Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Kymco Downtown 350i : simple mais complet

Dans Moto / Nouveauté

Essai Kymco Downtown 350i : simple mais complet

La gamme Downtown s'affiche pour Kymco comme le renouvellement d'image de la marque. Devenue en quelques années seulement une référence dans le scooter 125 et maxi, à tel point que certaines marques font appel à eux pour construire leur propre modèle, le constructeur évolue et propose un maxi-scooter « Exclusive » avec tout l'attirail du parfait citadin sur une base unique du 125cm et du 350 cm3. Essai dans le nuage de pollution de la capitale.


C'est au milieu des restrictions de circulation que Caradisiac Moto a mis la main sur ce scooter. Mais en particulier sur la version Exclusive qui confère quelques options de plus comme un coloris spécifique marron des plus sympa, d'un top-case de 37 litres, un dosseret passager, un marchepied en inox, une bulle haute et la signature du modèle sur le flanc. Hormis l'ajout de ce pack, cette version est identique aux autres. Elle est visuellement agréable. Les lignes sont travaillées et la face avant avec ses deux optiques à LED lui donne une vraie personnalité, même si on retrouve globalement le look d'un scooter japonais. Il annonce donc la couleur : grappiller le marché que les Japonais tiennent depuis des années. Et pour se faire, il n'avance pas que des arguments esthétiques.


Essai Kymco Downtown 350i : simple mais complet


On commence par la motorisation avec un bloc monocylindre de 320cm3 développant 30 chevaux à 7 550 tr\min pour un couple de 29 Nm à 6500 tr\min. Il est le dérivé du 300 Dink Street avec des améliorations au niveau du couple et une perte au final de 2 chevaux et une diminution des émissions polluantes. La sonorité n'a rien de notable et ressemble à n'importe quel autre scooter mais délivre des vibrations pas toujours agréables. Coté partie cycle, il s'agit de la base du cadre tubulaire du 125 cm3 avec des renforts via des élus gros tubes. Le système de suspensions est assez conventionnel avec à l'avant une fourche classique et à l'arrière deux suspensions réglables. En plus de l'ABS, le Downtown s'équipe maintenant d'un simple disque de 260 mm avec étrier 3 pistons et un simple disque de 240mm avec un étrier 2 pistons. Le tout pour un poids de 183 kilos à sec, ce qui est notable pour un scooter de 300 cm3.


Essai Kymco Downtown 350i : simple mais complet


À bord, le pilote et le passager reçoivent tout ce que l'on est en droit d'attendre d'un deux-roues urbain. Pour le passager, il aura le droit à une large assise avec poignées de maintien et un dosseret compris dans le top-case. Pour le pilote, l'assise est confortable mais pas très spacieuse. On ne peut pas vraiment changer de position. Le coffre sous selle concurrence largement ce qui se fait de mieux avec la possibilité de mettre 2 casques, avec en plus vérin hydraulique et une lumière de courtoisie. Le tunnel n'est pas très imposant ce qui permettra de loger un petit sac entre les jambes. La place pour les jambes est correcte, mais le tablier assez proche ne permettra pas aux grandes jambes de cruiser. Le 300 propose en plus, deux vide-poches de part et d'autres du guidon, dont un avec une prise USB de recharge, la serrure de démarrage dispose d'un cache antivol et le tableau de bord, bien que pas très lisible par moments est très complet. On y trouve un compteur, un compte-tours, une jauge d'essence, un trip total et deux partiels, un indicateur de consommation et de consommation instantanée, la température extérieure ou encore une horloge.


Essai Kymco Downtown 350i : simple mais complet


Portfolio (32 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire