Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Harley Davidson Street Rod 2017 : un bon ménage

Dans Moto / Nouveauté

Essai Harley Davidson Street Rod 2017 : un bon ménage

Il y a 3 ans, Harley-Davidson prenait le pari de l'accessibilité et proposait sur le marché une nouvelle machine destinée à un usage plutôt urbain et dévolue à un plus large public. L'objectif ? Rendre possible l'achat d'une Harley à petit prix. C'est comme cela que la Street 750 est née et avouons-le, son arrivée a donné lieu a des avis mitigés. Mais loin d'abandonner, la firme Américaine revient pour 2017 avec une nouvelle déclinaison de son entrée de gamme, passant du gentil custom à un modèle plus affirmé.


Et on l'avoue, nous l'attendions au tournant, cherchant au-delà de la simple évolution esthétique. Et sur ce point Harley a sorti l'artillerie et a revu une très grosse partie de la machine. Notre nouveau point de contact s'est fait à Marbella en Espagne avec, entre autres, un passage sur la sublime route de Ronda. La ligne de conception reste la même : donner une moto accessible, ciblée pour l'usage urbain avec une bonne dose de polyvalence tout de même et l'ajout de l'esprit "Dark Custom" (enfin un peu plus qu'avant).


Essai Harley Davidson Street Rod 2017 : un bon ménage


Esthétiquement, même si certains détails de finition comme le choix de qualité des plastiques de commandes, du garde-boue avant et de la bulle, aussi en plastique, ou le support de plaque font un peu léger, les concepteurs ont vraiment fait un effort sur la qualité d'intégration des composants. Nous avons apprécié par exemple l'unique compteur ou bien le patin de protection sur le pot d'échappement 2 en 1, plus court, qui permet d'éviter les traces de chaussures ou de les faire fondre. Dans l'ensemble, le large guidon droit, la bulle et des rétroviseurs aux embouts donnent un côté plus massif à la Street. On conserve le réservoir plat de 13,2 litres, avec une nouvelle déco, auquel vient s'ajouter une très jolie selle 2 places. On retrouve les habituels logos Harley Davidson, sur les feux LED avant/arrière, dans les clignotants et sur les repose-pieds.


Essai Harley Davidson Street Rod 2017 : un bon ménage


Le moteur bicylindre X Révolution 750 passe sous l'œil des ingénieurs pour gagner 18% de puissance, soit 69 chevaux et 8% de couple de mieux passant donc à 65 Nm à 4000 tr/min. La partie cycle n'est pas non plus en reste avec une nouvelle fourche inversée signée Harley Davidson de 43 mm de diamètre avec un angle de chasse revu à la baisse passant à 27°. Les deux suspensions arrières à cartouches séparées « Piggy-Back », sont également signées par la marque et réglables en précontrainte. Le freinage est confié à un double disque de de 300 mm avec étriers 2 pistons plus ABS et un simple disque à l'arrière de 300 mm et étrier à deux pistons. Les jantes aluminium à 7 branches sont surmontées de Michelin Scorcher de respectivement 120/70 R17 à l'avant et 160/60 R17 à l'arrière.


Côté électronique et équipements embarqués, le Street Rod est équipé d'une clé de contact classique, plus d'un badge à laisser dans la poche pour désactiver ou activer l'alarme suivant la distance à laquelle le pilote se trouve. Le compteur unique contient : un tachymètre à aiguille, un indicateur de rapport engagé et de l'affichage du couple, d'un trip total, deux partiels et d'une horloge. En revanche, toujours pas de jauge d'essence.


Essai Harley Davidson Street Rod 2017 : un bon ménage


Portfolio (48 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire