Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux

Dans Moto / Equipement

Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux

Difficile de ne pas faire le parallèle entre cette nouveauté signée Caberg et le Shark Raw, renommé Drak (dernier trimestre de 2016). Si le Ghost manque quelque peu d'identité sa côté de séduction n'a rien de fantomatique. Essai.


Le succès de Shark a fait son chemin, emmenant derrière lui des marques telles que Caberg ou encore Scorpion. Le fabricant transalpin s'est clairement inspiré de celui que l'on appelait Raw lors de la conception de son Ghost (présenté lors du dernier salon de Milan) mais n'a pas oublié pour autant d'y mettre sa patte et notamment au niveau du système d'écran qui gagne en facilité d'usage.


LOOKÉ ET TECHNIQUE


Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux


Ok le fabricant de Bergame a « quelque peu » pompé son inspiration du côté de la Cannebière mais il a aussi fait évoluer le concept précisément là où on le prenait en défaut : son système d'écran façon masque de cross.


Caberg repart d'une feuille blanche et revient aux fondamentaux avec un système d'articulation excentrique plus « tradi ». Si l'on se pose quelques questions sur la durée de vie et la résistance à l'usure du ressort en charge de la rotation force est de constater qu'au quotidien il fait clairement le boulot !


Le motard cherchait du simple, du facile, de l'intuitif et bien c'est réussi sans l'ombre d'un doute et clairement on ne s'en plaindra pas avec un ajustement précis qui se fera à une seule main.


Caberg ne s'en contente pas et peaufine son jet avec une coque Tri-composée (carbon/ kevlar/ glass) qui existera aussi en version full carbone. Résultat un poids contenu de 1 160 grammes vérifiés (taille M). Agréable.


Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux


Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux


FACILE OU TROP SOUPLE


Vous l'aurez compris Caberg a bien bossé proposant un couvre-chef ultra looké mais aussi technique comme on les aime.


Joint de casque avec gouttière faisant le job lors des roulages pluvieux (roulage uniquement sous faible pluie et non pas pluie battante), lentille Pinlock irréprochable et large champ de vision seront à mettre à son crédit. Attention néanmoins au soleil avec une ouverture verticale pouvant déranger certains.


Si on valide l'utilisation du mécanisme d'écran qui a su nous convaincre durant les 500 bornes de notre essai on sera moins enthousiaste en vue des prémisses d'ouverture intempestive lors des mouvements latéraux, dommage d'autant plus que le comportement de l'italien en dynamique est réellement satisfaisant (pour un jet).


Dans sa configuration la plus complète le Ghost est capable de prendre la route sans avoir peur de la vitesse et ce grâce notamment aux éléments en mousse (mentonnière) bien pensés.


Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux

Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux


Ceux-ci enlevés la protection perdra clairement de son efficacité au profit d'une ventilation interne qui devrait être agréable une fois le retour des beaux jours. Dommage que le fabricant n'ait pas pris la peine de greffer des prises d'air supérieures facilitant l'aération estivale.


Mais quel que soit votre choix le heaume pourra compter sur un confort interne présent…


BILAN


Ok on lui reprochera un manque de personnalité mais le Ghost a clairement de quoi séduire avec une bouille agressive à souhait et un bagage technique bien présent.


Confortable, simple d'emploi, léger et différemment configurable le Caberg a de beaux jours devant lui même si on lui reprochera notamment une ouverture intempestive lors des mouvements latéraux…


Essai Caberg Ghost: l'original... en mieux


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire