit qu'on allait voir ce que ça donnait en vrai un bloc-disque unique !



PROTOCOLE


Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde


Pour réaliser notre test nous avons procédé de la manière suivante. Après avoir utilisé l'antivol en conditions normales durant 3 mois sans nous soucier de graisser ou nettoyer quelque partie que ce soit nous l'avons plongé dans un bac d'eau durant 29 minutes. Nous avons renouvelé l'expérience sur trois jours différents.


Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde


Le lendemain nous avons laissé le 32S d'essai sous un filet d'eau simulant la pluie et ce durant 1 mois.


Après nous avons procédé à sa coupe avec une disqueuse électrique équipée d'un disque métal.


L'antivol est certifié IP67, qu'est-ce que ça veut dire ? L'indice de protection IP est une norme internationale qui classe l'indice de protection face aux corps solides (premier chiffre) et liquides (second chiffre). Dans notre cas le 6 indique une étanchéité à la poussière et le 7 une immersion temporaire (supérieure à 1 mètre pendant 30 minutes). C'est pour cette raison que nous avons immergé l'antivol durant 29 minutes.


SOUS SÉCURITÉ?


C'est une présentation somme toute classique que nous sert Artago avec un corps principal (120 x 70 x 40 mm vérifié) venant encercler votre disque tandis qu'un cylindre de diamètre 15,5 mm viendra verrouiller l'ensemble. Une alarme (capteur multipostions) avec fonction « avertisseur » complétera l'ensemble.


1 234 grammes de sérieux (poids vérifié) avec en prime un mécanisme exclusif de fermeture autobloquante et anti-extraction. Simple à mettre en place et à transporter (pochette à double sangle très classique livrée de série ainsi qu'un jeu de trois clefs) il viendra entraver votre disque et mettre toutes les chances de votre côté pour retrouver votre machine là où vous l'avez laissée. Classé SRA (dispositif servant de référence aux assurances établi par l'association Sécurité et Réparation Automobile) avec une panoplie complète de sécurité il ne vous préservera pas d'un embarquement en fourgon mais est censé donner l'alarme via son système électronique embarqué si on brusque votre monture en vue d'un enlèvement forcé (retrouvez ici notre dossier «comment protéger sa moto contre le vol ? »). Nous voilà rassuré, avant notre unique tentative de coupe !


Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde


SILENCE, ACTION, COUPÉ


À vos marques, prêt, partez. Il aura fallu moins de 40 secondes pour couper l'antivol de part en part avec une meuleuse et enlever sans aucune difficulté le système antivol de notre simulacre de disque (présentoir de l'antivol estampillé Artago envoyé par la marque en vue de la coupe) qui n'a d'ailleurs pas souffert de l'intervention.


Cerise sur le gâteau l'alarme ne s'est même pas mise en marche… si ici nous sommes en présence de ce qui se fait de mieux je n'ose pas imaginer de quoi sont capables les versions inférieures.


Comment expliquer un échec aussi cuisant ? Un jeu de l'axe de verrouillage digne d'un antivol de supermarché… pourquoi dépenser autant pour un tel résultat : on se le demande d'autant plus que le contact répété avec de l'eau avait déjà bien affaibli le système d'alarme qui avait de plus en plus de mal à faire son job…


Alors 32S est-ce pour le temps en secondes de résistance à la coupe ?!?!? Allez savoir...


Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde


BILAN


Une alarme à la peine, une résistance de moins de 40 secondes, l'antivol ibérique a du mal à justifier son tarif ne faisant pas mieux, voire pire que certains concurrents (certifiés SRA) pourtant beaucoup moins chers…


Durant notre essai aucun animal n'a été maltraité seul l'antivol a souffert.


Essai bloc disque Artago 32S: environ 4,50 euros la seconde


Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Je je pensais voir un article intéressant sur le bloc disque, dommage que l'article ne soit pas objectif. C est dommage et dommageable pour le sérieux d'autres articles.  Cela fais 3ans que j'utilise le 32S tout les jours sur ma moto, et si vous réussissez à mettre une lame de disqueuse entre le disque et l antivol. Un fil à dent à du mal à passer. Pouvez vous refaire le même test avec 32S mis sur une moto ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire