Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai Suzuki GSR 1000 : la génèse

Dans Moto / Nouveauté

Essai Suzuki GSR 1000  : la génèse

Une 600 c'est bien. Une 750, c'est mieux. Mais pour certains la 1000, c'est le top ! Chez Espace Moto 95, ils se sont dit qu'il y avait quelque chose à faire sur la base du dernier roadster mid-size de chez Suzuki. Ils se sont donc mis en tête de créer un machine unique, une GSR 1000.


Posée sur son estrade, il faut avouer que cette moto impressionne déjà. Dans sa superbe livrée rouge, elle me fait comprendre qu'il ne va pas falloir que je pense la dompter d'un claquement de doigts. Pas de soucis, chez Caradisiac, on adore les challenges.


RAPIDE TOUR DU PROPRIETAIRE

Et justement, en terme de challenge, Olivier, Amaury et leurs mécanos n'en ont pas manqué. Car il fallait le vouloir pour réaliser un tel projet par les temps qui courent. La morosité ambiante n'aide pas les initiatives décalées et beaucoup se satisferaient basiquement de la vente de machines. Mais pas chez eux et cette machine en est l'exemple parfait. La base de départ est belle et bien un cadre stock de GSR 750 sur lequel aucun filetage ne fut modifié pour accueillir un moteur de GSX-R 1000 de 2007/2008. Sorte de plug and play !


Après avoir sondé leur clientèle afin de savoir comment ils souhaiteraient voir équiper ce roadster, beaucoup de retours plébiscitaient l'aspect « caissonné » du bras oscillant équipant la GSR 600. Ce dernier allait pourtant demander de profondes modifications avant de pouvoir se monter sur le châssis. Il fallut fabriquer des entretoises spécifiques pour adapter le bras au moteur et re-travailler l'intérieur du caisson pour permettre le montage de l'amortisseur Öhlins.


Essai Suzuki GSR 1000  : la génèse


Une fourche de GSX-R 750 de 2006/2007 dotés des éléments de freinage (maître-cylindres, étriers et disques) des modèles 2011 fut montée sans plus de modifications sur le train avant. Ne restait plus qu'à habiller l'ensemble chez le meilleur des couturiers italiens, Rizoma (poignées, guidon, pontets, bocaux de freins et de réservoir et repose-pied), de recouvrir les éléments de carrosserie de la GSR 750 de « base » d'une peinture moderne signé DBD. Dernier point et non des moindres puisque la sonorité ainsi que le look des échappements étaient confiées à Yoshimura Japon avec une double sortie tri-ovale.


Essai Suzuki GSR 1000  : la génèse


Un pur délice de mélomane !!!


Portfolio (34 photos)

Commentaires (2)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

avec l equipe de chez AM MOTO RACING deTROYES nous avons fait notre propre GSR1000 vitamine !!! 

Par Anonyme

Moto essayée samedi, très bel engin, de la puissance, super freinage, de la maniabilité. Je vous conseille de l'essayer, c'est du pur plaisir Le sanglier

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire