Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Historique.

Dans Moto / Loisirs

Historique.

1923-2013: cela fait fait donc 90 ans que la marque à l'hélice a posé la première pierre d'un édifice qui tient une place importante dans l'histoire de la moto. Les événements se succèdent, tout au long de l'année, pour rappeler ce passé pour le moins riche, tout comme les modèles "anniversaire" qui ont déjà fait leur apparition.


Aujourd'hui, après la vidéo que Pauline vous a présenté sur les 30 ans de la GS et le site proposé par Alex, Caradisiac Moto vous invite à faire plus ample connaissance avec la toute première BMW: la R 32.


Mais avant cela, voyons comment la célèbre marque a été créée.


Aviation et première guerre mondiale.


Voici, en quelques mots, un raccourci très rapide pour résumer brièvement sans s'étendre et sur juste quelques lignes (ou l'art et la manière de dire la même chose mais en des termes différents...), l'histoire de la Bayerische Motoren Werke.


La création de la marque BMW est assez confuse, mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'elle doit sa naissance en premier lieu à l'industrie aéronautique allemande, puis à la défaite de l'empire germanique dans le premier conflit mondial (avec pour résultat le traité de Versailles interdisant, entre autres, la fabrication des avions et des moteurs leurs étant destinés).


D'un coté, nous avons Gustav Otto (fils de August Otto qui mit au point le principe du cycle à quatre temps inventé par Beau de Rochas), qui dirige plusieurs sociétés fabriquant des pièces, puis des moteurs d'avion. Des difficultés financières, au milieu de la première guerre mondiale, font que l'ensemble des usines est racheté pour devenir la Bayerische Flugzeugwerke.


De l'autre, Karl Rapp à la tête de la Rapp Motorenwerke qui fabrique des moteurs d'avion. Un ingénieur, Franz-Josef Popp va progressivement remplacer Karl Rapp, en proie à des soucis de santé. Popp engage à son tour un ingénieur de talent, Max Friz.


Les moteurs Rapp ayant une réputation de fragilité, il est décidé de changer le nom de la société; ce sera désormais la Bayerische Motoren Werke GmbH. C'est à ce moment là, officiellement le 5 octobre 1917, qu'est créé le logo représentant une hélice d'avion en action sur fond bleu, le tout cerclé de noir avec les lettres BMW dorées.


Historique.


Une nouvelle usine gigantesque est construite en 1918, mais très vite, des difficultés matérielles (manque de matières premières) et surtout financières entraînent les financiers à ouvrir la société aux actionnaires; la Bayerische Motoren Werke AG est née. Bon, ça va, vous suivez? Parce que ce n'est pas fini.


Dans les investisseurs, il y a quatre banques, Fritz Neumeyer déjà à la tête de Zündapp, mais surtout le financier Camillo Castiglioni.


A cette époque, BMW fabrique un moteur 6 cylindres de 19 litres de cylindrée d'une puissance de 226 ch, mais surtout capable de fonctionner à une altitude de plus de 6 000 mètres. Ce moteur sera notamment utilisé par "Le Baron Rouge" Manfred von Richthofen et son escadrille.


Avec l'armistice proclamée le 11 novembre 1918, on stoppa la fabrication des moteurs pour des raisons politiques internes au pays (le traité de Versailles sera signé le 28 juin 1919). Franz-Josef Popp avait senti le vent tourner et il adapta très vite ses machines outils pour fabriquer des éléments pour la production de chaussures, ainsi que du matériel agricole (j'en vois certains au fond de la salle qui ricanent en associant BMW à des machines agricoles...). Secrètement, chez BMW, on travaille toujours sur les moteurs d'avion; le 9 juin 1919, à bord d'un bi-plan motorisé par le BMW IV, Zeno Diemer atteint l'altitude record de 9 620 mètres. Deux semaines plus tard, l'Allemagne ne peut plus produire d'éléments pour l'aviation...


Popp, doté d'une bonne dose d'optimisme (et de machines outils modernes et performantes), sait qu'il peut continuer à faire fonctionner son usine. Mais pour fabriquer quoi?


Vers la fin de 1919, après avoir réparé une voiture destinée à la direction, Franz-Josef Popp part l'essayer en compagnie de l'ingénieur en chef Max Friz et du contremaître Martin Stolle. Il veut en profiter pour connaître l'avis de ses collaborateurs sur l'avenir de l'entreprise.


Friz propose d'utiliser le quatre cylindres pour équiper des camions et des bateaux. Stolle, quant à lui, en s'appuyant sur des éléments très détaillés, opta pour la fabrication d'un moteur de motocyclette. Rien d'étonnant à cela puisque Stolle utilisait déjà en 1913 une Douglas 350cc.


Friz accepta les deux propositions, mais demanda d'abord que l'on s'oriente vers le moteur de moto. Martin Stolle, qui possédait maintenant une Douglas 500cc, démonta le moteur de sa moto pour l'étudier. C'est ainsi que naquît le moteur BMW M2B15. Il sera principalement utilisé par la marque Victoria sur son modèle KR1.


BFW, qui fabrique déjà la moto Flink, utilisera aussi le M2B15 sur son modèle Hélios.


Historique.


Mais l'entreprise est en difficultés; Camillo Castiglioni en profita pour la racheter.


A cette époque, BMW fabrique principalement des systèmes de freinage, sous la direction de Vielmetter. Popp et Catiglioni voulaient racheter le nom de BMW afin de se consacrer uniquement à la fabrication de moteurs. La Bayerische Motoren Werke AG Aktiengesellschaft (à vos souhaits...) est officiellement créée le 5 juin 1922; Castiglioni en est le seul actionnaire.


Portfolio (7 photos)

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire