Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

ISDE au Mexique : Les pilotes Français du "Wold Trophy"

Dans Moto / Sport

ISDE au Mexique : Les pilotes Français du "Wold Trophy"

Les pilotes du Wold Trophy, ont commencé comme toute l'équipe de France, par le stress de l'attente du container de leur matériel, 36 heures après les autres.


Il en fallait plus que celà pour entamer le moral des troupes.


La première journée de lundi, Johnny Aubert met les choses au clair, non seulement il compte bien emmener son équipe à la victoire, mais son objectif personnel inavoué sera le scratch absolu.


En E2, Johnny s'impose dans toutes les spéciales, Rodrig Thain est second, Nicolas Deparrois 4ème. Les Italiens Oldrati et Monni sont là.


ISDE au Mexique : Les pilotes Français du "Wold Trophy"


Antoine Méo en E 1 est tout près de Remes et chez les E 3, Sébastien Guillaume est second, mais Chistophe Nambotin s'est plutôt « foiré ». Les Italiens Belometti, Botturi et Albergoni affichent leurs intentions d'être les rivaux des Français.


La France est en tête ce premier jour avec 2'24 d'avance sur l'Italie. Bonne entrée en matière.


Mardi, Nicolas Deparrois se tape un arbre, se blessant au genou. Antoine Méo s'impose à Remes, l'Italien Alex Salvini qui débute en enduro étonne avec la 3ème place en E 1. Les Américains, Brown et Casseli sont bien dans le coup.


En E 2, Aubert donne la leçon n° 2, plus rapide dans tous les chronos, il laisse Manuel Monni à plus d'une minute, l'Italien est en bagarre avec son équipier Oldrati et le Finlandais Salminen.


En E 3, Guillaume et Nambotin dominent les 3 Italiens, Belometti, Botturi et Albergoni. Donc, au classement, la France s'éloigne un peu des Italiens de 2 minutes supplémentaires.


Mercredi, Méo se dépouille toute la journée pour finir 7 secondes devant un Remes teigneux et régulier. Salvini continu à donner de très bons temps à l'Italie. En E 2, impressionnant Johnny Aubert, il est encore premiers de toutes les spéciales malgré un Monni accrocheur, personne ne peut rien contre le Français. Oldrati prend le meilleur sur Rodrig Thain. Mauvaise journée pour Deparrois, 18ème.


En E 3, nouvelle démonstration de Guillaume et Nambotin, ils devancent Albergoni et Belometti et laissent Botturi à 30 secondes.


A l'heure des comptes de mi-course, les Français ont 5mn 27' d'avance sur les Italiens qui attendent le moindre faux pas.


ISDE au Mexique : Les pilotes Français du "Wold Trophy"


 


Jeudi, comme tous les jours, Antoine Méo grignote, il l'emporte de nouveau en E 1, 6 secondes devant Salvini de plus en plus étonnant. Mike Brown, saignant les premiers jours, marque le pas, il perd 1'40 sur Méo.


Chez les E 2, impensable, leçon n°4 de Johnny Aubert avec un nouveau sans faute, et une nouvelle minute devant le second, Rodrig thain son équipier, Rodrig s'impose à Salminen et Oldrati d'un rien, quelques secondes sur plus de 40 minutes de chrono. Deparrois blessé serre les dents, mais assure une bonne place au cas où.


En E 3, si Nambotin et Guillaume terminent tous les deux devant, on imagine bien que la 1ère place de la catégorie est aussi dans leur tête. Mais Nambotin a perdu des secondes le 1er jour, le temps perdu ne se rattrape pas.


Au soir de ce 4ème jour, les Français ont 7'26 d'avance sur les Italiens et 12'14 sur les Finlandais.


ISDE au Mexique : Les pilotes Français du "Wold Trophy"


 


Vendredi, Antoine Méo remporte de nouveau la journée devant …Eero Remes, les deux Américains Caselli et Brown sont 3 et 4, mais leur relâchement ne pardonnent pas, et ils sont trop seuls.


En E 2, Aubert s'impose de nouveau devant Thain qui impressionne sur sa TM et Oldrati perd une grosse minute.


En E3, Nambotin s'impose de nouveau, 11 secondes devant Guillaume. Les Italiens Albergoni et Botturi perdent chacun une bonne vingtaine de secondes sur les Français.


Avec ce 5ème soir, plus de 10 minutes d'avance, sauf incident majeur, c'est bon.


Nous l'avons vu samedi, le 6ème jour est annulé pour des évènements bien loin du sport.


C'est une véritable démonstration qu'ont donné les pilotes Français.


Après la Grèce et le Portugal l'an dernier sous une chaleur insupportable, les Français reviennent avec le trophée, pour la 3ème fois consécutive. Impressionnant. Merci à eux de porter nos couleurs au sommet de l'enduro mondial.


Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire